Psaumes 144

    • 1

      1 à 4 Eternel protecteur du faible.

      2

      Mon bienfaiteur, litt√©ralement : ma gr√Ęce, celui qui me fait gr√Ęce, qui a piti√© de moi, qui est bon envers moi. Ces versets sont l'√©cho de Psaumes 18.3,35-48. La parole de Psaumes 18.48 : Qui m'assujettit les peuples, est remplac√©e ici par ces mots : Qui range mon peuple sous moi.

      3

      Qu'est-ce que l'homme ?...Psaumes 8.5.

      Que tu le connaisses. Il s'agit ici d'une connaissance inspirée par l'affection. Le Psaume 8 dit : Que tu te souviennes de lui.

      4

      Un souffle... l'ombre qui passe : combinaison de Psaumes 39.6 et Psaumes 102.12.

      5

      Touche les montagnes... Comparez Psaumes 104.32.

      8

      Une droite trompeuse : qui jure faussement et ne tient pas ce qu'elle a promis.

      9

      9 √† 11 Actions de gr√Ęces pour la d√©livrance certaine.

      Cantique nouveau..., lyre à dix cordes. Comparez Psaumes 33.2,3.

      10

      Du glaive meurtrier, littéralement : du glaive mauvais, qui est au service du mal et des méchants.

      12

      12 à 15 Les résultats de la délivrance.

      Que nos fils... Cette strophe commence, en hébreu, par la conjonction ascher, signifiant : que, parce que, ou en sorte que. Ce dernier sens nous semble seul applicable ici, alors même que les temps de verbes employés dans les propositions qui suivent indiquent moins ce que l'on attend pour l'avenir que l'état de fait que l'on constate dans le présent. La version Segond renonce à rendre la conjonction et traduit : Nos fils sont comme des plantes... Mais ainsi toute cette partie du psaume reste sans lien avec ce qui précède.

      Les fils sont comparés à des plantes, à cause de leur croissance vigoureuse (Psaumes 128.3) ; les filles sont l'ornement de la maison, à laquelle est consacrée leur activité. Cette idée d'ornement est évidemment celle qu'a en vue le psalmiste, dans ce passage, mais il est difficile de déterminer ce qu'il entend par angles bien taillés. Les uns pensent, ainsi que l'indique notre traduction, à des colonnes sculptées, bien que le mot de colonne ne soit pas dans le texte, d'autres à des ciselures de la boiserie intérieure, telles qu'on en voit encore maintenant dans les angles des grandes salles de réception des palais de Damas.

      14

      Ni br√®ches, ni fuites, ni clameurs : allusion aux malheurs de la guerre, br√®ches pratiqu√©es dans les murs de la ville, fuite des habitants, cris de lamentation. Le terme que nous avons traduit par fuite signifie proprement :sortie et peut s'appliquer soit √† des sorties de l'arm√©e assi√©g√©e, soit √† la fuite des habitants cherchant √† se soustraire aux derniers d√©sastres, soit √† leur d√©part de la ville au moment o√Ļ ils sont emmen√©s en captivit√©.

      15

      Heureux le peuple... : reproduction à peu près textuelle de Psaumes 33.12.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.