TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Esa√Įe 15

    • 1

      1 à 9. Description d'une invasion récente ; menace d'un plus grand malheur.

      Moab. Ce peuple était issu de Lot (Genèse 19.37).

      Ar-Moab, la ville de Moab (ar r√©pond en langue moabite √† l'h√©breu ir, ville) : l'ancienne capitale de Moab, situ√©e au bord de l'Arnon (Wady-Modjib), pr√®s de son confluent avec le Wady-Enkeileh, sans doute √† l'endroit o√Ļ l'on trouve aujourd'hui les ruines de Mahatet-el-Hadj. Voyez Nombres 22.36¬†; Josu√© 13.9,16

      Kir-Moab, (le rempart de Moab), la principale forteresse de Moab, nommée aussi Kir-Haréseth ou Kir-Harès (16.7,11) ; Josaphat et Joram ne purent la prendre (2Rois 3.25-27) ; aujourd'hui Kérak, ville de 600 maisons, située à 40 kilomètres au sud de l'Arnon.

      La capitale et la ville forte sont prises : c'en est fait de Moab ; les habitants sont en fuite.

      2

      Il ressort de ce verset et des suivants, que les Moabites poss√©daient alors le pays au nord de l'Arnon, qui depuis le temps de la conqu√™te de Canaan avait appartenu aux Isra√©lites. Soumis par David (2Samuel 8.2), Moab avait pass√©, apr√®s la division du royaume, sous la domination d'Ephra√Įm¬†; il se r√©volta √† la mort d'Achab (2Rois 3.4-5) et s'empara du territoire en possession duquel nous le voyons ici, et qu'il consid√©rait comme sien, parce qu'il en avait √©t√© autrefois d√©poss√©d√© par les Amorrh√©ens (Nombres 21.26). Un si√®cle plus tard (vers 800), J√©roboam Il soumit de nouveau les Moabites¬†; mais ils profit√®rent sans doute des troubles qui suivirent sa mort, pour s'affranchir et s'√©tendre derechef vers le nord.

      Au temple : au sanctuaire de Camos, divinité principale du pays (Nombres 21.29) ; ce temple devait se trouver dans le voisinage de Dibon.

      Dibon : aujourd'hui Dib√Ęn, √† quatre kilom√®tres au nord de l'Arnon. C'est l√† que fut d√©couverte, en 1868, l'inscription du roi de Moab, M√©sa, qui date du commencement du 9i√®me si√®cle avant J-C. C'est ce prince, contemporain d'Achab, qui affranchit son peuple du joug isra√©lite et fit la conqu√™te du pays au nord de l'Arnon (voir 2Rois 3.4 et suivants). Entre autres villes qu'il avait reprises aux Juifs ou fortifi√©es, son inscription mentionne M√©deba, Jahats, Aro√ęr, Beth-Bamoth, N√©bo, Horona√Įm, et enfin Dibon, dont il avait fait sa capitale et o√Ļ il avait b√Ęti une citadelle nomm√©e Korcha. Presque toutes ces villes sont cit√©es dans notre proph√©tie.

      Hauts-lieux : en hébreu bamoth. Ce mot pourrait bien être ici un nom propre et désigner la ville de Bamoth-Baal (Josué 13.17), dans l'inscription de Mésa : Beth-Bamoth, voisine de Dibon et siége d'un sanctuaire renommé de Baal (Nombres 22.41 ; 25.3).

      N√©bo : sur la montagne de m√™me nom, d'o√Ļ Mo√Įse vit le pays de Canaan avant de mourir (Deut√©ronome 34.1-4). Saint J√©r√īme dit qu'il y avait √† N√©bo une statue de Camos. On a retrouv√© au sud-ouest de Hesbon des ruines nomm√©es Nebbe qui sont sans doute celles de cette ville.

      Médeba : sur le plateau au nord de Dibon ; aujourd'hui Madéba, ruines importantes. David remporta sous ses murs une victoire sur les Ammonites (1Chroniques 19.7).

      Toute tête est rasée... Comparez Amos 8.10.

