TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Proverbes 27

    • 1

      Comparez Jacques 4.13-15. D'autres : Ne vante pas le jour de demain, car il peut amener des choses tout autres que celles que tu espères. D'autres encore, pour la fin du verset : Car tu ne sais pas même ce qu'aujourd'hui enfantera.

      2

      Qui te vante. C'est sans doute à cause de ce verbe que cette maxime se trouve immédiatement après la précédente.

      3

      Littéralement : Lourdeur de la pierre, pesanteur du sable... mauvaise humeur du sot plus lourde que tous deux !

      Du sot, car en colère, il ne se possède plus ; avec son stupide entêtement, pas moyen de raisonner.

      4

      Litt√©ralement : Cruaut√© de la fureur, d√©bordement de la col√®re. Une explosion de col√®re est un flot qui passe¬†; le calme rena√ģt ensuite. Mais la jalousie est sourde et cach√©e¬†; elle ne d√©sarme pas.

      5

      On a quelquefois traduit : Qu'un amour qui cache la faute commise par autrui et cherche à la passer sous silence, à l'atténuer, à la voiler aux regards. Mais le verbe n'est pas à la voie active. Il s'agit d'un amour qui se dérobe à ses responsabilités, se tient dans une prudente réserve et se renferme dans un coupable silence. Cet amour est réel, mais n'est pas de bon aloi. La maxime suivante vient à l'appui de celle-ci.

      6

      Fidèles, prouvant la fidélité de l'ami sage et véritable qui les donne. Défiez-vous de trop vives marques d'amitié. Voir le baiser de Judas (Matthieu 26.19) et la réponse du Seigneur.

      7

      D√©daigne, litt√©ralement : foule aux pieds. Il r√©sulte de cet exemple sp√©cial une r√®gle g√©n√©rale : La complaisance pour le plaisir, de quelque nature qu'il soit, entra√ģne le d√©go√Ľt. La mod√©ration augmente la jouissance.

      8

      Quelques-uns ont pens√© que cette maxime parlait des dangers des voyages qui, en Orient, sont particuli√®rement p√©rilleux¬†; un proverbe arabe appelle les voyages un morceau des peines de l'enfer. Elle signifie plut√īt que l'homme n'est bien que dans sa patrie, dans les lieux qu'ont habit√©s ses p√®res. L'h√©breu n'a pas de terme sp√©cial pour exprimer l'id√©e de patrie¬†; ici, le texte dit simplement son lieu. Malheur √† l'homme que de dures n√©cessit√©s ou l'exil ont arrach√© du soi natal¬†! Dans 2.21 est faite aux justes la promesse qu'ils habiteront le pays et qu'ils y resteront.

      9

      L'huile (21.17) est celle dont les convives s'oignaient, dans les maisons riches¬†; et le parfum ou l'encens est celui qu'on br√Ľlait dans les salles de festin pour embaumer l'air. A ces raffinements de luxe oriental sont compar√©es les douces paroles que vous adresse un ami riche en bons conseils.

      La douceur d'un ami, par un conseil cordial, litt√©ralement : La douceur de son ami, se manifestant par le conseil de l'√Ęme.

      Voir le verset suivant.

      10

      Ni l'ami de ton père. Les vieux amis de la famille ont une valeur particulière.

      Ne va pas chez ton frère. Il va sans dire que cette recommandation n'a qu'une portée relative. Les liens de l'amitié sont parfois plus forts que ceux du sang (18.2). Un frère n'est pas nécessairement dévoué à son frère. Un ami véritable aimera surtout son ami malheureux (17.17).

      Un voisin rapproch√©, de cŇďur.

      11

      Deviens sage, mon fils. Les progr√®s d'un enfant ou d'un √©l√®ve dans le bien sont la meilleure r√©ponse √† toutes les attaques dont peut √™tre l'objet le caract√®re d'un p√®re ou l'enseignement d'un ma√ģtre.

      12

      Voir déjà 22.3.

