TopCartes x PLM collab

Jérémie 15

    • 1

      1 à 9 Réponse de Dieu.

      Mo√Įse et Samuel, les deux grands intercesseurs des temps pass√©s. Comparez Exode 33.1-23 et 1Samuel 12.23. Ils sont nomm√©s ensemble Psaumes 99.6-8. Comparez Ez√©chiel 14.14-20. Dieu a bien vu que les sentiments et les d√©sirs exprim√©s par le proph√®te √©taient les siens personnellement, mais non ceux du peuple qui reste toujours le m√™me.

      De devant ma face : à la fois de la Terre Sainte et de l'alliance divine ; car c'était en Canaan que l'alliance devait se réaliser.

      Chasse les. Les paroles du prophète sont des sentences efficaces, 1.10

      2

      R√©ponse d'une justice implacable √† la question : O√Ļ irons-nous¬†?

      La mort désigne ici la peste, comme 43.11 ; 14.12. Comparez Apocalypse 6.8. Il y aura de l'ordre dans ce désordre, un plan dans ce chaos.

      3

      Quatre familles, sous-entendu : de maux ; le premier fléau amassera les cadavres sur lesquels les trois suivants s'acharneront.

      4

      Aux outrages ; d'autres traduisent : Je les présenterai comme objet d'effroi aux nations.

      Manassé. La mention de ce roi semble indiquer que nous ne sommes pas encore au temps de Jéhojakim, dont la conduite aurait fait oublier celle de son arrière-grand-père. Sans doute, Manassé s'était repenti, mais trop tard pour effacer les conséquences de ses crimes.

      5

      Pour s'informer de ton état. On ne se dérangera pas même en faveur de Jérusalem, comme on le fait quand on va s'informer de l'état d'un malade.

      6

      Contraste entre le peuple qui étend sa main pour repousser Dieu, et Dieu qui étend la sienne pour détruire le peuple.

      7

      Aux portes de la terre. S'agit-il des limites du monde habitable, d'o√Ļ le proph√®te Ez√©chiel annonce que Dieu fera revenir le peuple (7.2¬†; 37.9), ou bien seulement des fronti√®res de Canaan¬†? Les deux interpr√©tations ont √©t√© donn√©es, et la premi√®re, quoique hardie, peut se d√©fendre. La seconde est cependant plus simple. Le rouleau passera sur eux dans l'aire (la terre de Canaan)¬†; puis le van (l'exil) les jettera hors de leur pays. Comparez la m√™me image Amos 9.9.

      Je les priverai d'enfants... La nation sera privée de ses guerriers, qui sont les époux des veuves et les fils des mères mentionnées verset 8 et 9.

      8

      La mère du jeune homme : expression désignant collectivement toute mère dans cette situation.

      En plein midi. A l'heure de la plus grande sécurité, les mères des jeunes guerriers tués deviendront les victimes de la soldatesque.

      9

      Quel contraste ! La mère de sept fils, le type de la mère heureuse, n'est plus mère !

      Son soleil : le soleil de son bonheur se couche en ce même jour avant celui de la nature.

      Couverte de honte : privée à la fois de son époux et de ses fils.

      Leurs restes ; ailleurs, les restes sont sauvés ; mais ici il s'agit des restes de ces rebelles qui périssent jusqu'au dernier.

      10

      15.10 à 17.4 Nouvelle contestation entre Jérémie et son Dieu au sujet des circonstances personnelles du prophète. Jérémie est comme désespéré de l'insuccès de ses prières. Le découragement auquel se livre le prophète est si profond que cette tristesse finit par devenir coupable et attire sur lui les répréhensions divines. Premier dialogue (versets 10 à 14) ; second dialogue (versets 15 à 21). Puis l'Eternel donne à Jérémie de nouvelles directions (16.1-21). Les menaces sont irrévocables (17.1-4).

      Malheur à moi. Cette plainte rappelle celle Job 3.1 ; toutefois le prophète ne va pas encore jusqu'à maudire le jour de sa naissance, comme il le fera plus tard (20.14). Il s'afflige d'être sans cesse et sans trêve en butte à ses ennemis personnels, qu'il rencontrait même, nous l'avons vu, au sein de sa propre famille.

