TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

2 Rois 14

    • 1

      1 à 22 Amatsia, en Juda (838-810). Comparez chapitre 25 de 2 Chroniques.

      3

      Comme avait fait Joas, son père : laissant subsister les hauts-lieux, tout en adorant lui-même l'Eternel. Voir 12.3.

      4

      Les hauts-lieux seuls. Cette restriction seuls porte sur les premiers mots du verset 3.

      6

      Il ne fit pas mourir les fils des meurtriers de son p√®re, comme c'√©tait l'usage en Orient, mais il se conforma √† la loi Deut√©ronome 24.16. A moins qu'on ne fasse de cette citation une glose du r√©dacteur ins√©r√©e post√©rieurement dans le r√©cit, il faut en conclure qu'√† cette √©poque le Deut√©ronome existait d√©j√† et √©tait regard√© comme livre de Mo√Įse.

      7

      Sur les préparatifs de cette campagne, comparez 2Chroniques 25.5 et suivants.

      Dans la vallée du Sel : qui s'étendait au sud de la mer Morte (2Samuel 8.13). Les Edomites avaient recouvré leur indépendance sous Joram (2Rois 8.20).

      S√©la, capitale de l'Idum√©e. Sur cette ville voir Esa√Įe 16.1, note.

      Jokthéel : soumise par Dieu.

      8

      C'√©tait l√† un d√©fi¬†; car se voir en face signifie ici : se rencontrer sur le champ de bataille. Amatsia para√ģt avoir tir√© vanit√© de sa victoire sur les Edomites. Peut-√™tre avait-il contre Joas un sujet de m√©contentement, celui qui est indiqu√© 2Chroniques 25.13. Joas repousse avec d√©dain cette provocation¬†; il en fait sentir l'imprudence √† Amatsia par un apologue comme les aiment les Orientaux et qui a quelque analogie avec celui de Jotham (Juges 9.7 et suivants) : un simple buisson d'√©pines pr√©tend traiter d'√©gal √† √©gal avec un grand c√®dre du Liban¬†; mais il suffit d'une b√™te sauvage qui passe sous le c√®dre pour √©craser le buisson.

      11

      11 et 12 Amatsia déclare la guerre ; Joas le prévient ; il envahit Juda et taille en pièces l'armée d'Amatsia dans le voisinage de Jérusalem.

      Sur Beth-Sémès, voir Josué 15.10, note. Cette défaite fut d'après les Chroniques la punition, non seulement de l'orgueil d'Amatsia, mais encore du fait qu'ayant rapporté d'Edom les images des divinités de ce peuple, il se mit à les adorer.

      13

      Joas ne fait pas mourir Amatsia et ne prend pas possession de J√©rusalem, nous ignorons par quelle raison¬†; il tra√ģne le roi captif jusque dans sa capitale et, pour √īter √† celle-ci toute possibilit√© de r√©sistance, en abat la muraille l√† o√Ļ elle √©tait le plus n√©cessaire, du c√īt√© du nord.

      La porte d'Ephra√Įm : celle que nous appelons aujourd'hui la porte de Damas.

      La porte de l'angle : à l'angle nord-ouest de la ville. Voir Jérémie 31.38, note.

      15

      15 et 16. Cette conclusion du règne de Joas avait déjà été donnée mot pour mot 13.12-13. Elle est répétée ici, sans doute parce que l'auteur, ainsi que le montre la manière différente dont il écrit le nom de Joas, a tiré tout ce passage d'un autre document.

      18

      Nous ignorons la raison pour laquelle ce résumé est placé avant la mort d'Amatsia, contre l'usage de l'auteur. Peut-être cette forme différente provient-elle de l'emploi d'une autre source.

      19

      Il se peut que le commencement du m√©contentement date de son idol√Ętrie et qu'aggrav√© par la honteuse d√©faite du roi par le roi d'Isra√ęl, ce sentiment longtemps contenu ait √©clat√© enfin √† l'occasion d'une circonstance inconnue.

      Lakis : ville cananéenne qui avait été conquise par Josué, puis incorporée à Juda et fortifiée par Roboam. Amatsia s'y réfugie avec l'espoir de pouvoir s'enfuir chez les Philistins, s'il est poursuivi.

      20

      Des chevaux, littéralement : les chevaux, c'est-à-dire l'attelage même avec lequel il était arrivé à Lakis.

      21

      Tout le peuple. Il est remarquable que les meurtriers ne firent pas roi l'un d'entre eux. On voit combien le peuple de Juda était, malgré tout, attaché à la dynastie de David.

