TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Jérémie 10

    • 2

      La voie des nations : leur manière d'adorer la divinité.

      Les signes du ciel. Les Chald√©ens confondaient les astres avec les divinit√©s elles-m√™mes qu'ils adoraient¬†; ils attribuaient par cons√©quent aux ph√©nom√®nes c√©lestes (√©clipses, conjonctions, com√®tes, etc.) une influence d√©cisive sur la marche heureuse ou malheureuse des √©v√©nements. Le proph√®te d√©sire affranchir les Isra√©lites de la crainte superstitieuse qui √©tait l'√Ęme d'une telle religion. Ils doivent apprendre √† ne se sentir d√©pendants que de l'Eternel seul. Sans doute, certains passages des proph√®tes annon√ßaient que le jugement final serait pr√©c√©d√© de signes dans le ciel (Jo√ęl 2.24-32). Mais autre chose est d'attendre sur la foi de la proph√©tie les grandes crises qui doivent mettre fin √† l'√©conomie actuelle, et autre chose de consulter les ph√©nom√®nes de la nature pour en tirer des pr√©sages.

      3

      Les statuts des pa√Įens : les rites fix√©s pour le culte de chacune de ces divinit√©s et les r√®gles d'apr√®s lesquelles on interpr√©tait les pr√©sages.

      Ce n'est que du bois. La vanit√© de ce culte est prouv√©e par celle de l'idole elle-m√™me qui n'est qu'Ňďuvre d'homme, bois et m√©tal travaill√©s √† la main.

      4

      Comparez Esa√Įe 40.19-20. Il y a une ironie sanglante dans cette pens√©e que des dieux ont besoin d'√™tre v√™tus et par√©s par ceux qui les adorent et qu'il faut des clous pour les affermir sur leur pi√©destal. Comment se peut-il que des id√©es si simples aient √©chapp√© au g√©nie des peuples les plus illustres de l'antiquit√©¬†? C'est que la folie du p√©ch√© peut s'allier au d√©veloppement scientifique, artistique ou politique le plus avanc√©.

      5

      Comme un poteau... Ces mots ont √©t√© traduits de deux mani√®res : comme une colonne faite au tour¬†; ou : comme un poteau dans un champ, etc. Nous avons adopt√© cette seconde interpr√©tation, comme la plus conforme au contexte : Ne vous laissez pas √©pouvanter par ces dieux qui sont aussi impuissants que les mannequins dress√©s dans un champ pour √©pouvanter les oiseaux. (Esa√Įe 40.23¬†; 46.7)

      6

      Cette affirmation n'√©tait pas superflue¬†; elle √©tait m√™me √† ce moment-l√† l'expression d'une foi h√©ro√Įque¬†; car c'√©tait un principe g√©n√©ralement admis que la puissance d'un Dieu se mesurait √† la prosp√©rit√© du peuple qui invoquait son nom. Combien donc les dieux des oppresseurs d'Isra√ęl ne devaient-ils pas para√ģtre sup√©rieurs en force √† celui du pauvre peuple conduit en captivit√©¬†!

      7

      Roi des nations : non d'Isra√ęl seulement, mais des peuples m√™mes dont il se sert pour ch√Ętier les siens.

      Leurs royaumes : ceux des nations. Ni les repr√©sentants de la sagesse pa√Įenne, ni ceux de la puissance terrestre ne peuvent entrer en lutte avec le Cr√©ateur seul sage et seul puissant (1Corinthiens 1.24).

      8

      L'enseignement de leurs idoles. Chaque Dieu était considéré comme faisant l'éducation de la nation qui se réclamait de son nom. Par une figure hardie, la nature matérielle de l'idole est attribuée à l'enseignement dénué de toute vraie spiritualité que le faux dieu donne au peuple qui l'adore ; comparez verset 3.

      9

      Tharsis : l'Espagne, dont les mines d'argent étaient renommées.

      Uphaz, pays inconnu, nommé seulement ici et Daniel 10.5 ; selon plusieurs, identique avec Ophir, au sud de l'Arabie ( ?). C'étaient les deux extrémités du monde connu.

