Malachie 3

    • 1

      1 à 5 L'Eternel répond à ces plaintes qu'il ne tardera pas à faire lever ce jour qu'ils réclament, mais qu'il sera tout autre qu'ils ne pensent, un jour de jugement non moins que de salut.

      Il sera précédé de la venue d'un envoyé spécial, destiné à en préparer l'apparition.

      J'envoie mon messager. On traduit aussi mon ange, puisqu'en grec ce mot signifie messager¬†; mais le terme h√©breu a le sens plus g√©n√©ral d'envoy√©. Esa√Įe avait d√©j√† annonc√© (Esa√Įe 40.3) que la venue du Messie serait pr√©c√©d√©e de celle d'un messager qui lui pr√©parerait la voie dans le cŇďur du peuple. Ce messager ne peut √™tre l'ensemble des proph√®tes, puisque le mot j'envoie, annonce un fait nouveau. Dans 4.5, ce pr√©parateur de la voie est appel√© Elie, et le Nouveau Testament voit la r√©alisation de cette proph√©tie dans l'envoi de Jean-Baptiste (Matthieu 11.10¬†; Luc 7.27, etc.).

      Il fraiera le chemin. La mani√®re dont il s'y prendra pour pr√©parer les cŇďurs est indiqu√©e 4.6. Nous savons par la connaissance que nous avons du minist√®re de Jean-Baptiste que ce fut par la pr√©dication de la repentance. Comparez Matthieu 3.3¬†; Luc 3.4¬†; Jean 1.23.

      Le mot : J'envoie joint à devant moi, ne peut être mis dans la bouche que du Messie lui-même, et pourtant c'est Jéhova qui parle. On voit que l'apparition messianique est envisagée comme celle de Jéhova lui-même ; c'est la suprême manifestation de l'Eternel pour l'établissement de son règne.

      Et soudain. Immédiatement àla suite du précurseur.

      Viendra dans son temple. Litt√©ralement, son palais¬†; le temple de J√©rusalem, maintenant reb√Ęti, o√Ļ J√©hova habite en la personne de l'ange de l'Eternel, son repr√©sentant c√©leste. C'est pourquoi celui-ci, en y entrant, entre dans sa propre maison.

      Le Seigneur que vous cherchez. Adona√Į (mot dont le sens est le Seigneur) est le nom qu'Esa√Įe donne √† l'√™tre divin qu'il contemple au chapitre 6, remplissant des pans de son v√™tement le sanctuaire c√©leste. C'est par ce m√™me nom que Malachie d√©signe ici l'ange de l'Eternel dans sa venue messianique. Les mots que vous cherchez font allusion aux murmures d'Isra√ęl qui viennent d'√™tre rappel√©s (2.17).

      L'ange de l'alliance. L'envoy√© divin qui a pour mission de contracter les alliances entre Dieu et son peuple. C'est, celui qui, Esa√Įe 53.9, est appel√© l'ange de sa face (voir la note √† ce passage) et qui, dans le Pentateuque et dans Zacharie, porte le nom d'ange de l'Eternel, √† la fois identifi√© avec l'Eternel et distinct de lui. Il y a quelque ironie dans l'expression : que vous d√©sirez¬†; le proph√®te semble dire : Vous ne savez pas vous-m√™mes ce que sera cette venue tant r√©clam√©e¬†; elle ne repondra gu√®re √† votre attente.

      Voici, il vient. Il n'est pas n√©cessaire d'entendre ce mot dans le sens de : Il arrive, et d'en appeler √† la parole qui dit que, pour l'Eternel, mille ans sont comme un jour¬†; venir n'est pas arriver, c'est s'approcher, s'avancer¬†; et il n'est pas un jour, entre Abraham et J√©sus-Christ, o√Ļ Dieu n'ait fait un pas en vue de sa venue et de son union parfaite avec l'humanit√© en la personne du Messie.

      Cette parole est le point culminant de la prophétie messianique de l'Ancien Testament, dont l'idée fondamentale est le rapprochement progressif de Dieu et de l'homme.

