TopFormations : Grandir dans la foi

Lévitique 27.34

Au mont Sina√Į : voir 7.38, note, et 25.1.

Conclusion sur le Lévitique

La première partie du Lévitique (chapitres 1 à 16) est destinée à régler les cérémonies du culte. On pourrait l'appeler le manuel du cérémonial du sanctuaire. Ce morceau devait tout naturellement suivre et compléter la dernière partie de l'Exode, qui traitait de l'érection de la Demeure divine. Il est tiré presque complètement du grand document élohiste.

La seconde partie (chapitres 17 à 27) forme un tout à part. On y remarque une grande multiplicité de sentences brèves, à la seconde personne du singulier, ainsi que certaines locutions particulières comme celle-ci : Je suis l'Eternel ! qui se rencontrent très souvent à la fin d'une prescription pour la motiver. L'idée centrale de cette espèce de code est celle qui est exprimée Exode 19.6, en ces mots : Vous me serez une nation sainte. Le sentiment qui l'inspire tout entier est celui de la sainteté du peuple, qui doit refléter celle de son Dieu. Il ne s'agit plus ici de péchés plus ou moins involontaires à expier ; la sainteté réclamée des membres du peuple est exigée absolument, sous peine de retranchement, puisque la violation de ces ordonnances supposerait la révolte volontaire contre Celui qui a établi l'ordre théocratique.

Ce code particulier a, d'apr√®s 25.1¬†; 26.46 et 27.34 √©t√© donn√© √† Mo√Įse par l'Eternel en diff√©rentes occasions, au d√©sert du Sina√Į, sans doute comme compl√©ment de la l√©gislation du Livre de l'alliance (Exode chapitres 21 √† 23) que Mo√Įse avait re√ßue de l'Eternel sur la montagne, imm√©diatement apr√®s la promulgation du D√©calogue. Il a beaucoup occup√© la critique actuelle. Certains rapports de fond et de forme avec le livre d'Ez√©chiel ont fait supposer qu'il avait √©t√© compos√© au temps de l'exil, post√©rieurement √† ce proph√®te, ou m√™me par lui. On all√®gue sp√©cialement le passage 26.34, o√Ļ il est dit que, si le peuple n√©glige l'observance des ann√©es sabbatiques, il en sera puni par l'exil, qui d√©dommagera la terre des ann√©es de repos qu'on lui aura refus√©es : ce qui suppose, dit-on, l'exil d√©j√† consomm√©. Mais pourquoi Dieu, apr√®s avoir institu√© les ann√©es sabbatiques, n'aurait-il pas pu menacer son peuple, s'il violait cette prescription, de la punition la plus exactement appropri√©e √† la faute commise. Les rapports de ressemblance avec Ez√©chiel sont plus que compens√©s par les diff√©rences consid√©rables qui existent entre ce recueil de lois et les institutions dont ce proph√®te trace le tableau dans ses neuf derniers chapitres. Un imitateur de ce tableau ne se f√Ľt pas ainsi √©cart√© du divin mod√®le qu'il avait sous les yeux. Ez√©chiel, au contraire, en tra√ßant le tableau id√©al du culte et de l'Etat futurs, pouvait parfaitement, en face des ruines de l'ordre de choses ancien, modifier les institutions qui avaient exist√© avant lui et qui ne cadraient plus avec l'avenir dont il avait l'intuition. Ainsi il pouvait laisser dans 1'ombre la personne du grand sacrificateur pour introduire √† la place celle du nasi, qui devait √™tre √† ses yeux le personnage central du futur √©tat des choses. Ainsi il pouvait substituer au voile du Lieu tr√®s saint une porte, √† l'autel d'or une simple table, etc. : tandis que les changements en sens inverse seraient impossibles de la part du l√©gislateur subs√©quent qui se serait inspir√© de lui. Les rapports de style peuvent tr√®s bien s'expliquer en admettant l'emploi de notre recueil par le proph√®te.

Des deux faits historiques racont√©s dans ce livre : la mort tragique des deux fils d'Aaron (avec la discussion entre Aaron et Mo√Įse), chapitre 10, et le ch√Ętiment du blasph√©mateur, 25.10 et suivants, le premier porte en lui-m√™me la preuve de sa v√©rit√© historique : car comment le sacerdoce post√©rieur e√Ľt-il invent√© √† plaisir un fait qui √©tait si peu √† l'honneur de la famille sacerdotale¬†? Le second, comme nous l'avons vu, poss√®de une garantie analogue dans la forme m√™me de sa narration, qui est absolument prise sur le fait. De plus, les expressions qui reviennent fr√©quemment : dans le camp, hors du camp. Aaron et ses fils (au lieu de : les sacrificateurs), seraient du pur charlatanisme si elles n'√©manaient soit d'une r√©daction contemporaine, soit d'une tradition authentique.

Le livre du Lévitique contient la partie de la loi qui tombe le plus directement sous le coup de ces paroles de saint Paul : Christ est la fin de la loi, (Romains 10.4), ou : La foi étant venue, nous ne sommes plus sous le conducteur (la loi) (Galates 3.25). Il suffisait de la parole de Jésus : Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche de l'homme qui le souille, mais c'est ce qui sort de sa bouche (Matthieu 15.11), pour conclure de là à l'abrogation de la majeure partie du Lévitique. L'abolition des sacrifices devait résulter d'elle-même de la destruction du temple et de l'autel qui eut lieu peu de temps après la mort du Seigneur. Enfin le déchirement du voile au moment de cette mort indique assez clairement que, dès ce moment, il n'y eut plus de Lieu très saint, ni, par conséquent, de Lieu saint et de parvis.

