TopFormations : Savoir apprécier l'autre

Ezéchiel 47.12

L'explication du guide va, comme précédemment le regard d'Ezéchiel (versets 5 et 7), des eaux aux arbres. Les deux rives du torrent, depuis l'enceinte du sanctuaire jusqu'à la mer, sont transformées comme en un nouvel Eden.

Pour les images ; comparez Psaumes 1.3 (avec la gradation de : en son temps à en tout temps), et Jérémie 17.8. Les feuilles mêmes de ces arbres ont leur vertu ; comparez Apocalypse 22.2.

De nouveaux fruits : littéralement : des primeurs.

Quelle est la signification de ce tableau¬†? Les uns le prennent au sens mat√©riel¬†; ils supposent qu'Ez√©chiel a attendu un prodige par lequel Dieu op√©rerait en faveur de son peuple restaur√© cette merveilleuse transformation. Et, √† supposer en effet que ce torrent d√Ľt √™tre un torrent d'eau mat√©rielle, il serait bien impossible d'expliquer par les seules forces de la nature comment il pourrait descendre d'une hauteur qui n'est domin√©e par aucune autre, grossir par sa propre force et sans recevoir aucun affluent, faire produire au sol des arbres qui ne se fl√©trissent point et transformer un lac satur√© de sel en une mer poissonneuse¬†! Il faudrait donc dans ce sens admettre un miracle permanent¬†; miracle qui aurait pour but, selon les uns, d'assurer au nouvel Isra√ęl de l'eau √† boire, selon les autres, de f√©conder les arides campagnes de Juda.

Mais pour atteindre ce but tout ext√©rieur, Dieu aurait eu des moyens plus simples et tout naturels. Il n'avait qu'√† assurer la r√©gularit√© des pluies et des ros√©es, qui suffisaient √† faire de la Terre Sainte, comme il est dit Deut√©ronome 8.7, un pays de torrents d'eau, de fontaines et d'ab√ģmes jaillissant dans les vall√©es et dans les montagnes. Et le moyen naturel e√Ľt m√™me √©t√© pr√©f√©rable √† l'autre, puisque le pays tout entier en e√Ľt b√©n√©fici√©, tandis que le torrent ne pouvait f√©conder que ses deux rives. A quoi bon d'ailleurs le conduire dans l'Araba d√©j√† travers√©e par le Jourdain¬†? Mais, surtout, le but que l'on essaie d'attribuer √† l'¬úuvre divine ici d√©crite, n'est point celui que le proph√®te lui-m√™me lui assigne. D√®s l'instant m√™me o√Ļ les eaux myst√©rieuses jaillissent de dessous le temple, elles prennent directement leur route vers le sud-est¬†; leur but est par cons√©quent la mer Morte. C'est ce qui est dit express√©ment au verset 8. Ces eaux sont celles qui ont jailli pour aller √† la mer, afin d'en assainir les eaux. Le but de l'existence de ce torrent n'est donc pas d'arroser le pays, ni d'en abreuver les habitants, mais de purifier cette mer. Dira-t-on que cette purification est destin√©e √† procurer du poisson aux habitants¬†? Il n'y aurait aucune proportion entre un but si mesquin et une cause si prodigieuse. Il faut donc renoncer √† l'interpr√©tation grossi√®rement litt√©rale.

Ez√©chiel avait annonc√© 36.25-26, que Dieu r√©pandrait des eaux pures sur son peuple et que, nettoy√©s de leurs souillures, ils recevraient un c¬úur nouveau et un esprit nouveau, un c¬úur de chair √† la place de leur c¬úur de pierre. C'est cette promesse dont il contemple ici l'accomplissement √©tendu d√©sormais au monde entier. Dans ce torrent qui sort de la demeure de Dieu, qui grossit sans aucun secours du dehors, et qui, tout en f√©condant ses rives, s'en va purifier la mer maudite o√Ļ jusqu'ici rien ne pouvait vivre, dans ce spectacle, c'est une divine histoire qui se d√©roule √† ses regards, celle de l'action de l'Esprit dans l'humanit√©. Voici les traits qui ressortent surtout dans ce tableau proph√©tique :

  1. L'origine divine du torrent. C'est l'entrée de Dieu dans le sanctuaire, dont il vient de faire son habitation éternelle (43.1 et suivants), qui seule explique la naissance de ce fleuve vivifiant.
    Il y a ici plus que le temple, a dit Celui qui portait en lui la conscience d'être la vivante habitation de Dieu sur la terre, et c'est de sa personne qu'est procédée l'effusion de ]'Esprit saint qui renouvelle l'humanité.
  2. La force interne du torrent. Presque imperceptible d'abord, ce torrent grossit sans affluent et par sa vertu propre ; chaque goutte de cette eau qui sort du sanctuaire devient une source, une source de sources.
    Ainsi l'action de l'Esprit a gandi sans appui ext√©rieur. Inapparente au d√©but, elle s'est bient√īt manifest√©e comme une irr√©sistible puissance, se faisant imm√©diatement de chacun de ceux sur qui elle s'exer√ßait un agent de sa propagation. D'un seul, elle a pass√© sur cent-vingt¬†; bient√īt ceux-ci sont devenus trois mille, puis cinq mille¬†; (Actes 1.15¬†; 2.41¬†; 4.4)¬†; d√®s lors, on a cess√© de les compter, comme Ez√©chiel de mesurer le torrent.
  3. Les effets merveilleux de ces eaux qui purifient et fertilisent. Le torrent se dirige vers le séjour de la mort et de la condamnation la mer maudite, qui est en dehors des limites de la nouvelle Canaan ; en s'y rendant, et comme en passant, il féconde ses deux rives.
    La mer Morte ne peut √™tre ici que l'embl√®me de ce qu'il y a de plus compl√®tement d√©grad√© et perdu au sein de l'humanit√©, du monde pa√Įen. L'Esprit saint est comme attir√© vers ce r√©ceptacle de souillures et de mis√®res qu'il se propose de purifier. Et partout o√Ļ il p√©n√®tre, la souillure fait place √† la saintet√©, la mort √† la vie. Les peuples et les individus sont comme cr√©√©s de nouveau.
    Les lagunes et les mares qui ne sont point assainies représentent la portion de l'humanité qui reste fermée à ce travail sanctifiant de l'Esprit. Le sel qui demeure sur le sol est ici, comme souvent, un symbole de stérilité et de malédiction ; comparez Deutéronome 29.23 ; Juges 9.45.
    En m√™me temps que le torrent porte le salut aux nations encore plong√©es dans l'idol√Ętrie et dans la barbarie, il produit les effets les plus bienfaisants l√† o√Ļ d√©j√† il habite. Les arbres fruitiers sont le symbole de son activit√© chez ceux dont il a renouvel√© le c¬úur et la vie, avant tout en Isra√ęl, premier objet de son action. Leurs fruits de saintet√© et de charit√© r√©pondent aux plus nobles aspirations des hommes (fruits bons √† manger) et apaisent successivement toutes les douleurs, cons√©quences du p√©ch√© (feuilles bonnes pour gu√©rir).