      13

      Voir d√©j√† 20.16, o√Ļ le texte portait : √† cause des √©trangers, au lieu de : pour une [affaire] √©trang√®re, que nous paraphraserions : puisqu'il s'est, de gaiet√© de cŇďur, engag√© dans une affaire √† laquelle aucun devoir ne l'appelait √† prendre part.

      D'autres pensent à une femme étrangère, en faveur de laquelle l'homme dont il est question ici se serait endetté.

      14

      Il y a là une ostentation de mauvais aloi et l'on sera en droit de soupçonner quelque arrière-pensée. Comparez verset 6.

      15

      15 et 16 Double distique. Dans le verset 15 nous trouvons une nouvelle forme de comparaison : les deux termes comparés sont liés par la conjonction et, et suivis du verbe se ressembler. Pour l'idée, voir 19.13.

      16

      Sa main saisirait de l'huile : réussirait à faire une chose impossible, retenir de l'huile dans sa main sans la laisser couler.

      D'autres : Et sa main appellerait, r√©clamerait bient√īt de l'huile (m√©dicament pour adoucir les blessures que cette femme lui aurait faites).

      17

      Ne pas se tenir trop à l'écart. Le frottement est bon : il affine les esprits, adoucit les caractères, les angles, les aspérités, donne de l'aménité, de l'acuité intellectuelle.

      18

      En tout et partout, la fidélité dans les soins donnés est récompensée.

      19

      De m√™me que le miroir des eaux refl√®te le visage de ceux qui s'y regardent, de m√™me l'homme retrouve en son prochain ses go√Ľts, ses aspirations, ses qualit√©s, ses d√©fauts, ses joies, ses tristesses. Malgr√© toutes les diversit√©s, nous arrivons toujours √† la nature humaine, √† laquelle nous avons tous part. Cette ressemblance fonci√®re de tous les cŇďurs est ce qui rend possible la sympathie, l'amiti√©, la soci√©t√©. Ne nous renfermons pas en nous-m√™mes (verset 17)¬†; nous sommes faits pour nous comprendre.

      20

      Le s√©pulcre et l'ab√ģme. Voir 15.11.

      Ne sont jamais rassasiés. Comparez 1.12 et 30.16.

      Et les yeux de l'homme... Ils ne sont jamais lass√©s de voir (Eccl√©siaste 1.8¬†; 4.8)¬†; pas m√™me √† la fin d'une longue vie. Rien, dit une maxime arabe, ne peut remplir l'Ňďil, sinon la poudre du tombeau.

      D'autres pensent particulièrement à la convoitise des yeux.

      21

      Pour le premier membre, comparez 17.3. De m√™me que le creuset fait conna√ģtre la qualit√© d'un m√©tal en mettant en √©vidence les scories qui s'y m√™laient, de m√™me, si l'on veut se rendre compte de la valeur morale d'un homme, il faut √©tudier ses go√Ľts, son id√©al. Dis-moi ce que tu aimes, je te dirai qui tu es.

      D'autres : Et l'homme selon sa réputation. Le minerai sort épuré du creuset : l'homme a besoin de l'épreuve du jugement d'autrui ; pour valoir réellement quelque chose, il faut qu'il ait résisté à cette épreuve.

      D'autres encore : Et l'homme pour sa louange. L'homme ne doit pas prendre pour bon argent tout le bien qu'on dit de lui. Il faut qu'il sache en rabattre.

      Ou enfin : Ainsi est éprouvé l'homme par la bouche qui le loue. C'est en face d'une louange qu'il montre s'il est sage ou vain.

      22

      Il n'y a pas lieu de voir ici une allusion à la torture, dont on ne trouve aucune trace dans l'histoire des Juifs.

      23

      23 √† 27 Avantages de la vie des champs. Pourquoi s'entasser dans les villes¬†? Les richesses qui viennent s'y grouper √† l'ombre du palais royal sont bien moins stables, que l'aisance qui r√®gne dans les campagnes¬†; la terre produit d'elle-m√™me de quoi nourrir des troupeaux gr√Ęce auxquels on a le v√™tement, le vivre et, peut-√™tre, le plaisir d'arrondir sa propri√©t√©.

      24

      Et la couronne royale elle-même !

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.