      11

      Ce verset, n'est pas √©crit en h√©breu dans le texte de J√©r√©mie, mais en langue chald√©enne, ce qui en a fait suspecter l'authenticit√© par quelques critiques. Bien √† tort¬†; car ce changement subit de dialecte donne une singuli√®re √©nergie au discours. Le proph√®te dicte aux Isra√©lites, pour le jour o√Ļ ils seront m√™l√©s aux Chald√©ens, les propres paroles qu'ils auront √† leur dire¬†; il ne leur laisse pas m√™me le soin de les traduire, de peur qu'ils ne les alt√®rent. Il fait annoncer par les futurs captifs de Juda aux Chald√©ens tout puissants, adorateurs de dieux impuissants, que ces dieux et leurs adorateurs dispara√ģtront.

      13

      Ces ph√©nom√®nes effrayants de la nature ne peuvent inspirer l'effroi √† celui qui se sent en communion avec le vrai Dieu, ma√ģtre de l'univers. Contraste frappant : d'un c√īt√©, le Dieu qui parle dans l'orage¬†; de l'autre, l'idole fabriqu√©e par l'un de ces hommes que fait trembler l'orage¬†!

      15

      Au jour de leur visitation. Par le jugement qui frappera ces dieux, le prophète entend le jugement des peuples qui les adorent.

      16

      La part de Jacob. Comme dans Deut√©ronome 10.9¬†; 18.2, l'Eternel est appel√© la part de L√©vi, de m√™me il est d√©sign√© ici comme la part du peuple entier. Les nations se partagent le monde¬†; mais le privil√®ge d'Isra√ęl est de poss√©der le vrai Dieu comme son Dieu.

      17

      Ramasse à terre : prépare-toi au départ.

      Assi√©g√©e : la nation tout enti√®re, repr√©sent√©e par Sion, sa capitale, o√Ļ les habitants des campagnes se sont r√©fugi√©s.

      18

      Cette fois... tout de bon ; le temps des menaces est passé ; celui de l'exécution commence.

      Pour qu'on les atteigne. Plusieurs traduisent : de façon qu'ils apprennent à trouver (leur Dieu). Le sujet serait dans ce cas : les Israélites. mais nous croyons plus naturel d'envisager comme le sujet : les ennemis de Juda. Ils finiront par atteindre leur proie (l'assiégée du verset 17).

      19

      Malheur à moi ! La nation captive parle ici par la bouche du prophète. L'épreuve l'amène enfin à la repentance. Le premier signe de ce retour au bien, c'est qu'elle accepte avec résignation la peine qui la frappe.

      C'est là mon mal : C'est le mal que je me suis attiré. Le prophète et les fidèles s'unissent avec toute la nation coupable dans ce sentiment d'humble soumission au jugement divin.

      20

      Mes fils : les membres de la nation.

      21

      La cause principale du malheur d'Isra√ęl est d'avoir √©t√© mal dirig√© par des chefs insens√©s.

      Agi habilement. Le mot hébreu signifie à la fois : être habile et prospérer.

      22

      Le tumulte de l'armée ennemie qui arrive du nord.

      23

      C'est de nouveau le peuple qui prend la parole, comme aux versets 19 et 20. Il reconna√ģt encore une fois que son lot, heureux ou malheureux, lui est dispens√© par une volont√© souveraine. Ce qui lui appartient, ce n'est pas de le d√©terminer, mais de l'accepter. Toutefois cela ne l'emp√™chera pas de faire appel √† la mis√©ricorde du Dieu qui dispose de lui.

      24

      Il consent √† √™tre ch√Ęti√© comme un enfant, mais non √† √™tre frapp√© comme un ennemi.

      Selon le droit. Quelques-uns traduisent : avec √©quit√©. Cette explication √īte au mot droit son sens naturel. Il faut interpr√©ter ce terme par son opposition au mot col√®re. Il pourrait d√©signer la promesse de pardon et de salut renferm√©e dans l'alliance, qui constituait un droit pour Isra√ęl (1Jean 1.9)¬†; c'est l√† un motif que les pa√Įens ne pouvaient all√©guer en leur faveur (verset 25). Ou bien, si le mot col√®re d√©signe les jugements d'extermination sommaires exerc√©s dans certains cas (Sodome et Gomorrhe, les Canan√©ens), l'expression : selon le droit s'appliquera,√† un jugement mod√©r√© dans lequel Dieu tient compte de toutes les nuances de culpabilit√© et √©pargne par cons√©quent le reste fid√®le, qui demeure toujours en Isra√ęl.

      25

      Verse ta fureur... Ce sont les pa√Įens qui peuvent √™tre l'objet du jugement de destruction qui n'√©pargne rien et cela d'autant plus qu'ils ont exerc√© le jugement de Dieu sur Isra√ęl avec passion et sans mesure.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.