      3

      Sac. Comparez 3.24

      4

      Hesbon : au temps de Mo√Įse, capitale du roi amorrh√©en Sihon (Nombres 21.26)¬†; aujourd'hui Hesb√Ęn, dans une position √©lev√©e qui domine l'extr√©mit√© orientale du Wady-Hesb√Ęn.

      Eleal√© : aujourd'hui El-Al, ruines √† 6 kilom√®tres au nord-est de Hesb√Ęn.

      Jahats : plus √† l'est, aux confins du d√©sert¬†; c'est ici que Sihon se porta √† la rencontre des Isra√©lites et f√Ľt d√©fait par eux (Nombres 21.23). La nouvelle de la prise d'Ar et de Kir-Moab se r√©pand jusqu'√† Jahats, c'es-√†-dire jusqu'aux extr√©mit√©s du pays.

      5

      Mon cŇďur g√©mit. Comparez 16.9,11. Le proph√®te est √©mu de piti√© pour ce peuple, qui est cependant un des pires ennemis de Juda : trait remarquable de charit√© humaine et universelle¬†; il sait se mettre au-dessus de ces haines nationales alors si vivaces. De tels accents ne se rencontreraient gu√®res chez les po√®tes d'autres peuples.

      L'ennemi vient du nord ; car c'est au midi, dans le pays d'Edom, que les Moabites cherchent une retraite (comparez 16.1).

      Tsoar : probablement près de l'extrémité sud de la mer Morte (voir Genèse 19.22).

      Eglath-Schelischia. Ces mots, que l'on traduit quelquefois par : la g√©nisse de trois ans, paraissent √™tre ici un nom de ville : probablement l'Agalla que Jos√®phe mentionne √† c√īt√© de Tsoar et de Horona√Įm.

      Luchith : saint J√©r√īme la place entre Ar-Moab et Tsoar.

      Horona√Įm : d'apr√®s Eus√®be, √† 12 kilom√®tres au sud de l'Arnon.

      6

      Les eaux de Nimrim : le Wady-Nemeyra, qui se jette dans la mer Morte près de son extrémité méridionale.

      Sont desséchées. L'ennemi a bouché les sources, détruit les canaux, ravagé la contrée. Comparez le récit de la dévastation du pays de Moab par les Israélites et les Edomites, 2Rois 3. 25.

      7

      Le torrent des Saules : selon les uns, le Wady-el-Ahsa, qui se dirige de l'est √† l'ouest, √† quelques lieues au sud de K√©rak, et qui formait la fronti√®re entre Moab et Edom¬†; selon les autres, le Wady-Suss√Ęf (ruisseau des Saules), qui forme le bras nord du Wady-K√©rak et aboutit, comme le pr√©c√©dent, √† la mer Morte. Comparez Amos 6.14

      8

      Egla√Įm : probablement l'Agallim d'Eus√®be, dans le voisinage de Horona√Įm.

      B√©er-Elim, le puits des t√©r√©binthes ou des princes : sans doute le B√©er o√Ļ camp√®rent les Isra√©lites sous Mo√Įse, au nord-est de Moab. Un puits y avait √©t√© creus√© par les princes du pays (Nombres 21.16-18). Egla√Įm et B√©er-Elim repr√©sentent donc les deux extr√©mit√©s oppos√©es du pays de Moab¬†; le cri de d√©tresse retentit d'une fronti√®re √† l'autre.

      9

      Les eaux de Dimon sont pleines de sang. Dimon est mis ici pour Dibon, afin de rapprocher ce nom du mot dam, sang ; c'est comme si le prophète disait : les eaux de Dibon (l'Arnon et ses affluents) sont devenues des eaux de sang.

      Car j'infligerai... La mesure du ch√Ętiment de Moab n'est pas comble encore¬†; le malheur d√©crit versets 1 √† 9 sera suivi d'un autre plus redoutable (fin du verset 9). Il y a donc de quoi g√©mir¬†!

      Un lion aux réchappés... Ce que la première invasion a épargné sera la proie d'un ennemi plus puissant et plus cruel (comparez la même image, Jérémie 4.7). Voir plus haut la note d'introduction aux chapitres 15 et 16.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.