TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Jérémie 12

    • 1

      De tout temps le spectacle de ce monde a √©t√© une occasion de scandale pour la conscience humaine¬†; les succ√®s insolents des m√©chants et les revers des justes sont une des objections les plus fortes qu'on puisse √©lever contre la Providence. Mais, tandis que les sages de ce monde ne savent qu'en tirer une occasion de doutes ou de blasph√®mes, les hommes de Dieu apportent √† Dieu lui-m√™me toutes leurs plaintes¬†; c'est √† Lui qu'ils demandent la solution des difficult√©s que leur raison rencontre. Ce n'est pas en effet la plainte que l'homme adresse √† Dieu qui est offensante pour le Ma√ģtre supr√™me¬†; c'est celle que l'homme retourne en lui-m√™me ou dont il se fait l'√©cho aupr√®s de ses semblables.

      Tu es juste. Le proph√®te reconna√ģt et √©tablit avant tout que la justice divine reste au-dessus de ses griefs¬†; s'il s'agissait d'un proc√®s √† intenter √† Dieu, il sait bien que Dieu ne manquerait pas de le gagner. Il d√©sire seulement soulager son cŇďur en s'entretenant avec lui des questions de droit qui le troublent¬†; c'est ce qu'il entend par cette expression : parler justice avec toi.

      Tous les hommes de Dieu ont eu avec lui de ces audacieuses familiarit√©s que Dieu a cependant accueillies, parce qu'elles partaient de cŇďurs droits et d√©vou√©s √† sa gloire. Comparez Job 10.2-22.

      2

      Ils portent du fruit. Le succès des méchants n'est pas d'un moment ; il se continue et se consomme. Ils vivent assez pour voir leur conduite justifiée en apparence par ses résultats. Le scandale était plus grand encore dans l'ancienne alliance, ou Dieu avait institué des rétributions immédiates et terrestres pour la conduite bonne ou mauvaise de chacun.

      Tu es pr√®s de leur bouche et loin de leur √Ęme (litt√©ralement, de leurs reins). Le sens est : Toi qui sondes les cŇďurs et les reins, tu n'as pas l'air de sonder les leurs, et tu sembles ajouter foi √† leurs paroles mensong√®res.

      3

      Quant au prophète, il ne redoute pas l'examen de ses pensées les plus secrètes.

      Voue-les ; littéralement : sanctifie-les ; allusion à l'usage de mettre à part pendant quelques jours les victimes destinées au sacrifice ; comparez Exode 12.6. Le prophète voue les méchants à l'interdit qui avait frappé jadis les Cananéens.

      4

      Allusion probable √† la s√©cheresse mentionn√©e d√©j√†, 3.3¬†; 5.24-25 et plus tard, chapitre 14. Pourquoi faut-il que tout le pays souffre ainsi pour les m√©chants qui seuls ont m√©rit√© le ch√Ętiment¬†? Il semble, il est vrai, que, malgr√© leur prosp√©rit√©, ils aient aussi leur part de la mis√®re commune. Mais, enrichis par leurs injustices, ils peuvent se mettre plus facilement √† l'abri des cons√©quences du fl√©au.

      Car ils disent. En effet (car), la désolation du pays est provoquée par leur incrédulité.

      Le sujet du verbe verra est sans doute le prophète. Ses ennemis disent qu'il ne verra pas leur fin, ni par conséquent l'accomplissement des menaces qu'il a prononcées contre eux.

      5

      Réponse de Dieu sous une forme proverbiale : Ce que tu as enduré est peu de chose au prix de ce que tu as encore à attendre, et si tu es déjà à bout de force, comment suffiras-tu à de plus grandes fatigues et à de plus rudes épreuves ?
      En effet, ce n'étaient pas seulement ses concitoyens d'Anathoth qui se tournaient contre le prophète ; c'étaient les membres de sa propre famille (verset 6).

      Quelle consolation que celle que Dieu donne ici √† J√©r√©mie¬†! Mais il arrive parfois que la perspective de maux plus grands r√©veille chez le fid√®le son √©nergie d√©faillante en lui faisant esp√©rer un surcro√ģt de force divine.

      Dans les halliers du Jourdain : litt√©ralement dans l'orgueil ou l'ornement du Jourdain. Les proph√®tes appellent ainsi (49.19¬†; 50.44¬†; Zacharie 11.3) les taillis verdoyants qui ornent les deux rives du Jourdain dans tout son cours √† travers la plaine aride. Ces halliers sont hant√©s par les b√™tes f√©roces. Le proph√®te les oppose ici aux endroits habit√©s du pays dans lesquels on se sent bien en s√Ľret√©.

      6

      A pleine voix. D'autres traduisent, mais à tort : assez, c'est-à-dire : il a assez vécu.

      7

      Les versets 7 à 13 renferment la première partie de la solution du problème posé à Dieu par le prophète : elle est tirée du jugement prochain des méchants. C'est Dieu qui parle.

      Ma maison, non pas mon temple ; mais, en général, tout le pays envisagé comme le domicile de Dieu ; mon héritage : le peuple.

      Ce qu'aime mon √Ęme : ce peuple qui va √™tre livr√© √† ses ennemis acharn√©s.

      8

      Image tr√®s hardie : Isra√ęl, le bien-aim√© de l'Eternel et son h√©ritage, s'est retourn√© contre son ma√ģtre comme un lion rugissant.

      9

      Les oiseaux ont, dit-on, l'habitude d'environner et d'attaquer ceux qui portent un plumage plus √©clatant ou plus bigarr√© que les autres. Isra√ęl a √©t√© au milieu des peuples de la terre semblable √† un √™tre de ce genre, exotique et √©trange. Cette qualit√© de peuple √† part, qui e√Ľt fait de lui le roi de tous les autres, s'il f√Ľt demeur√© fid√®le √† son Dieu, l'a d√©sign√©, par le fait de sa r√©volte, √† la haine et au m√©pris universels. Ces caract√®res sont encore les siens √† cette heure.

      Devant moi : à mon jugement.

      Toutes les bêtes des champs : les fauves qui arrivent après les oiseaux de proie.

      10

      De nombreux bergers : de nombreux rois de peuples pa√Įens.

      11

      Personne ne l'a pris √† cŇďur. Dieu ne d√©fendant plus Isra√ęl, ce dernier est rest√© seul, comme l'oiseau bigarr√©, au milieu de ses ennemis.

      12

      L'épée de l'Eternel : dans la main des ennemis.

      13

      Soyez confus de ce que vous récoltez. Voilà la réponse à la question posée par le prophète : Patience ! la mauvaise semence portera son fruit.

      14

      Au ch√Ętiment, des m√©chants correspond, comme seconde partie de la r√©ponse, le salut des fid√®les en Isra√ęl et chez les pa√Įens.

      Mes mauvais voisins. Le discours passe, comme souvent, de la troisi√®me √† la premi√®re personne. En disant mes voisins, J√©hova parle comme propri√©taire de Canaan. Les voisins sont les peuples d'alentour, Ammonites, Moabites, Syriens, qui avaient fr√©quemment envahi et d√©vast√© la Palestine et qui repr√©sentent ici les peuples pa√Įens en g√©n√©ral. Ils seront ch√Ęti√©s, comme Isra√ęl, par la d√©portation.

      15

      Mais après que Juda aura été retiré du milieu d'eux et ramené dans son pays, ils seront aussi ramenés dans le leur. Comparez la même promesse appliquée à chaque peuple en particulier 46.26 ; 48.47 ; 49.6,39.

      16

      Et si ces anciens s√©ducteurs d'Isra√ęl, qui l'entra√ģnaient √† l'idol√Ętrie, se convertissent et adoptent sa foi, ils deviendront ses h√ītes et, incorpor√©s au peuple de Dieu, ils habiteront avec lui la Terre Sainte agrandie. C'est l√† la revanche que Dieu promet √† son peuple. De pareils passages peuvent servir de r√©ponse √† ceux qui imputent √† l'Ancien Testament un particularisme √©troit et exclusif.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.