Matthieu 7.7

Î‘áŒ°Ï„Î”áż–Ï„Î”, Îșα᜶ ÎŽÎżÎžÎźÏƒÎ”Ï„Î±Îč áœ‘ÎŒáż–ÎœÎ‡ Î¶Î·Ï„Î”áż–Ï„Î”, Îșα᜶ Î”áœ‘ÏÎźÏƒÎ”Ï„Î”Î‡ ÎșÏÎżÏÎ”Ï„Î”, Îșα᜶ áŒ€ÎœÎżÎčÎłÎźÏƒÎ”Ï„Î±Îč áœ‘ÎŒáż–Îœ.
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Frappez, comme le fait Ă  la porte, celui qui dĂ©sire entrer dans la maison. Le pĂ©chĂ© a fermĂ© et verrouillĂ© la « porte » spirituelle, devant nous ; par la priĂšre nous frappons Ă  cette porte pour demander d’entrer !

Quel que soit le sujet que vous abordiez par la priÚre, selon la promesse divine, il vous sera répondu favorablement, si Dieu constate que cela vous convient parfaitement ; que voulez-vous avoir de plus ?

Ces recommandations s'appliquent Ă  tous ceux qui prient de tout cƓur ; celui qui « demande », reçoit, qu'il soit Juif ou Gentil, jeune ou ĂągĂ©, riche ou pauvre, haut placĂ© ou de condition humble, maĂźtre ou serviteur, savant ou illettrĂ©, tous sont de la mĂȘme façon, les bienvenus devant le trĂŽne de la GrĂące, s'ils s’en approchent avec foi.

Ces vérités sont imagées par une comparaison avec des parents, montrant leur empressement à donner à leurs enfants ce qu'ils demandent. Certains parents, par sottise, sont souvent trop indulgents, mais Dieu, quant à Lui, est parfaitement sage ! Il sait ce dont nous avons besoin, ce que nous désirons, et ce qui nous convient parfaitement.

Puissions-nous ne jamais supposer que notre PĂšre cĂ©leste nous propose de prier, en refusant de nous entendre, ou qu'Il puisse nous octroyer, ce qui pourrait nous ĂȘtre nuisible.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
DĂ©couvrir sur TopMusic
Patrick Bonhomme & Minha Ressuscité