TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Nombres 31

    • 1

      1 à 12 L'expédition.

      2

      Venge. Ex√©cution de l'ordre donn√© 25.16-18. Les fils d'Isra√ęl doivent √™tre veng√©s, parce qu'une partie d'entre eux avaient p√©ri par suite de la ruse des Madianites.

      3

      La vengeance de l'Eternel. L'honneur de Dieu aussi devait être vengé car il avait été compromis par la chute de son peuple.

      4

      Mille hommes : chaque tribu fournissant l'un des milliers dans lesquels √©taient r√©partis les hommes de la tribu en √©tat de porter les armes (verset 5 : d'entre les milliers. Voir 1.16, note). Ce nombre de douze mille hommes para√ģt bien faible en regard de la masse consid√©rable du peuple qu'il s'agissait d'attaquer (comparez le nombre des 32 000 jeunes filles faites prisonni√®res). Mais les cinq tribus de cette peuplade madianite √©taient sans doute dispers√©es, et, attaqu√©es inopin√©ment, elles devaient √™tre incapables de r√©sister √† une troupe bien organis√©e.

      6

      Et Phin√©es : celui qui s'√©tait distingu√© par son z√®le contre l'idol√Ętrie des Madianites (25.7-8). Il n'accompagnait pas la colonne exp√©ditionnaire comme chef militaire, mais comme chef religieux, donnant les signaux prescrits, pendant que son p√®re El√©azar √©tait retenu comme souverain sacrificateur aupr√®s du sanctuaire.

      Les instruments sacr√©s. Le terme h√©breu que nous rendons ainsi est d'un sens tr√®s g√©n√©ral et peut d√©signer les objets les plus divers. On a entendu par l√† le costume sacerdotal¬†; ou bien on n'a vu dans ce terme qu'une autre d√©nomination des trompettes elles-m√™mes. Il serait tr√®s improbable que Phin√©es e√Ľt emport√© √† la guerre l'arche ou le pectoral avec les Urim et Thummim.

      Les trompettes d'argent ; voir 10.1-10.

      7

      Ils tu√®rent tous les m√Ęles : les adultes, d'apr√®s verset 17, qui montre que les enfants furent √©pargn√©s.

      8

      Tsur : c'√©tait le p√®re de Cozbi¬†; il est appel√© chef de tribu (25.15, note)¬†; d'apr√®s Josu√© 13.21, ces chefs madianites avaient √©t√© vassaux de Sihon avant sa d√©faite par Isra√ęl.

      Balaam : voir verset 16.

      9

      B√©tail parait d√©signer ici les b√™tes de somme, les √Ęnes, et peut-√™tre les chameaux¬†; voir au verset 32, note.

      Troupeaux : bŇďufs et menu b√©tail (verset 32).

      12

      Captures. Ce mot désigne les bêtes seules.

      13

      13 √† 18 Massacre des femmes et des enfants m√Ęles.

      Hors du camp, o√Ļ les soldats ne pouvaient rentrer avant de s'√™tre purifi√©s (verset 19).

      16

      Dans l'affaire de Péor. Dans les guerres ordinaires, la vie des femmes est respectée, mais dans ce cas elles furent condamnées à périr, parce que c'étaient elles qui avaient causé le péché et la destruction d'une partie du peuple.

      Balaam : voir verset 8 et 24.25, note. Il avait fini par mettre son intelligence au service du péché.

      17

      Parmi les petits enfants, on doit tuer les m√Ęles, afin que la nation soit extermin√©e, et parmi les femmes toutes celles qui pouvaient √™tre d√©j√† enceintes, parce qu'elles ont contribu√© √† s√©duire les Isra√©lites et qu'elles ne devaient pas perp√©tuer une race vou√©e √† la destruction.

      19

      19 à 24 Purification des guerriers, des prisonniers et du butin.

      Sept jours hors du camp. Comparez 5.2,3 et 19.11.

      Vos prisonniers : les jeunes filles captives qui, comme esclaves des Israélites (Deutéronome 21.10-14), étaient désormais soumises à la loi.

      20

      Tous ces objets venant d'un peuple impur devaient être purifiés avant de devenir la propriété du peuple de Dieu. Comparez 19.18.

      21

      Apr√®s avoir donn√© cette direction, Mo√Įse rentra sans doute dans le camp et El√©azar resta avec l'arm√©e pour surveiller l'accomplissement des c√©r√©monies de purification. Alors se pr√©senta la question de la purification des objets en m√©tal, et El√©azar compl√©ta par une nouvelle ordonnance celle qu'avait laiss√©e Mo√Įse.