      Azaria, appel√© tant√īt de ce nom, tant√īt de celui d'Ozias, soit dans les livres des Rois, soit dans les Chroniques. Les proph√®tes (Esa√Įe, Amos, Mich√©e, Zacharie) emploient plut√īt le second de ces noms. Ils ont √† peu pr√®s le m√™me sens¬†; Azaria signifie : Celui dont Dieu est le secours¬†; Ozias : Celui dont Dieu est la force.

      22

      Il reb√Ętit Elath. Ozias acheva ce que son p√®re avait commenc√©. Ce fait est mentionn√© comme le plus important de son r√®gne plut√īt que comme ayant suivi imm√©diatement son av√®nement¬†; car il n'avait que seize ans quand il monta sur le tr√īne.

      La possession de ce port sur la mer Rouge était pour Juda de la plus haute importance.

      23

      23 √† 29 J√©roboam II, en Isra√ęl (824-783).

      25

      Cette restauration si prompte et si compl√®te de la puissance isra√©lite √©tonne. L'auteur montre au verset 24 qu'il ne faut point l'attribuer √† la pi√©t√© de J√©roboam II, qui continua le p√©ch√© de ses devanciers¬†; et au verset 26 que la v√©ritable cause en a √©t√© la compassion de Dieu envers Isra√ęl sur lequel la sentence de destruction finale n'avait pas encore √©t√© prononc√©e.

      De l'entrée du chemin de Hamath jusqu'à la mer de la Plaine : les extrêmes limites septentrionale et méridionale qu'avait atteintes la puissance israélite à son point culminant sous David et Salomon ; comparez 1Rois 8.65 (Nombres 34.3,8).

      Hamath : dans la partie septentrionale de la Célésyrie (1Rois 8.65).

      Mer de la Plaine : la mer Morte, limite m√©ridionale de la Terre Sainte, en descendant du c√īt√© oriental du Jourdain jusqu'√† l'Arnon.

      Jonas. Cette parole ne se trouve pas dans le livre de ce proph√®te. On a voulu retrouver cette proph√©tie dans les chapitres 15 et 16 d'Esa√Įe¬†; mais rien n'indique dans ces chapitres que ce soit Isra√ęl qui ait fait en Moab l'invasion qui y est d√©crite. Nous ignorons quelle est la source √† laquelle l'auteur a puis√© cette proph√©tie de Jonas.

      Fils d'Amittha√Į. Voir au livre de Jonas.

      27

      N'avait pas parlé, par la bouche d'un prophète.

      Jéroboam est ce libérateur par lequel Dieu avait promis de relever son peuple (13.5).

      28

      Fit revenir √† Isra√ęl Damas et Hamath de Juda. L'expression fit revenir suppose que ces contr√©es avaient autrefois appartenu √† Juda. On peut dire que cela avait eu lieu momentan√©ment sous David et Salomon. Comparez pour Damas 2Samuel 8.5-6, et pour Hamath 2Chroniques 8.3-4. S'il n'est pas dit pr√©cis√©ment dans le premier de ces passages que David conquit Damas, il s'empara au moins d'une partie de son territoire. Dans le second, l'expression relative √† Hamath est plus positive.

      De Juda : qui avaient appartenu √† Juda. Ce nom est employ√© ici pour d√©signer le vrai peuple th√©ocratique dans son ensemble, qui renfermait autrefois Isra√ęl et Juda.

      Note historique.

      Le rel√®vement si √©tonnant du royaume d'Isra√ęl, qui reconquiert tous ces anciens domaines, depuis la C√©l√©syrie, √† l'extr√©mit√© nord, jusqu'√† la mer Morte, avec tout le pays au-del√† du Jourdain, soul√®ve une question difficile. Nous avons vu que J√©hu avait succomb√© devant le roi d'Assyrie, Salmanasar II, et √©tait devenu son tributaire, ce qu'√©taient sans doute rest√©s Joachaz et Joas d'Isra√ęl, ses fils et petit-fils. Comment J√©roboam II a-t-il pu relever la puissance d'Isra√ęl d'une mani√®re aussi extraordinaire, sans se heurter √† l'influence de l'Assyrie¬†? L'histoire de ce dernier royaume, qu'on peut reconstruire depuis que les d√©couvertes r√©centes l'ont mise au jour, permet de r√©pondre √† cette question. Apr√®s Salmanasar II, contemporain de J√©hu (858-824) et de ses successeurs, commen√ßa pour l'empire d'Assyrie un temps de d√©faillance qui dura jusqu'au r√®gne de Tiglath-Pil√©ser I, c'est-√†-dire une soixantaine d'ann√©es¬†; et ce fut pendant ce temps que les petits Etats occidentaux jouirent d'une s√©curit√© momentan√©e et que J√©roboam II put d√©ployer son √©nergie contre les Syriens et recouvrer les anciennes propri√©t√©s de son peuple.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.