TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Ezéchiel 24

    • 1

      1 à 5 La parabole. Il est bien évident que cet acte prophétique qui va suivre n'a point été réellement exécuté ; c'est ce qui ressort des mots : Propose une parabole (verset 3).

      1 et 2 C'était la neuvième année après la déportation de Jéhojachin (1.2). Le règne de Sédécias, qui n'a duré en tout que onze ans, touchait donc à sa fin.

      Ez√©chiel re√ßoit directement de Dieu l'avis que le si√®ge est commenc√© (comparez 11.13) et l'ordre de noter ce jour, afin que les exil√©s puissent constater plus tard la r√©alit√© de la r√©v√©lation qu'il disait avoir re√ßue. Tous ces d√©tails feraient l'effet d'un vulgaire charlatanisme, s'ils n'√©taient, comme on l'a pr√©tendu, que des artifices de composition litt√©raire. Cette date, √† jamais n√©faste, du commencement du si√®ge continua √† √™tre c√©l√©br√©e par un je√Ľne jusqu'apr√®s le retour de l'exil (Zacharie 8.19). Pour la date indiqu√©e, comparez 2Rois 25.1 et J√©r√©mie 52.4.

      Le but de cette révélation était de faire comprendre aux Juifs exilés que le conquérant visible qui allait frapper Jérusalem, n'était que le ministre du Souverain invisible. qui jugeait son peuple.

      3

      L'image employ√©e ici par le Seigneur est la m√™me que celle dont se servaient orgueilleusement les habitants de J√©rusalem (11.3) pour affirmer l'impossibilit√© de leur ruine. L'Eternel la retourne maintenant contre eux¬†; ils vont p√©rir dans cette chaudi√®re dans laquelle ils se croyaient en s√Ľret√©, dans J√©rusalem m√™me, et la chaudi√®re aussi sera d√©truite, apr√®s avoir √©t√© vid√©e de tout ce qu'elle renfermait.

      4

      Ses morceaux : les morceaux destin√©s √† la chaudi√®re. Ils repr√©sentent la population de la ville et celle du pays, qui est dans J√©rusalem √† l'arriv√©e des Chald√©ens. Les bons morceaux sont les riches avec leurs tr√©sors¬†; les os sont l'arm√©e et ses chefs (avec le roi), qui ont la t√Ęche de d√©fendre J√©rusalem.

      5

      Le feu ardent que doit allumer le proph√®te sous la chaudi√®re, repr√©sente le ch√Ętiment prochain, qui s'ex√©cute par l'ordre de Dieu.

      Et même entasse... Il y a en hébreu littéralement : Et fais le monceau des os. Ce qui signifie soit : Fais un monceau d'os sous la chaudière pour alimenter la flamme ; mais dans ce cas ne faudrait-il pas un, au lieu de : le monceau ? soit : Fais (sous la chaudière) le monceau de bois nécessaire pour cuire les os...

      Le mot h√©breu (dour) signifie proprement un cercle et para√ģt faire allusion √† l'arm√©e ennemie qui bloque la ville (verset 9).,

      6

      6 à 8 Ces versets donnent une première explication de la parabole, mais tout en entremêlant les traits de l'image avec ceux de la réalité.

      C'est pourquoi : Puisque c'est par cette image que je t'ai commandé de représenter le sort de Jérusalem.

      La ville de sang. Nous avons déjà vu plusieurs fois, et dans Jérémie 22.3 ; Lamentations 4.13 et dans Ezéchiel 9.9 ; 23.45, etc., que dans les derniers temps les meurtres s'étaient multipliés à Jérusalem, jusque dans le temple, et restaient impunis : Le vert-de-gris, et non pas, comme on traduit ordinairement, la rouille, représente ce sang versé, qui n'a pas été nettoyé par la mort des malfaiteurs et par la pénitence de la ville entière ; il reste donc là sur la conscience des habitants, comme une couche de vert-de-gris attachée aux parois d'une chaudière.

      Vide-la. Comme les morceaux jetés hors d'une chaudière empoisonnée, ainsi les habitants, massacrés ou exilés, seront jetés hors de ville.

      Sans tirer au sort : car il n'y en aura aucun d'épargné. Il y a littéralement : au sort sur elle (la ville), pour : sur tout ce qu'elle contient.

      7

      Ces meurtriers sont repr√©sent√©s comme des malfaiteurs audacieux qui ont vers√© le sang de leurs victimes, non point sur la terre o√Ļ ils auraient pu le recouvrir de poussi√®re, mais sur la roche nue o√Ļ il demeure visible, et sans avoir √©t√© expi√©.

      8

      J'ai fait verser... C'est Dieu lui-m√™me qui a voulu que la chose se pass√Ęt ainsi (verset 7), afin qu'√† ces meurtres patents succ√®dent un ch√Ętiment non moins √©clatant.

      9

      9 à 14 Seconde application de la parabole : la destruction totale doit atteindre, non seulement les habitants, mais la ville elle-même.

      Moi aussi: Dieu fera en réalité tout ce que le prophète vient de faire figurément.

      Un grand monceau : l'armée des Chaldéens qui assiège la ville (voir au verset 5).

      10

      Le tableau all√©gorique repara√ģt un instant comme pour servir de th√®me √† la nouvelle menace qui s'annonce.

      Brasse la bouillie. Le terme employé ici s'applique parfois à la préparation des onguents, et plusieurs ont cru qu'Ezéchiel recevait l'ordre d'assaisonner la viande renfermée dans la chaudière. Mais il n'est pas question d'un mets à apprêter. La viande avait déjà été jetée dehors morceau par morceau (verset 6), et la chaudière doit être maintenant complètement vidée (verset 11).

      11

      11 et 12 Il s'agit actuellement de nettoyer de son vert-de-gris la chaudi√®re elle-m√™me¬†; mais le feu le plus ardent ne r√©ussit pas √† d√©tacher cette cro√Ľte √©paisse. Or, comme une chaudi√®re expos√©e vide √† un feu ardent, est d√©truite, ainsi J√©rusalem, qui a refus√© obstin√©ment d'√™tre purifi√©e par son Dieu, sera consum√©e apr√®s avoir √©t√© vid√©e de ses derniers habitants.

      13

      De l'√©normit√©. Cette expression est expliqu√©e par ce qui suit. La souillure de Juda surpassait en noirceur celle de tous les autres peuples¬†; car Dieu avait tout fait pour l'en nettoyer. Mais ni les moyens de gr√Ęce, ni les appels des proph√®tes, ni les ch√Ętiments ant√©rieurs n'avaient produit la purification, qui ne pouvait plus √™tre obtenue que par la ruine et l'exil. Cette menace s'applique avec une double force aux peuples chr√©tiens infid√®les, qui n√©gligent d'user des moyens de sanctification qui leur sont offerts dans l'√©conomie nouvelle (comparez Esa√Įe 6.11-13).

      14

      Une sentence sans recours et une exécution qui ira jusqu'au bout.

      15

      15 à 24 Après avoir annoncé aux exilés l'événement qui va réduire à néant leurs espérances charnelles, le prophète leur donne en sa personne l'exemple de la conduite qu'ils devront tenir.

      16

      Ezéchiel apprend de l'Eternel qu'il va perdre sa femme en ce jour même, et qu'il ne doit se livrer à aucune des démonstrations de deuil en usage chez son peuple.

      17

      En silence : au lieu des lamentations bruyantes (Marc 5.38).

      Le deuil des morts : c'est l'expression générale ; les détails suivent.

      De ton turban. On avait coutume d'enlever sa coiffure pour se couvrir la t√™te de cendre (Esa√Įe 51.3). Il ne s'agit pas ici de la mitre sacerdotale, qui porte un autre nom (Exode 39.28).

      Mets ta chaussure. On restait nu-pieds¬†; comparez 2Samuel 15.30¬†; Esa√Įe 20.2.

      Ne te couvre pas la barbe. On se couvrait la barbe et le bas du visage jusqu'au nez (Michée 3.7).

      Le pain de condoléance. Il y a littéralement : le pain des hommes. Ce sont les aliments que les amis avaient coutume d'envoyer à la famille en deuil ; comparez Deutéronome 26.14 ; Osée 9.4 ; Jérémie 16.7.

      18

      Ce n'est certainement plus ici une simple parabole, comme au verset 3 o√Ļ il √©tait dit express√©ment : Propose-leur une parabole. Le fait est donn√© comme r√©el, et il ne saurait √™tre question en pareil sujet d'une forme rh√©torique, D'autre part, on ne peut penser que Dieu ait fait mourir la femme du proph√®te uniquement pour donner au peuple un signe du malheur qui l'attendait. Dieu applique simplement √† son dessein cette circonstance d'ailleurs voulue de lui pour des raisons √† nous inconnues.

      Le motif de l'ordre divin ressort, nous para√ģt-il, de J√©r√©mie 16.5-8. La situation actuelle √©tait celle d'un √©tat de ch√Ętiment exceptionnel, dans lequel le sentiment de la justice de Dieu devait dominer toute autre consid√©ration et comprimer m√™me les manifestations les plus l√©gitimes du sentiment naturel¬†; comparez Luc 9.59-60. C'√©tait le moment de mettre sa main sur ses l√®vres et de se taire, en pensant, comme dit le psalmiste, que c'est Lui qui l'a fait (Psaumes 39.10).

      19

      19 et 20 Les exilés comprennent que la conduite extraordinaire d'Ezéchiel renferme une instruction de Dieu à leur adresse, et le prophète leur explique la pensée divine (voir la note d'introduction).

      21

      L'orgueil de votre force... : voir au verset 25.

      Vos fils et vos filles : la partie du peuple restée à Jérusalem à la suite des déportations précédentes. Bien des membres des familles exilées se trouvaient sans doute dans ce nombre.

      22

      22 et 23 Cette interdiction de toute d√©monstration de deuil √† l'occasion du dernier coup qui va frapper la nation, a certainement un motif analogue √† celui que nous avons d√©velopp√© verset 18. On s'√©tourdit fr√©quemment, au lieu de se recueillir, dans les d√©monstrations et les c√©r√©monies de deuil, et l'on perd ainsi le fruit de l'√©preuve ou du ch√Ętiment. Or le moment √©tait venu o√Ļ les exil√©s devaient d√©cid√©ment rentrer en eux-m√™mes et commencer √† devenir un peuple nouveau. La ruine de J√©rusalem, en portant le dernier coup √† leurs illusions, devait √™tre le signal de cette crise salutaire.

      23

      Vous vous consumerez dans vos p√©ch√©s... Ils devront se renfermer en eux-m√™mes, accabl√©s sous le poids des p√©ch√©s par lesquels ils ont attir√© ce ch√Ętiment sans exemple, et, s'ils en parlent avec quelque autre, ne le faire que dans le secret de leur demeure et en versant leur douleur √† voix basse l'un dans le cŇďur de l'autre, comme on le fait dans les moments solennels o√Ļ la main de Dieu s'appesantit sur l'homme.

      25

      25 √† 27 D√®s ce moment m√™me, l'attitude du proph√®te doit prendre aussi un caract√®re nouveau, celui d'une silencieuse attente. 3.26-27, il lui avait √©t√© d√©fendu de parler aux exil√©s pour s'entretenir famili√®rement, comme on le fait avec ceux qui vous entourent¬†; il ne devait ouvrir la bouche que dans le cas o√Ļ Dieu lui-m√™me lui mettrait une parole sur les l√®vres. D√®s ce moment, c'est un mutisme complet qui lui est impos√©, jusqu'au jour o√Ļ un r√©chapp√© de J√©rusalem viendra apporter la nouvelle de sa destruction. Quelle √©loquence dans ce long silence¬†! L'homme se tait pour laisser la parole aux √©v√©nements, c'est-√†-dire √† Dieu lui-m√™me. Apr√®s cela la parole sera rendue √† Ez√©chiel pour accomplir la seconde partie de son minist√®re.

      Ce qui fait leur force... C'est du sanctuaire que le prophète veut parler, comme au verset 21. C'était de là en effet qu'ils tiraient la confiance qui les enorgueillissait et les rassurait même contre les menaces de l'Eternel.

      27

      Ta bouche s'ouvrira, non, comme on l'a cru, pour parler avec le fugitif, mais pour tenir au peuple un langage nouveau, en ce moment o√Ļ son dernier espoir s'√©vanouira. Il devra annoncer alors les gr√Ęces futures de l'Eternel et le rel√®vement du peuple. Il faut que toute esp√©rance terrestre ait √©t√© an√©antie, pour que le cŇďur s'ouvre √† l'esp√©rance qui vient d'en-haut.

      Un embl√®me : ici dans un sens un peu diff√©rent de celui qu'avait cette expression au verset 24. Par son silence complet qui va commencer et qui sera subitement rompu, Ez√©chiel doit figurer √† leurs yeux l'abaissement total o√Ļ la nation va √™tre r√©duite et le rel√®vement glorieux qui le suivra. C'est ainsi que ce chapitre, et les derniers versets en particulier, forment la cl√īture de la premi√®re partie du livre d'Ez√©chiel et la transition √† la seconde. Le proph√®te les a s√©par√©es en ins√©rant ici, comme partie interm√©diaire, le recueil des proph√©ties contre les peuples √©trangers.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.