      Voici l'ordonnance de la loi. Voir √† 19.2. L'ordonnance d√©signe le mode d'apr√®s lequel la loi de purification doit √™tre appliqu√©e dans ce cas particulier. Le Pentateuque ne nous pr√©sente pas d'autres exemples d'un commentaire de la loi mosa√Įque donn√© par le grand sacrificateur, sauf peut-√™tre 15.22-31. Voir la note.

      25

      25 à 47 Partage du butin.

      27

      Les bestiaux et les captives doivent être répartis en deux parts, l'une pour les douze mille guerriers qui ont fait l'expédition, l'autre pour le reste du peuple dont les guerriers étaient les mandataires. Sur la part des guerriers sera prélevé 1/500 pour les sacrificateurs ; sur celle du peuple, 1/50 pour les Lévites ; le premier prélèvement étant dix fois plus faible que le second, les guerriers sont encore avantagés sur ce point, ce qui n'est que juste. Le calcul, qui semble un peu compliqué, est en réalité très simple : la cinq centième partie de la moitié équivalent à 1 pour mille et la cinquantième partie à 1 pour cent de la somme totale.

      32

      Ce qui restait : ce qui n'avait pas été tué ou consommé pendant l'expédition.

      Il n'est pas parlé des chameaux, soit que cette tribu ne fit pas usage de ce moyen de transport, soit qu'ils eussent été tués par les Israélites.

      35

      Trente-deux mille. Ce chiffre, qui ne comprend gu√®res que les jeunes filles. au-dessous de douze ans, peut para√ģtre √©norme, car il suppose une population de deux cent cinquante mille √Ęmes environ. Mais il faut se rappeler qu'il est parl√© de cinq tribus, chacune ayant son roi (verset 8) et habitant dans un certain nombre de villes et de villages (verset 10).

      41

      A Eléazar : comme esclaves (Deutéronome 20.14).

      48

      48 à 54 Offrande des officiers.

      49

      Il n'en manque pas un. Il n'est point parl√© d'une intervention miraculeuse. C'est ici l'un de ces faits comme on en rencontre plusieurs dans l'histoire ancienne et moderne¬†; ainsi celui que raconte Tacite, Annales, XIII, 39, o√Ļ nous voyons les Romains s'emparer d'une forteresse parthe et en massacrer toute la garnison sans perdre un seul homme, ou celui de la bataille racont√©e par Strabon, XXI, 1128, dans laquelle les Romains tu√®rent mille Arabes en ne perdant que deux hommes. D'apr√®s le t√©moignage de Henri Arnaud, chef des Vaudois dans leur glorieuse rentr√©e en 1689, ces sept cents hommes, dans dix-huit attaques qu'ils firent ou soutinrent, ne perdirent que trente personnes, et cependant ils avaient √† lutter contre une arm√©e de 22 000 hommes bien disciplin√©s et arm√©s, et command√©s par d'excellents g√©n√©raux (Catinat), dont 10 000 furent tu√©s. Arnaud raconte une circonstance particuli√®re dans laquelle les Vaudois an√©antirent un d√©tachement de cinq cents hommes qui s'√©tait avanc√© contre eux et dont il n'√©chappa que dix √† douze, tandis que les Vaudois n'eurent ni mort ni bless√©.

      50

      Objets d'or. Les Madianites paraissent avoir eu une prédilection spéciale pour les bijoux d'or (voir Juges 8.26).

      Cha√ģnettes. Ce mot qui ne se retrouve que 2Samuel 1.10 d√©signe peut-√™tre une esp√®ce de bracelet qui se portait √† l'avant-bras.

      Pour faire propitiation. On se demande pour quelle faute. Se sentent-ils coupables pour avoir massacr√© tant d'ennemis¬†? Mais le massacre √©tait ordonn√© et ils s'√©taient d√©j√† purifi√©s de leur souillure l√©vitique. Ou bien serait-ce pour avoir √©pargn√© les femmes¬†? Mais rien ne sugg√®re cette explication. Ou bien est-ce en raison du d√©nombrement qui venait d'√™tre fait (verset 49¬†; voir Exode 30.11)¬†? Mais il n'avait eu lieu que pour s'assurer d'un fait. Peut-√™tre faut-il penser aux p√©ch√©s particuliers dont chaque membre de l'arm√©e avait pu se rendre coupable dans une pareille exp√©dition et au sentiment de leur indignit√© qui devait s'emparer d'eux en pr√©sence de la gr√Ęce signal√©e dont ils avaient √©t√© les objets.

      52

      Seize mille sept cent cinquante sicles. Environ 268 kilogrammes d'or, quantité qui ne représente encore que la part des officiers supérieurs ; car les autres soldats gardèrent leur butin (verset 53).

      54

      Comme m√©morial. Cette somme fut d√©pos√©e dans le tr√©sor du Tabernacle, sans doute pour servir, comme l'imp√īt du recensement (Exode 30.16), au service de la maison de l'Eternel.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.