TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Nombres 36

    • 1

      1 à 4 Difficulté.

      Sur Galaad, Makir, Manassé, voir 26.29, note, et 32.39, note.

      4

      Au jubil√©, toutes les propri√©t√©s retournaient √† la famille √† laquelle elles avaient √©t√© primitivement assign√©es¬†; mais dans ce cas-ci, ce retour e√Ľt √©t√© rendu impossible par le fait du mariage de la fille h√©riti√®re, et ainsi la perturbation f√Ľt devenue irr√©parable.

      5

      5 à 9 Solution.

      La tribu des fils de Joseph, pour dire : la portion de cette tribu qui avait réclamé (voir le mot d'entre, verset 1) ; ou bien toute la tribu, si elle s'était jointe aux fils de Galaad pour faire la réclamation.

      Les versets 10 à 12 constatent l'exécution de ce point de droit.

      13

      Conclusion de tout le livre.

      Cette formule de cl√īture correspond √† celles de L√©vitique 26.46 et L√©vitique 27.34 et distingue express√©ment les lois donn√©es au peuple depuis son arriv√©e dans les plaines de Moab (Nombres, chapitres 27 √† 30, 35 et 36) de celles qui avaient √©t√© donn√©es dans la contr√©e du Sina√Į¬†; ce qui n'exclut ni les lois donn√©es occasionnellement, dans l'intervalle entre ces deux actes principaux de l√©gislation, ni les explications et les d√©veloppements qui suivront dans le Deut√©ronome.

      Conclusion sur le livre des Nombres

      Tout en reconnaissant, avec la critique moderne, en raison d'un certain nombre d'indices philologiques et historiographiques, la pluralité des sources auxquelles a été puisée l'histoire retracée dans le livre des Nombres, nous estimons, comme le pensait sans doute l'auteur même de ce livre, qu'il n'y a aucun désaccord réel entre les documents réunis dans ce récit. L'auteur aura, il est vrai, supprimé ce qui aurait fait double emploi et conservé certains traits appartenant à un document, qui manquaient dans l'autre ou les autres ; mais même dans les parties que l'on a le plus sévèrement critiquées, telles que le récit de l'envoi des espions., celui de la révolte de Koré et des Rubénites, ou l'épisode de Balaam, nous croyons avoir constaté l'accord foncier des récits dont l'auteur nous a conservé le fond et la forme.

      Le fait central du livre, la r√©bellion du peuple √† Kad√®s, suivie de l'arr√™t par lequel toute la g√©n√©ration adulte sortie d'Egypte fut condamn√©e √† un long exil et √† une mort ignominieuse dans le d√©sert, ce fait d√©cisif est incontestablement historique. Dans quel int√©r√™t un auteur isra√©lite aurait-il invent√© un trait qui infligeait √† tout son peuple une fl√©trissure ind√©l√©bile¬†? Le d√©sir de glorifier la justice et la saintet√© de l'Eternel pouvait-il l'engager √† couvrir de boue son propre peuple, bien plus le peuple √©lu par Dieu lui-m√™me¬†? Et, en lui supposant m√™me un r√īle aussi invraisemblable, comprendrait-on que la tradition nationale e√Ľt accueilli un pareil r√©cit et l'e√Ľt reproduit dans deux ou trois r√©dactions ind√©pendantes, si le fait n'e√Ľt √©t√© d'une indiscutable notori√©t√©¬†? Un peuple ne prend pourtant pas plaisir √† se stigmatiser lui-m√™me. Nous sommes donc ici sur un terrain historique in√©branlable.

      Une remarque semblable s'applique √† toute une s√©rie de traits particuliers de l'histoire du peuple et de ses principaux repr√©sentants dans cette p√©riode funeste : l'essai du peuple de p√©n√©trer en Canaan par le N√©gueb, malgr√© la d√©fense de Dieu, et sa honteuse d√©faite, ses murmures violents √† la suite du ch√Ętiment inflig√© aux rebelles dans la r√©volte de Kor√©, le p√©ch√© √† l'occasion duquel eut lieu le fl√©au des serpents, enfin la chute de toute une partie du peuple √† Beth-P√©or¬†; puis des faits plus remarquables encore : les fautes graves imput√©es aux personnages les plus √©minents de la th√©ocratie, la jalousie et la r√©volte de Marie la proph√©tesse et d'Aaron le souverain sacrificateur contre leur fr√®re Mo√Įse et l'humiliation qu'ils eurent √† subir aux yeux du peuple, et surtout la faute d'Aaron et de Mo√Įse lui-m√™me et l'exclusion de ces deux chefs du peuple du privil√®ge d'entrer dans la Terre promise. Sans doute la mythologie pa√Įenne ne m√©nage pas toujours ses h√©ros. Mais l√† le p√©ch√© est pes√© dans une toute autre balance qu'en Isra√ęl. A peine passe-t-il pour p√©ch√©¬†; les dieux de l'Olympe y participent et en donnent l'exemple aux hommes. En Isra√ęl, o√Ļ r√®gne le sentiment de la saintet√© de Dieu, le p√©ch√© est envisag√© comme un acte vraiment coupable et tombe sous le coup de la juste animadversion divine.

      Rien donc de plus certainement historique et de plus profond√©ment vrai que le r√©cit du livre des Nombres. La cons√©quence de ce fait quant √† l'histoire pr√©c√©dente et subs√©quente d'Isra√ęl saute aux yeux, car tout se lie et se suppose r√©ciproquement dans cette histoire. La cha√ģne enti√®re est homog√®ne.

      Comme on a cru pouvoir insister tout particuli√®rement sur les contradictions qui doivent exister entre la s√©rie des stations mentionn√©es dans le r√©cit du voyage et la liste du chapitre 33, attribu√©e par le texte √† la main de Mo√Įse lui-m√™me et qui se trouverait par l√† m√™me d√©montr√©e fausse, nous relevons encore une fois, en terminant, ce point dont l'importance saute aux yeux. Nous croyons avoir donn√© la preuve que cette contradiction n'existe pas, parce que les trente-huit ann√©es de condamnation qu'Isra√ęl dut subir au d√©sert laissent un temps pleinement suffisant pour les nombreuses marches et contremarches que le r√©cit et cette liste obligent d'admettre. Autrement l'on ne comprendrait absolument pas de quelle mani√®re un temps si consid√©rable aurait pu √™tre employ√©. Voici l'itin√©raire qui, √† nos yeux, concilie et la liste mosa√Įque et le r√©cit du livre lui-m√™me¬†; De Sina√Į √† Rithma (pr√©s de Kad√®s), de Rithma, exp√©dition des Isra√©lites d√©sob√©issants vers le septentrion, jusqu'√† Horma, et retour √† Rithma. De Rithma, marche errante, √† la fa√ßon des B√©douins, vers le sud jusqu'√† Etsion-Gu√©ber (mer Rouge). De Etsion-Gu√©ber, marche de m√™me nature en retour vers Kad√®s. Ici, demande au roi d'Edom de traverser son pays de l'ouest √† l'est, et, sur son refus, essai de p√©n√©trer par le nord, entre l'extr√©mit√© septentrionale du pays d'Edom et la mer Morte dans la contr√©e √† l'orient de cette mer et du Jourdain. Apr√®s une d√©faite (Arad), retour au sud, le long des montagnes occidentales d'Edom, et passage de l'Araba pr√®s d'Etsion-Gu√©ber. Enfin marche dans la direction du nord-est, puis du nord, pour arriver aux plaines de Moab.

      Quant à la législation, nous avons constaté, à l'égard d'un certain nombre de lois, qu'elles s'adaptaient à la situation à laquelle le récit les rattache ; mais pour un certain nombre d'autres, nous n'avons pu discerner aucune relation de ce genre. Voir l'introduction au chapitre 15.

      Les contradictions que l'on a cru pouvoir signaler entre les lois donn√©es dans les Nombres, par exemple 15.22-31, et les lois correspondantes de l'Exode ou du L√©vitique, ne nous ont pas paru insolubles. La principale, Nombres 15.22-31, se trouve dans un morceau qui n'est pas attribu√© √† Mo√Įse et qui est destin√© √† ajouter une prescription nouvelle pour des cas non primitivement pr√©vus.

      On a fait ressortir avec beaucoup d'insistance les nombreuses r√©p√©titions des m√™mes prescriptions. Mais il n'y a rien d'√©tonnant √† ce que, dans diff√©rentes occasions, les m√™mes recommandations, comme celle de ne manger ni graisse, ni sang, ou celle de d√©truire les monuments idol√Ętres en Canaan, ou celle d'offrir les pr√©mices, en variant les exemples, soient plusieurs fois r√©p√©t√©es. La loi isra√©lite ne ressemble point √† un code proprement dit o√Ļ l'on traite les questions chapitre par chapitre, mais plut√īt √† une s√©rie de prescriptions occasionnelles dans laquelle les r√©p√©titions sont toutes naturelles.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.