TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Esther 9

    • 1

      1 à 19 Les Juifs frappent leurs ennemis.

      3

      Le peuple perse craint le peuple juif (verset 2) ; les autorités perses craignent l'autorité suprême (Mardochée) et soutiennent les Juifs. D'autant plus grande fut la folie de ceux qui, néanmoins, dans leur haine, se prévalurent du premier édit.

      7

      7 à 10 La terminaison datha de beaucoup de ces noms signifie donné ce qui rappelle notre Déodat, Dieu donné. Parschandatha signifie : donné à la prière ; Poratha (Pordatha) : donné par le sort Aridatha : donné par Hari ou Vichnou.

      Ne touchèrent pas au butin : malgré l'autorisation du roi (8.11). Il ne s'agissait pour eux que de se défendre.

      12

      Voir 5.6 et 7.2.

      13

      Le caractère d'Esther ne permet pas de penser qu'il y ait chez elle désir de vengeance. Sa demande s'explique si l'on admet que, dans certains quartiers de la capitale, des dispositions menaçantes continuaient à se manifester.

      Qu'on pende au bois les dix fils d'Haman : quoique déjà morts ; il s'agit de triompher pleinement en les livrant à une plus grande ignominie. Voir Hérodote VI, 30 ; VII, 238 ; ce dernier passage se rapporte au fameux Léonidas, dont Xerxès fit suspendre à une croix le corps qui avait été trouvé parmi les morts après le combat des Thermopyles.

      15

      Ne touchèrent pas au butin. Voir verset 10.

      16

      Se d√©livr√®rent de leurs ennemis, litt√©ralement : se repos√®rent ou se procur√®rent du repos de leurs ennemis. Nous retrouvons aux versets 17 et 18 cette notion de repos. Les Juifs de la campagne eurent du rel√Ęche de leurs inqui√©tudes le 14 Adar, et ceux de Suse le 15 Adar.

      19

      Des présents : des portions aux pauvres gens (verset 22), qui ne peuvent se réjouir en faisant eux-mêmes un festin (Néhémie 8.10).

      20

      20 à 28 Une lettre de Mardochée à tous ses compatriotes institue officiellement la fête de Purim.

      Toutes ces choses : non pas le livre d'Esther depuis 1.1 jusqu'à 9.19, mais les événements qui viennent de se passer, et en particulier la délivrance des Juifs, à Suse, le 15, dans le reste de l'empire le 14 Adar. Mardochée n'était ni de la tribu royale, ni de la tribu sacerdotale, mais sa haute position à la cour lui donnait de fait toute autorité sur ses compatriotes. Toutefois le Talmud de Jérusalem rapporte qu'en Palestine la fête de Purim ne s'introduisit pas sans la sérieuse opposition de 85 Anciens et de 30 prophètes, qui sans doute y voyaient une innovation extra-légale. Cependant 2Maccabées 15.37 semble prouver que vers le milieu du deuxième siècle avant J-C elle se célébrait généralement, et Josèphe l'affirme pour son temps (Antiquités XI, 6, 13).

      23

      Les Juifs n'auraient peut-être pas, sans la lettre de Mardochée, continué ce qu'ils avaient spontanément fait une première fois (versets 17 et 18).

      24

      24 et 25 Courte récapitulation de l'occasion de cette fête.

      De tous les Juifs. Cela concerne donc la nation dans sa totalité.

      25

      [Esther]. D'autres traduisent : Et quand la chose parvint au roi.

      26

      Début du verset : Justification du nom de Purim donné à cette fête. Voir 3.7.

      Fin du verset : Solidité de cette institution.

      Les Juifs ont deux puissants motifs pour célébrer cette fête dans tous les temps : la lettre de Mardochée et leurs propres souvenirs.

      27

      Tous ceux qui s'attacheraient à eux : les prosélytes.

      29

      29 √† 32 Seconde lettre, d'Esther et de Mardoch√©e, insistant sur le c√īt√© s√©rieux de cette f√™te (verset 31), lequel risquait d'√™tre laiss√© dans l'ombre. Le contenu de cette seconde circulaire est r√©sum√© versets 30 √† 32. Esther est ici nomm√©e la premi√®re. Et en effet il est souvent parl√© dans le Talmud du je√Ľne de Purim sous le nom de je√Ľne d'Esther.

      Fille d'Abiha√Įl : 2.15.

      Avec insistance. Ils sentaient que la chose plairait moins généralement.

      30

      Et des lettres : 127 exemplaires de cette seconde lettre.

      Paix. Pas de lettres sans des souhaits de paix et de prospérité.

      Fid√©lit√©. Exhortation √† c√©l√©brer cette f√™te d'une mani√®re digne des faits qu'elle devait comm√©morer¬†; or il y avait eu des je√Ľnes et des pleurs (4.3) avant les r√©jouissances.

      31

      Pour confirmer. Ce n'√©tait pas quelque chose de nouveau que ces jours de je√Ľne¬†; voir 4.16.

      Leur date pr√©cise, respective, probablement un jour de je√Ľne d'abord, le 13 Adar, et les r√©jouissances ensuite.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.