2 Samuel 7

    • 2

      Nathan : le prophète qui, avec Gad, eut la plus grande influence sur le règne de David.

      Maison de cèdre. Voir 5.14.

      3

      Un prophète lui-même peut se tromper lorsqu'il parle avant d'avoir entendu (Jean 5.20,30). Nous constatons ici clairement la distinction entre la parole du prophète comme simple homme et sa parole comme organe de Dieu (comparez 1Samuel 16.6-7). Dans ce second cas, la décision prophétique est si peu l'expression du sentiment personnel de celui qui l'énonce, qu'elle peut même y être directement opposée, comme cela arrive en cette circonstance.

      6

      Car je n'ai point habité... Je n'ai point eu besoin jusqu'ici d'une demeure somptueuse au milieu de mon peuple pour habiter avec lui et lui faire sentir ma présence.

      Tente..., tabernacle... : les tentures et la charpente qui les soutenait.

      7

      Ai-je dit un mot¬†? Me suis-je jamais plaint de ce que vous ne m'ayez pas b√Ęti une demeure digne de moi, ou vous ai-je demand√© de le faire¬†?

      A quelqu'un des chefs d'Isra√ęl. Le mot h√©breu peut signifier aussi : √† quelqu'une des tribus d'Isra√ęl, expression qui se rapporterait √† l'h√©g√©monie qu'ont successivement exerc√©e diff√©rentes tribus sur le reste du peuple, √† mesure que l'Eternel choisissait un juge dans le sein de l'une d'elles.

      Cette parole n'est pas destinée à repousser le projet de David, mais à purifier l'esprit dans lequel il pouvait être conçu, comme s'il s'agissait de rendre service à Dieu. David doit comprendre que ce ne sera pas lui qui rendra un service à Dieu, en lui offrant une demeure, mais que ce sera Dieu qui l'honorera en acceptant cet hommage (Actes 17.24).

      8

      8 à 11 Dieu est celui qui l'a prévenu de toutes manières et qui l'a gratuitement béni dans l'élévation merveilleuse qu'il lui a accordée jusqu'à ce moment, et ce sera encore gratuitement qu'il y ajoutera le dernier bienfait qu'il lui réserve et qu'il lui annonce en ce moment par la bouche de Nathan (verset 11).

      P√Ęturage. Voir 1Samuel 16.11.

      11

      L'Eternel t'établira une maison. En hébreu, comme en français, le mot maison peut désigner une dynastie aussi bien qu'un édifice. Cette promesse joue évidemment sur le double sens du mot.

      12

      La promesse se rapporte avant tout √† l'√©l√©vation du fils sur le tr√īne de son p√®re, comme le prouvent le verset 13 et les paroles parall√®les de 1Chroniques 28.5-6¬†; mais en m√™me temps il est manifeste que, dans la personne de Salomon, est comprise sa descendance tout enti√®re, car les versets 14 √† 16 n'ont de sens qu'en admettant l'extension de cette promesse √† toute la race de David.

      J'√©l√®verai : sur ton tr√īne.

      Celui qui sortira. Ces mots n'impliquent pas n√©cessairement qu'au moment o√Ļ Nathan parlait, Salomon ne f√Ľt pas encore n√©¬†; car on peut traduire : Celui qui sera sorti. L'id√©e sur laquelle cette expression appuie, est en tout cas celle-ci : ton propre fils, ta chair et ton sang. Le r√®gne reste tien en la personne de ton fils.

      13

      C'est lui qui b√Ętira. La maison de l'Eternel √©tait le symbole du repos de Dieu sur la terre et de celui de la terre en Dieu. Elle devait √™tre b√Ętie dans un temps de paix et non au milieu d'agitations et de guerres continuelles, comme fut le r√®gne de David. Ce motif n'est pas all√©gu√© ici par Nathan, mais il est d√©velopp√© √† plusieurs reprises par David lui-m√™me dans le premier livre des Chroniques (1Chroniques 22.8¬†; 28.3), et comme une d√©claration qui lui a √©t√© faite par l'Eternel, sans que nous sachions si ce fut directement ou bien par l'interm√©diaire de Nathan ou de quelque autre proph√®te. Comparez 1Chroniques 22.9 : Un fils va te na√ģtre, qui sera un homme de paix.

      Pour toujours. Ce mot implique l'application de cette promesse à la postérité de Salomon, y compris le Messie dont le règne est seul éternel (comparez verset 16 et Luc 1.32-33).

      14

      Si cette post√©rit√© de David, √† partir de Salomon lui-m√™me, devient infid√®le, elle sera ch√Ęti√©e, mais non retranch√©e tout √† fait, comme l'a √©t√© Sa√ľl et sa famille.

      P√®re. La relation de p√®re et fils comprend non seulement la protection, mais aussi l'√©ducation, par cons√©quent les ch√Ętiments.

      Verge d'hommes : telle que les hommes peuvent l'infliger. L'homme ne peut aller jusqu'√† supprimer de son chef une famille, comme on le voit par l'insucc√®s de Sa√ľl avec la famille d'Ahim√©lec ou celui d'Athalie avec celle de Joram.

      16

      Devant toi. On a souvent voulu corriger ces mots en : devant moi. Mais ils peuvent s'appliquer à David, désormais certain de l'indestructibilité de sa maison.

      17

      Toute cette vision. Dieu avait parlé à Nathan, non en songe seulement, mais sous la forme plus réelle encore de la vision.

      18

      18 à 29 Prière de David. Deux sentiments inspirent cette prière : l'humiliation et la reconnaissance. David sent vivement que cette heure est l'heure suprême de sa vie, celle qui en résume tout le passé et en renferme tout l'avenir.

      19

      Et ce serait là... On a compris ces mots d'une foule de manières. Notre traduction signifie : Est-ce bien là ce qui est destiné à un homme ? N'est-ce pas trop pour une si infime créature : un règne éternel !

      20

      Tu connais. Tu lis toi-m√™me toute la reconnaissance qui est dans mon cŇďur.

      21

      Je ne puis m'attribuer en aucune fa√ßon de pareilles gr√Ęces¬†; elles sont uniquement l'effet de ta libre volont√©, l'accomplissement de tes promesses faites √† nos p√®res, promesses absolument gratuites (selon ton cŇďur).

      25

      Apr√®s l'action de gr√Ęces, la pri√®re.

      Fais comme tu as dit. L'homme doit, par un amen solennel, ratifier la promesse divine et travailler à son accomplissement en se l'appropriant personnellement.

      26

      David ne pense point seulement √† ce qui le concerne, lui et sa famille, dans ce qui vient de se passer¬†; son regard se porte aussi sur tout son peuple : il pense √† la gloire qui rejaillira de cette dispensation divine sur Isra√ęl et, en retour, sur l'Eternel lui-m√™me qui se manifeste d'une mani√®re si √©clatante comme son Dieu.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.