Et, d'un autre c√īt√©, J√©sus a d√©clar√© qu'il n'√©tait point venu abolir, mais accomplir (Matthieu 5.17) et qu'il n'√©tait pas possible qu'un seul point de la loi f√Ľt aboli (Luc 16.17). C'est que tout ce qui est humain dans la loi et non pas seulement juif, doit naturellement demeurer, non moins que l'homme lui-m√™me, et que ce qui est d'institution sp√©cialement juive, renfermant une pens√©e divine, ne peut que demeurer aussi tout en s'accomplissant sous une nouvelle forme. Ainsi l'√©p√ģtre aux H√©breux est tout enti√®re destin√©e √† montrer que, si l'ancien sanctuaire et l'ancien culte tombent, ils sont remplac√©s par le culte nouveau et par le nouveau sanctuaire c√©leste o√Ļ Christ est entr√© et o√Ļ il offre continuellement son sang √† la place du sang des anciennes victimes. Les oblations, d'apr√®s cette √©p√ģtre, sont remplac√©es par les sacrifices de la charit√© et par les actes de la confession joyeuse du nom de Dieu. Comparez aussi Philippiens 4.18 et Romains 12.1. L'institution de l'ann√©e du jubil√© ne serait r√©alisable que chez un peuple √† la vie purement agricole. Elle avait d√©j√† √©t√© interpr√©t√©e dans un sens spirituel par Esa√Įe (Esa√Įe 61.1 et suivants) qui l'appliquait √† l'avenir messianique (comparez Luc 4.17 et suivants). Cette institution doit trouver son application dans nos circonstances actuelles par les miracles de la libre charit√© chr√©tienne. L'obligation m√™me de saupoudrer de sel toute offrande est relev√©e et spiritualis√©e par Christ dans cette parole : Chacun sera sal√© de feu et toute oblation sera sal√©e (Marc 9.50).
(Nous citons cette parole d'apr√®s le texte ordinaire qu'appuient le Sina√Įticus et les deux plus anciennes versions, la latine et la syriaque.)

Ainsi l'on peut dire que, si le Lévitique est aboli tout entier, d'autre part il subsiste tout entier sous une forme nouvelle. Et c'est là ce qui fait pour l'Eglise son intérêt permanent.


  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • L√©vitique 26

      46 Telles sont les prescriptions, les r√®gles et les lois que l'Eternel √©tablit entre lui et les Isra√©lites par l‚Äôinterm√©diaire de Mo√Įse sur le mont Sina√Į.

      Lévitique 27

      34 Tels sont les commandements que l'Eternel donna √† Mo√Įse pour les Isra√©lites sur le mont Sina√Į.

      Nombres 1

      1 L'Eternel parla √† Mo√Įse dans le d√©sert du Sina√Į, dans la tente de la rencontre, le premier jour du deuxi√®me mois, la deuxi√®me ann√©e apr√®s leur sortie d'Egypte. Il dit¬†:

      Deutéronome 4

      5 ¬Ľ Voici, je vous ai enseign√© des prescriptions et des r√®gles, comme l'Eternel, mon Dieu, me l'a ordonn√©, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession.
      45 Voici les instructions, les prescriptions et les r√®gles que Mo√Įse donna aux Isra√©lites apr√®s leur sortie d'Egypte.

      Jean 1

      17 En effet, la loi a √©t√© donn√©e √† travers Mo√Įse, mais la gr√Ęce et la v√©rit√© sont venues √† travers J√©sus-Christ.

      Galates 4

      24 Ces faits ont une valeur all√©gorique, car ces femmes repr√©sentent deux alliances. L'une vient du mont Sina√Į et donne naissance √† des esclaves¬†: c'est Agar.
      25 En effet, Agar, c'est le mont Sina√Į en Arabie, et elle correspond √† la J√©rusalem actuelle qui vit dans l‚Äôesclavage avec ses enfants.

      Hébreux 12

      18 Vous ne vous êtes pas approchés d'une montagne qu'on pouvait toucher et qui était embrasée par le feu, ni de l'obscurité, ni des ténèbres, ni de la tempête,
      19 ni du retentissement de la trompette, ni du bruit des paroles. Ce bruit était tel que ceux qui l'ont entendu ont refusé qu’il leur soit adressé un mot de plus.
      20 Ils ne supportaient pas, en effet, cette consigne : Si même une bête touche la montagne, elle sera lapidée.
      21 Le spectacle √©tait si terrifiant que Mo√Įse a dit¬†: Je suis √©pouvant√© et tremblant de peur¬†!
      22 Au contraire, vous vous êtes approchés du mont Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, et ses dizaines de milliers d'anges
      23 en fête, de l'assemblée des premiers-nés inscrits dans le ciel. Vous vous êtes approchés de Dieu qui est le juge de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection,
      24 de Jésus, qui est le médiateur d'une alliance nouvelle, et du sang purificateur porteur d’un meilleur message que celui d'Abel.
      25 Faites attention ! Ne refusez pas d’écouter celui qui parle. En effet, les hommes qui ont rejeté celui qui les avertissait sur la terre n'en ont pas réchappé. Combien moins échapperons-nous si nous nous détournons de celui qui parle du haut du ciel !

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Fermer
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.