Cette interpr√©tation, √† laquelle nous a conduit une parole d'Ez√©chiel lui-m√™me, est aussi la seule qui r√©ponde √† la grandeur du tableau. Dans l'emploi de l'image principale, Ez√©chiel a eu un devancier, Jo√ęl 3.18, qui voit jaillir de la Maison de l'Eternel. une source arrosant la vall√©e de Sittim (peut-√™tre celle du C√©dron). Il a eu aussi un successeur, Zacharie 14.8, qui trace le tableau d'un torrent d'eaux vives sortant de J√©rusalem, dont la moiti√© se rend √† la mer orientale, l'autre √† la mer occidentale (voir aux passages cit√©s, notes). L'image dans chaque proph√®te doit √™tre expliqu√©e d'apr√®s le contexte.

Il nous reste √† rappeler, en terminant, le passage d'Ez√©chiel (16.53-55) o√Ļ il pr√©sente Sodome, Samarie et J√©rusalem comme trois s¬úurs, dont les deux premi√®res ne seront pas moins mis√©ricordieusement trait√©es que la troisi√®me. La mer Morte, qui recouvre Sodome, purifi√©e par un torrent qui sort du temple situ√© au centre de la Samarie, tandis que J√©rusalem est pass√©e sous silence¬†; quelle √©tonnante harmonie entre ces intuitions proph√©tiques si distantes quant au temps et si diverses quant √† la forme¬†!


  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Gen√®se 2

      9 L'Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute sorte, agréables à voir et porteurs de fruits bons à manger. Il fit pousser l'arbre de la vie au milieu du jardin, ainsi que l'arbre de la connaissance du bien et du mal.

      Job 8

      16 Rempli de sève en plein soleil, il développe ses rameaux sur son jardin,

      Psaumes 1

      3 Il ressemble à un arbre planté près d’un cours d’eau : il donne son fruit en sa saison, et son feuillage ne se flétrit pas. Tout ce qu’il fait lui réussit.

      Psaumes 92

      12 Mon Ňďil voit ceux qui m‚Äôespionnent, et mon oreille entend les m√©chants qui s‚Äôattaquent √† moi.

      Esa√Įe 1

      6 De la plante des pieds jusqu'à la tête, rien n'est en bon état : ce ne sont que blessures, contusions et plaies vives qui n'ont été ni pansées, ni bandées, ni désinfectées.

      Esa√Įe 60

      21 Ton peuple ne sera plus composé que de justes et ils hériteront pour toujours de la terre, eux le rejeton planté par moi, le produit de mes mains destiné à manifester ma splendeur.

      Esa√Įe 61

      3 pour mettre, pour donner aux habitants de Sion en deuil une belle parure au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un costume de louange au lieu d'un esprit abattu. On les appellera alors ¬ę¬†t√©r√©binthes de la justice¬†¬Ľ, ¬ę¬†plantation de l'Eternel destin√©e √† manifester sa splendeur¬†¬Ľ.

      Jérémie 8

      22 N'y a-t-il pas de baume en Galaad ? N'y a-t-il pas de médecin là-bas ? Pourquoi donc la guérison de la fille de mon peuple n’intervient-elle pas ?

      Jérémie 17

      8 Il ressemble à un arbre planté près de l’eau et qui étend ses racines vers le cours d’eau : il ne s’aperçoit pas de la venue de la chaleur et son feuillage reste vert. Lors d’une année de sécheresse, il ne redoute rien et il ne cesse pas de porter du fruit.

      Ezéchiel 47

      7 Quand il m‚Äôa ramen√©, j‚Äôai vu qu‚Äôil y avait sur la rive du torrent une grande quantit√© d'arbres de chaque c√īt√©.
      12 Le long du torrent, sur chaque c√īt√© de ses rives, pousseront toutes sortes d'arbres fruitiers. Leur feuillage ne se fl√©trira pas et ils ne cesseront jamais de porter du fruit. Ils donneront du fruit tous les mois, parce que l‚Äôeau qui les arrose sort du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de rem√®de.

      Apocalypse 22

      2 Au milieu de la place de la ville et entre les deux bras du fleuve se trouvait l'arbre de vie qui produit douze récoltes ; il donne son fruit chaque mois et ses feuilles servent à la guérison des nations.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Fermer
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider