2 Corinthiens 1

    • Salutation

      1 Paul, ap√ītre de J√©sus-Christ, par la volont√© de Dieu, et notre fr√®re Timoth√©e, √† l‚Äô√Čglise de Dieu qui est √† Corinthe ainsi qu‚Äô√† tous ceux qui, dans la Gr√®ce enti√®re, ont vou√© leur vie √† Dieu¬†:

      2 que la gr√Ęce et la paix vous soient donn√©es par Dieu notre P√®re et par J√©sus-Christ le Seigneur.

      Paul remercie Dieu

      3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ. Il est vraiment un Père plein de compassion, un Dieu qui sait consoler dans les situations les plus diverses.

      4 Il nous aide et nous encourage dans toutes nos difficultés et nos afflictions, afin que nous soyons nous-mêmes capables de consoler et d’affermir à notre tour tous ceux qui sont dans la peine, en partageant avec eux la consolation que Dieu nous a accordée.

      5 Nous avons, certes, beaucoup à souffrir au service du Christ ; parfois la coupe déborde, mais nous portons ces souffrances avec lui et il est toujours pour nous la source d’abondantes consolations.

      6 Si donc nous passons par l’épreuve, si nous endurons la persécution ou quelque autre détresse, ce n’est pour vous que bénéfice, car alors, nous pouvons d’autant mieux vous réconforter et vous affermir dans le chemin du salut. Si, d’autre part, nous sommes réconfortés, cela vous sert, à vous aussi, d’encouragement ; vous en recevez des forces nouvelles pour supporter avec patience et constance les mêmes épreuves que nous.

      7 Lorsque nous pensons à vous, nous sommes pleins de confiance. C’est un espoir inébranlable, car il repose sur un fondement solide : nous savons que si vous avez part aux souffrances, vous aurez aussi part au réconfort dont nous bénéficions.

      8 (Nous venons d‚Äôexp√©rimenter ce dont nous parlons.) Il faut en effet que vous sachiez, fr√®res, que nous avons d√Ľ passer par une terrible √©preuve en Asie Mineure. Nous avons √©t√© pers√©cut√©s avec tant de violence que nous en √©tions absolument √©cras√©s. Nous avons √©t√© excessivement accabl√©s, nos forces √©taient √† bout. Nous en √©tions venus √† abandonner tout espoir de nous en tirer vivants, car nous avions le sentiment de voir tomber notre arr√™t de mort.

      9 En notre for intérieur, nous avions fait le sacrifice de nos vies. Tout cela nous est arrivé pour nous apprendre à ne pas mettre notre confiance en nous-mêmes, mais uniquement en Dieu qui peut ressusciter même des morts.

      10 C’est lui qui nous a arrachés à une mort imminente et terrible. C’est de lui aussi que nous attendons toute délivrance à l’avenir : il est notre espoir, il nous sauvera encore.

      11 Vous pouvez contribuer √† cette d√©livrance en priant pour nous. Ainsi, la gr√Ęce qui nous sera accord√©e sera due aux pri√®res d‚Äôun grand nombre de personnes¬†; elle sera donc aussi pour beaucoup une occasion de remercier Dieu √† notre sujet.

      Paul change ses projets

      12 (J‚Äôaimerais √† pr√©sent r√©pondre √† mes d√©tracteurs. Ils m‚Äôaccusent d‚Äô√™tre versatile et de manquer de sinc√©rit√©.) S‚Äôil est une chose dont je puisse √™tre fier en toute bonne conscience, c‚Äôest de pouvoir dire que je me suis conduit dans le monde, et tout sp√©cialement dans mes relations avec vous, avec la simplicit√© et la sinc√©rit√© qui viennent de Dieu. Mon comportement ne m‚Äô√©tait pas dict√© par des calculs int√©ress√©s ou des raisonnements humains. Non, c‚Äôest la gr√Ęce de Dieu qui m‚Äôinspirait et me guidait.

      13 Il en est de même de nos lettres : elles sont exemptes de toute arrière-pensée. Vous n’avez pas besoin de lire entre les lignes, car elles ne contiennent pas autre chose que ce que vous pouvez y lire et comprendre. Vous avez commencé à faire connaissance avec nous. Vous comprenez déjà partiellement notre manière d’agir. J’espère que vous nous comprendrez de mieux en mieux

      14 et que vous reconna√ģtrez que vous avez autant de raisons d‚Äô√™tre fiers de nous que nous en avons de l‚Äô√™tre de vous. Le jour o√Ļ notre Seigneur J√©sus-Christ reviendra, nous pourrons nous regarder les uns les autres avec joie et contentement.

      15 C’était convaincu de cette atmosphère de confiance réciproque que je m’étais proposé de me rendre chez vous en premier lieu, afin de vous procurer une double joie :

      16 je comptais passer par Corinthe et vous saluer en allant en Macédoine, puis revenir de là-bas chez vous ; vous auriez alors pu m’aider à préparer mon voyage en Judée et m’y faire accompagner.

      17 Tel √©tait mon projet. Ai-je donc agi avec l√©g√®ret√© en le concevant¬†? Suis-je ¬ę¬†instable et capricieux¬†¬Ľ parce que j‚Äôai chang√© mes plans¬†? Ou bien mes r√©solutions seraient-elles inspir√©es par des motifs purement humains, par des arri√®re-pens√©es ou par l‚Äôhumeur du moment, tout comme celles des gens du monde, en sorte que si je dis oui, cela pourrait bien signifier non, et que mon oui aujourd‚Äôhui serait non demain¬†?

      18 Je puis vous assurer que notre langage avec vous n‚Äôa jamais √©t√© tant√īt oui, tant√īt non, ou les deux √† la fois. Dieu m‚Äôen est un fid√®le t√©moin. Le message que je vous ai adress√© n‚Äô√©tait pas un m√©lange ambigu et inconsistant d‚Äôaffirmations et de n√©gations.

      19 Car le Fils de Dieu, le Christ J√©sus qui vous a √©t√© pr√™ch√© par nous¬†‚Äď c‚Äôest-√†-dire par moi aussi bien que par Silas et Timoth√©e¬†‚Äď n‚Äôa pas non plus oscill√© entre le oui et le non. Il √©tait le oui incarn√©¬†:

      20 le oui de Dieu √† toutes ses promesses. Il les a toutes accomplies¬†; tout ce que Dieu avait promis est devenu r√©alit√© en lui. Aussi est-ce par lui que nous r√©pondons¬†: ¬ę¬†Amen, ainsi soit-il (√† toutes ces promesses)¬†¬Ľ afin que Dieu soit exalt√© et glorifi√©.

      21 Or, si vous et moi nous appartenons au Christ, si nous sommes fermement ancrés dans la communion avec lui, si nous avons été consacrés à son service par l’onction, c’est à Dieu que nous le devons.

      22 C‚Äôest lui aussi qui nous a marqu√©s de son sceau, nous reconnaissant comme sa propri√©t√©, et qui a fait habiter dans nos cŇďurs son Esprit comme gage des biens √† venir.

      23 Pourquoi donc ne suis-je pas encore revenu √† Corinthe¬†? Pourquoi ai-je renonc√© √† ma visite¬†? Parce que je voulais vous m√©nager. Dieu conna√ģt mon cŇďur, il sait qu‚Äôen mon √Ęme et conscience, je dis la v√©rit√©.

      24 Cela signifierait-il que nous prétendons exercer une domination sur votre foi ? Certes non, car vous êtes fermes et bien fondés dans la foi ; tout ce que nous désirons, c’est contribuer à votre joie.
Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.