      Homme de contestations. Il était l'objet et la victime, mais non l'auteur de ces querelles.

      Je n'ai rien pr√™t√©... Plusieurs entendent : Je n'ai √©t√© ni un cr√©ancier exigeant, ni un d√©biteur d√©loyal. Mais ces qualificatifs sont inutiles¬†; il suffit trop souvent d'√™tre simplement cr√©ancier ou d√©biteur, pour avoir dans le monde un adversaire. La loi de Mo√Įse interdisait non seulement de se livrer √† l'usure, mais m√™me de pr√™ter √† int√©r√™t¬†; Deut√©ronome 23.19. J√©r√©mie, n'ayant eu aucune affaire d'argent √† traiter avec ses compatriotes, s'√©tonne de ne pas jouir au moins du b√©n√©fice de l'indiff√©rence g√©n√©rale. Mais il ne faut pas oublier que, si l'argent est une grande cause de divisions entre les hommes, la v√©rit√© en est une plus grande encore. Comparez Luc 12.51.

      Tous me maudissent. Cela prouvait du moins la puissance de sa parole et sa fidélité à son ministère.

      11

      11 √† 14 Ces versets ont paru si incoh√©rents, si peu li√©s √† ce qui pr√©c√®de et d'un style si insolite, que plusieurs interpr√®tes modernes ont cru devoir les d√©clarer inauthentiques, ce parti d√©sesp√©r√© ne nous para√ģt pas n√©cessaire.

      Si je ne : formule sacramentelle chez les Juifs, équivalant à : Si je ne fais pas ce que je dis ici, je ne suis pas Dieu.
      Dieu rev√™tira son serviteur d'une force nouvelle dans ces temps f√Ęcheux, et les hommes qu'il redoute maintenant, viendront un jour implorer son secours. Peut-√™tre cela s'est-il accompli lors de la ruine de J√©rusalem, pendant laquelle J√©r√©mie fat l'objet de la faveur de N√©bucadnetsar.

      12

      Ce verset a été expliqué de bien des manières. Les uns entendent : Ton intercession (le fer) brisera-t-elle mon dessein (le fer du nord et l'airain) d'envoyer Juda en captivité ?
      D'autres : L'hostilit√© opini√Ętre de Juda (le fer) l'emportera-t-elle sur la fermet√© et la pers√©v√©rance (le fer du nord, l'airain) du proph√®te de Dieu¬†?
      D'autres : La force du pauvre Juda (le fer) brisera-t-elle l'irrésistible puissance de l'empire chaldéen (le fer du nord, l'airain) ?
      Le second sens serait très plausible. Il répondrait bien à la promesse divine faite Jérémie 1.18 et rappelée au verset 20 de notre chapitre, et il se rattache très naturellement au sentiment que le prophète vient d'exprimer. Mais la relation de notre verset avec le suivant nous fait préférer le troisième sens. L'expression fer du nord s'explique mieux aussi, si l'on y voit une allusion aux Chaldéens qui venaient du nord.

      Fer du nord. Le fer le plus réputé dans l'antiquité était celui que fabriquaient les Chalybes, dans le pays du Pont, au nord de la Palestine.

      13

      Dieu, qui vient de parler du peuple au prophète, s'adresse tout à coup à Juda lui-même, pour compléter sa réponse ; car les calamités qu'il annonce seront en même temps le signal de la délivrance de son serviteur.

      Tes biens ; littéralement : tes forces : les forces productives du pays.

      Sans paiement : ils seront à qui voudra les prendre ; on n'aura que la peine de les emporter.

      13 et 14 Mêmes paroles 17.3-4.

      15

      15 à 18 Nouvelle plainte du prophète, suivie d'une nouvelle réponse de Dieu.

      Tu le sais : littéralement : tu sais. L'objet sous-entendu de ce verbe, ce sont les machinations dont Jérémie s'est plaint au verset 10. Ce sujet est si amer, qu'il n'aime pas à l'énoncer.

      Venge-moi, littéralement : venge-toi pour moi ! En me vengeant, tu te venges toi-même.

