Nombres 22.22

La col√®re de Dieu s'enflamma parce qu'il √©tait parti. Alors l'ange de l'Eternel se pla√ßa sur le chemin pour lui r√©sister. Balaam √©tait mont√© sur son √Ęnesse et ses deux serviteurs √©taient avec lui.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Dans ce texte, l'ange s'opposait √† Balaam, et ce dernier le consid√©rait d'ailleurs comme un adversaire¬†; ceux qui entravent notre cheminement vers le p√©ch√© sont en fait nos meilleurs amis, et nous devrions les consid√©rer en tant que tels. Balaam constata le m√©contentement divin par l'interm√©diaire de l'√Ęne.

Il est fr√©quent de voir ceux qui ont le cŇďur m√©chant, r√©agir avec violence devant les difficult√©s que la Providence place en travers de leur chemin. L'√Čternel ouvrit la bouche de l'√Ęnesse. Ce fut l√† un grand miracle, que Dieu accomplit par Sa toute Puissance. Celui qui a permis √† l'homme de s'exprimer par la parole, fit que cet animal puisse le faire aussi. Cette √Ęnesse se plaignit de la cruaut√© de Balaam. Dieu, dans Sa droiture, ne permet pas que l'on abuse des √™tres les plus faibles ou les plus vuln√©rables¬†; si ces derniers tentent de s'exprimer en vain pour se d√©fendre, Dieu ¬ę¬†prend alors la parole¬†¬Ľ en leur faveur.

Les yeux de Balaam finirent par s'ouvrir. Dieu dispose de nombreux moyens pour attendrir le cŇďur le plus endurci. Quand nos yeux sont ¬ę¬†ouverts¬†¬Ľ, nous sommes alors capables de discerner les dangers qui jonchent le chemin du p√©ch√©, et quelle est alors la meilleure voie √† prendre. Balaam sembla s'adoucir. Il s'√©cria¬†: ¬ę¬†J'ai p√©ch√©¬†¬Ľ¬†; le texte ne nous dit pas s'il se rendit compte de la duret√© de son cŇďur. Il fut en fait heureux de voir qu'il ne pouvait cheminer plus loin, bien qu'il n'ait pas encore de solution pour r√©soudre son probl√®me avec Balak. Beaucoup de personnes abandonnent leur p√©ch√© par le simple fait qu'elles ne sont plus concern√©es par ce dernier.

L'ange d√©clara √† Balaam qu'il ne devait pas chercher √† maudire Isra√ęl mais au contraire, le b√©nir¬†: ce retour en arri√®re, malgr√© la confusion de Balaam, √©tait en fait destin√© finalement √† glorifier Dieu.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
LANDRY GNONHANLOU LE CULTE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...