      2

      Qui soutiendra...¬†? Amos avait d√©j√† dit (Amos 5.18) : Malheur √† ceux qui d√©sirent le jour de l'Eternel¬†! Car le jugement tombera en ce jour-l√† non pas seulement sur les pa√Įens, comme on le pensait, mais sur les Juifs eux-m√™mes.

      Qui soutiendra...¬†? Celui-l√† seul dont la vie pourra se r√©sumer, comme celle d'Elie, dans ce mot : L'Eternel devant qui je me tiens. Les deux venues du Messie sont √©videmment r√©unies en une seule intuition dans ce passage. C'√©tait √©galement ainsi que Jean-Baptiste parlait de l'Ňďuvre messianique de J√©sus, Matthieu 3.10-12¬†; la seconde venue appara√ģt au pr√©curseur comme le terme de la premi√®re.

      Il est comme le feu... Il éliminera du peuple de Dieu tous les éléments qui ne sont pas dignes d'en faire définitivement partie.

      3

      Il sera assis..., purifiant... Cette image semble dire que l'Ňďuvre ne sera pas de courte dur√©e¬†; il sera l√†, tel que le fondeur, allumant et entretenant le feu sous le creuset, jusqu'√† ce que les scories soient compl√®tement d√©tach√©es du m√©tal.

      Les fils deLévi. C'est par ceux qui ont le privilège de s'approcher de lui, ses serviteurs dans le sens le plus particulier, que commencera le jugement de Dieu, comme c'étaient eux à qui le prophète avait adressé les premiers et les plus sévères reproches, 1.6 et suivants. La responsabilité est en proportion de la position accordée.

      Présenteront des offrandes selon la justice. De telle sorte qu'au lieu d'être une offense pour la dignité divine, comme celles dont il a été parlé, 1.7-8, elles répondent intérieurement et extérieurement à la volonté de Dieu. Ils n'accepteront plus les offrandes indignes dont il a été parlé plus haut et offriront celles qu'ils accepteront avec les sentiments de piété qui en font le prix aux yeux de l'Eternel. 1Pierre 2.5 ; Romains 12.1 ; Hébreux 13.15-16.

      4

      L'offrande de Juda. Le peuple aussi ne présentera plus aux sacrificateurs que des victimes convenables, comme dans les plus beaux jours de la pratique du culte lévitique. Sous ces formes, le prophète décrit l'adoration en esprit et en vérité qui caractérisera le règne de Dieu accompli.

      5

      La purification du peuple entier, complétant celle des Lévites et des sacrificateurs. Pour les péchés indiqués, comparez Exode 22.18 ; Lévitique 20.10 ; 19.12 ; Exode 22.21-23 ; Deutéronome 24.17.

      6

      6 √† 12 Ce passage est destin√© √† montrer √† Isra√ęl combien il y a chez lui, en ce moment, de p√©ch√©s propres √† attirer sur lui le jugement annonc√©. L'Eternel termine par une invitation pleine de tendresse √† revenir √† lui.

      C'est parce que... je n'ai pas chang√©. C'est √† la fid√©lit√© de Dieu qu'Isra√ęl doit de n'√™tre pas encore compl√®tement d√©truit. Les mots Fils de Jacob montrent aux Isra√©lites que, quelque indignes qu'ils soient de l'alliance que Dieu a conclue avec eux, il n'a pas cess√© encore de les envisager comme les fils de la promesse.

      7

      Mais chaque parole de l'Eternel devient l'occasion d'une orgueilleuse réplique de la part de ce peuple satisfait de lui-même et mécontent de Dieu.

      8

      Un homme frauderait-il Dieu¬†? Ces mots pourraient signifier : R√©ussira-t-il √† le tromper¬†? Mais il est plus naturel d'expliquer ainsi : Qu'un homme ose frauder son prochain, cela se comprend, puisqu'il n'est pas s√Ľr d'√™tre d√©couvert¬†; mais tromper Dieu qui voit tout¬†!

      La d√ģme : destin√©e √† l'entretien des pr√™tres, d'apr√®s L√©vitique 27.30¬†; Nombres 18.20-21. Le peuple, d'apr√®s N√©h√©mie chapitres 10 √† 12, s'acquittait avec si peu de conscience de ce devoir que plusieurs L√©vites durent quitter le service du temple pour se vouer √† l'agriculture.

      La part à prélever : la portion des victimes offertes revenant aux sacrificateurs, qui avait peu de prix quand les victimes étaient mauvaises (comparez 1.7).

      9

      Vous êtes des maudits. Vous qui osez frauder votre Dieu.

      10

      10 à 12 Les promesses.

      Au grenier du temple. Il y avait des magasins construits expr√®s dans le voisinage du temple, pour y conserver le produit des d√ģmes 2Chroniques 31.11¬†; N√©h√©mie 10.38).

      Jusqu'√† ce que vous n'y suffisiez plus. On traduit, parfois : Jusqu'√† ce qu'il n'y en ait plus... c'est-√†-dire jusqu'√† ce que la b√©n√©diction elle-m√™me soit √©puis√©e. Cette id√©e nous para√ģt peu naturelle¬†; le sens est plut√īt : jusqu'√† ce que vous n'ayez plus de place pour recueillir tous ces dons de l'Eternel.

      11

      L'insecte qui d√©vore. Particuli√®rement la sauterelle (Jo√ęl chapitre 1).

      12

      Pays de délices. Littéralement : Un pays de bon plaisir dont la vue réjouit Dieu et les hommes et dont les habitants sont un sujet d'envie pour les autres peuples

      13

      13 à 18 La masse du peuple exprime plus violemment son mécontentement à l'égard de la conduite de Dieu ; et en face de cette révolte, les fidèles s'unissent plus étroitement les uns aux autres pour rendre hommage à celui que ces murmures outragent.

      Pour amener au jour les pens√©es criminelles d'une partie du peuple, l'Eternel rappelle √† Isra√ęl d'une mani√®re g√©n√©rale les propos qu'il a tenus √† son sujet, et aussit√īt le peuple demande compte de ce reproche.

      14

      Vous avez dit. C'est ici la preuve de l'accusation du verset 13. Dieu conna√ģt parfaitement les plaintes am√®res que les Juifs √©l√®vent dans le fond de leurs cŇďurs et qu'ils expriment entre eux. Dieu n'envisage pas, dans les Ecritures, comme un proc√©d√© coupable que l'on se plaigne de lui, quand c'est devant lui que l'on verse l'amertume de son cŇďur (voir le livre de Job, par exemple, Job 42.7). Le p√©ch√© consiste ici en ce qu'ils murmurent entre eux et complotent en quelque sorte contre Dieu.

      Inutile de servir Dieu. Ils pensent que le culte qu'ils rendent à Dieu doit leur mériter la bénédiction céleste ; trompés dans leur attente, ils accusent l'Eternel d'injustice et même d'ingratitude.

      Observer ses ordonnances. Ils s'imaginent √™tre en r√®gle avec Dieu, et pourtant ils le fraudent tous les jours¬†! La satisfaction de soi-m√™me marche de pair avec l'id√©e du m√©rite des Ňďuvres, ce sont ici les d√©buts du pharisa√Įsme¬†; et quand ces pr√©tentions orgueilleuses sont confondues par les faits, alors l'incr√©dulit√© n'est pas loin.

      Mener deuil. Litt√©ralement : marcher en noir, afin de bien montrer que l'on je√Ľne¬†; Esa√Įe 58.2-8¬†; Matthieu 6.16.

      15

      Les impies. Ce sont les pa√Įens, et particuli√®rement les conqu√©rants, ennemis acharn√©s d'Isra√ęl, dont la prosp√©rit√© contraste avec le mis√©rable √©tat du peuple de Dieu.

      Et en faisant le mal... ils ont beau tenter Dieu. Il y a une gradation dans ces deux membres de phrase : ils font le mal, pourtant ils réussissent ; bien plus, ils tentent Dieu, ils s'exposent comme à plaisir aux effets de sa colère, et ils échappent toujours. Et c'est ainsi qu'en célébrant le bonheur des impies, ces Juifs que Malachie met en scène deviennent impies eux-mêmes.

      16

      16 √† 18 En face de ce complot des infid√®les en Isra√ęl, Malachie en signale un autre, celui des fid√®les d√©fenseurs de l'Eternel, qui s'entretiennent aussi entre eux de l'√©tat pr√©sent des choses, mais dans un tout autre esprit. C'est le saint reste dont parlent les proph√®tes¬†; ils se d√©tachent, avec pleine conscience de la masse incr√©dule √† laquelle ils se sentent √©trangers.

      Se sont entretenus. Pour se fortifier mutuellement dans la foi au Dieu de l'alliance.

      L'Eternel a été attentif. Comme il avait entendu les propos impies des révoltés, il recueille maintenant les pieux entretiens des fidèles. Bien plus, il discerne chacun d'eux en particulier.

      Un livre a √©t√© √©crit. Litt√©ralement : Un livre de souvenir, un √©crit servant de m√©morial, pour garder leur nom √† chacun. Cette image rappelle les livres de m√©moires des rois de Perse, o√Ļ √©taient consign√©s les noms de ceux qui avaient rendu un service signal√©, aux rois et √† l'Etat (Esther 6.1¬†; comparez Psaumes 56.9). Ce livre repr√©sente la toute science et la fid√®le providence de Dieu.

      Qui ont du respect. Le mot est celui qui est employé Genèse 15.5 ; il signifie imputer, tenir compte de ; le sens est donc : Ceux qui, dans leurs jugements et leurs résolutions, mettent avant tout en ligne de compte la connaissance que Dieu leur a donnée de lui-même dans sa révélation (son nom). Comparez la manière dont Jésus parle de ses brebis, Jean 10.3,27-29.

      17

      L'Eternel semble éprouver une sorte de reconnaissance envers ceux qui, en face de la défection générale, se renforcent dans la fidélité à son nom, et il leur fait la plus belle promesse.

      Au jour que je pr√©pare. Le jour de l'Eternel o√Ļ il manifestera sa justice.

      Un tr√©sor mis √† part. Comme un homme, en face d'une catastrophe imminente, serre ses objets les plus pr√©cieux et les met √† part, ainsi en agira l'Eternel envers les siens. Le mot h√©breu segulla est celui qui est employ√© pour d√©signer Isra√ęl comme le peuple particulier de Dieu (Exode 19.5). Cette notion est reproduite souvent dans le Nouveau Testament, et appliqu√©e √† l'Eglise (1Pierre 2.9¬†; Eph√©siens 1.14). Tous les peuples seront bien un jour la propri√©t√© de J√©hova, mais Isra√ęl a une place particuli√®re dans cette propri√©t√© g√©n√©rale.

      Comme un homme est tendre. C'est plus qu'une affection ordinaire ; c'est la tendresse pleine de sollicitude et de ménagement que témoigne un père au fils qui se dévoue à son service.

      18

      Vous verrez de nouveau. Isra√ęl se plaint de ce que Dieu ne soit plus le m√™me qu'autrefois. Exode 8.23, Mo√Įse disait √† Pharaon : Dieu mettra une diff√©rence entre ton peuple et son peuple¬†; il ch√Ętiait les impies et √©pargnait les justes. Il semble maintenant laisser les choses aller au gr√© du hasard. Mais en ce jour-l√†, sa justice brillera de nouveau, peut-√™tre au d√©triment de ceux-l√† m√™mes qui se plaignent et qui constateront √† leur propre dommage que Dieu sait bien discerner entre le juste et le m√©chant, m√™me au sein de son propre peuple.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.