Ecclésiaste 1.1

Paroles de l'Ecclésiaste, fils de David, roi à Jérusalem.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Les diff√©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Le nom de ce livre signifie ¬ę¬†Le Pr√©dicateur.¬†¬Ľ La Sagesse de Dieu nous est ici pr√™ch√©e, par l'interm√©diaire de Salomon, qui en est l‚Äô√©crivain certain. Ce dernier, au terme de sa vie, ayant √©t√© sensibilis√© √† son p√©ch√© et √† ses √©garements, a t√©moign√© ici de son exp√©rience, pour le bien des autres¬†; c'est en fait la suite de son repentir¬†; il y annonce que tout bien terrestre n'est que vanit√© et nuisible √† la tranquillit√© d'esprit. Il nous convainc de la vanit√© du monde, du fait que celui-ci ne peut pas nous rendre heureux¬†; il nous rappelle la bassesse du p√©ch√©, et de sa tendance in√©luctable √† nous rendre mis√©rable. Il montre que rien de ce qui a √©t√© cr√©√© ne peut satisfaire l'√Ęme, et que le bonheur ne peut se trouver qu‚Äôen Dieu seul¬†; une telle doctrine ne peut, sous l'enseignement de l'Esprit, que conduire notre cŇďur √† J√©sus-Christ¬†!

Salomon montre que tout ce qui est humain est vain. (Ecclésiaste 1:1-3)
Le labeur de l'homme et son besoin de satisfaction. (Ecclésiaste 1:4-8)
Il n'y a rien de nouveau sous le soleil. (Ecclésiaste 1:9-11)
Les désagréments dans la vaine poursuite de la connaissance. (Ecclésiaste 1:12-18)

On peut apprendre beaucoup en comparant diff√©rentes parties de l'√Čcriture. Nous voyons, de mani√®re imag√©e, Salomon revenir des ¬ę¬†citernes crevass√©es et vides¬†¬Ľ du monde, pour se tourner vers la ¬ę¬†Source d'eau vive¬†¬Ľ du ciel¬†; il d√©crit son cheminement¬†: son √©garement, sa honte, son amertume et sa d√©ception, avec les le√ßons qu'il en a tir√©es. Ceux qui veillent ainsi √† leur cheminement, pour se diriger vers ¬ę¬†la vraie vie¬†¬Ľ, doivent avertir leur entourage de ne pas continuer, en toute insouciance, √† errer vers ¬ę¬†la mort¬†¬Ľ.

Salomon n‚Äôannonce pas seulement que tout ce qui a constitu√© son pr√©c√©dent parcours, s‚Äôest av√©r√© sans issue, mais que tout n‚Äôest que vanit√©¬†: ¬ę¬†Vanit√© des Vanit√©s, tout est Vanit√©.¬†¬Ľ Tel est le message du ¬ę¬†Pr√©dicateur¬†¬Ľ, rappel√© sans cesse tout au long du livre. Si le monde, dans son √©tat actuel, repr√©sentait un tout, sans issue, cela ne vaudrait pas la peine d'y vivre¬†; si nous poss√©dions toutes les richesses et les plaisirs de ce monde, ce ne serait pas suffisant pour nous rendre heureux.

Quel profit peut tirer un homme de tout son travail¬†? Tout ce qu'il en obtient ne pourvoira jamais aux besoins de son √Ęme, ni ne comblera ses d√©sirs¬†; ses Ňďuvres ne seront pas capables d‚Äôexpier ses p√©ch√©s, ni ne l'emp√™cheront pas de perdre son √Ęme¬†: quel avantage aurait-on √† poss√©der toutes les richesses du monde, pour voir son √Ęme aller √† la mort, au jugement, et ce, √©ternellement¬†?

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
The city harmonic We are
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...