      Ne m'emporte pas : que ta longanimité envers mes adversaires ne dégénère pas en cruauté envers moi, qui suis leur victime. Rappelons-nous que c'est l'homme naturel qui parle dans ce passage, et qu'il va être repris de son langage par Dieu même. Que l'homme, dit Gerlach, qui dans la même situation que Jérémie aurait montré la même constance, lui jette le premier la pierre.

      16

      Le prophète rappelle le cas qu'il a fait des paroles de Dieu et l'empressement avec lequel il a consenti à les publier, pour réclamer un peu de pitié de sa part. Celui qui a accepté avec amour une si redoutable mission, a-t-il mérité que Dieu le traite avec indifférence ?

      Se sont trouv√©es : au-dedans de moi. Les r√©v√©lations divines descendaient dans l'√Ęme des proph√®tes comme des communications √©trang√®res qu'ils trouvaient devant eux, quoique en eux.

      Parce que ton nom a été invoqué : lors de son installation dans son ministère de prophète.

      17

      Dans le cercle : les divans o√Ļ l'on se rencontre pour se divertir¬†; comparez 6.11.

      Sous ta main, littéralement : de devant ta main ; après que ta main s'était posée sur moi lorsqu'elle avait fait de moi un prophète. Comparez 1.9.

      Assis solitaire : sous le lourd fardeau de sa t√Ęche et sans pouvoir prendre part √† la gaiet√© de ceux dont la conduite envers Dieu remplissait son cŇďur d'indignation.

      18

      Le prophète va jusqu'à accuser Dieu de ne pas tenir ses promesses, de ne lui avoir donné que les premiers élans d'une force déjà épuisée.

      Des eaux qui trompent : ces cours d'eau, si fr√©quents en Orient, que la chaleur fait tarir et qui deviennent une d√©ception pour la caravane alt√©r√©e, Que d'hommes de Dieu ont fait la m√™me exp√©rience et prof√©r√© de pareilles plaintes¬†! Comparez par exemle Exode 5.22-23. A l'ardeur des premiers moments succ√®dent les d√©go√Ľts et la lassitude que fait √©prouver une lutte sans terme et sans grandeur, et o√Ļ Dieu para√ģt retirer √† lui le secours qu'il a promis. Mais c'est afin d'en faire d'autant mieux mesurer la valeur et la n√©cessit√©.

      19

      L'Eternel répond cette fois-ci au prophète par des réprimandes : Jérémie accuse Dieu au lieu de s'accuser lui-même. Lui, chargé de convertir les autres, il faut qu'il revienne le premier au Dieu contre lequel il murmure, et qu'il est en voie d'abandonner.

      Si tu s√©pares, non pas : dans le peuple (comme plusieurs l'ont pens√©), mais : en toi-m√™me. J√©r√©mie a failli un moment, comme Asaph (Psaumes 73.2,15,22). L'interdit (les impulsions de la chair et du sang) doit √™tre √©loign√© avant tout du for int√©rieur du serviteur de Dieu, pour qu'il puisse redevenir la bouche de Dieu aupr√®s d'Isra√ęl.

      Ils reviendront √† toi. Ces mots ne signifient pas qu'ils se convertiront √† Dieu¬†; mais que, ob√©i ou non, J√©r√©mie recouvrera son r√īle et sa place au sein du peuple¬†; qu'il parlera de nouveau en proph√®te et sans baisser le ton.

      On ne peut qu'admirer la candeur et la sincérité avec lesquelles le prophète nous dévoile ici les secrets les plus intimes de sa vie morale et la répréhension sévère dont il a été l'objet de la part de Dieu. Il nous met ainsi en part des confidences les plus intimes entre lui et son Dieu, et nous pouvons le suivre dans ses découragements comme dans son relèvement.

      20

      20 et 21 Répétition des assurances qu'avait reçues Jérémie au jour de sa vocation, 1.18, mais qui ne doivent se réaliser complètement qu'à la condition posée tout à l'heure : Si tu reviens à moi.

      Je te délivrerai. Cette promesse s'est accomplie par la manière dont Jérémie échappa à la ruine. On sait les propositions honorables qui lui furent faites par Nébucadnetsar, et que son dévouement à sa mission l'empêcha seul d'accepter.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.