TopFormation Voyagez au cœur de l'archéologie biblique !

Romains 12

    • La vie nouvelle au service de Dieu

      1 Je vous demande donc, frères, à cause de la bonté que Dieu vous a témoignée, de lui consacrer votre être tout entier : que votre corps, vos forces et toutes vos facultés soient mis à sa disposition comme une offrande vivante, sainte et qui plaise à Dieu. C’est là le culte spirituel qui a un sens, un culte logique, conforme à ce que la raison vous demande.

      2 Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde. Ne conformez pas votre vie aux principes qui régissent le siècle présent ; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. Laissez-vous plutôt entièrement transformer par le renouvellement de votre mentalité. Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui vous conduit à une réelle maturité.

      3 Dieu m’a fait grâce, il m’a accordé un ministère et des dons ; c’est pourquoi j’aimerais vous faire quelques recommandations : n’ayez pas une opinion exagérée de votre importance, mais que chacun de vous s’efforce de se faire une idée juste sur lui-même ; ne surestimez pas vos capacités, n’aspirez pas à ce qui dépasse vos possibilités ou qui déborde votre vocation. Acceptez vos limites, celles que vous tracent les dons particuliers qui vous ont été départis en vertu de votre foi.

      4 Vous savez que tous nos membres et organes constituent un corps unique. Pourtant, tous n’ont pas la même fonction.

      5 De même, nous tous qui sommes en communion avec le Christ, malgré notre pluralité, nous ne formons ensemble qu’un seul corps. Individuellement, chacun a besoin de tous pour être complet, nous sommes mutuellement interdépendants ; en effet, comme les organes entre eux, nos fonctions nous lient les uns aux autres.

      6 Et pourtant, nous sommes tous différents, exactement comme les organes et les membres du corps ; nos talents varient suivant la grâce qui nous a été conférée. L’un a reçu le don d’adresser des messages inspirés : que ses paroles découlent de sa communion avec Dieu et qu’elles restent conformes à la règle de notre foi.

      7 Un autre a le don d’exercer des activités pratiques, il s’est vu confier le ministère du diaconat ou la gérance de biens matériels : qu’il prenne ses responsabilités au sérieux (et serve les frères de tout son cœur). Un autre est doué pour expliquer la parole de Dieu et exposer la doctrine : qu’il se consacre à cette tâche et qu’il utilise son don pour instruire ses frères.

      8 Un autre sait exhorter et consoler : qu’il prenne fidèlement soin de ceux qui lui sont confiés et que ses paroles leur apportent un réel réconfort. Que celui à qui Dieu a confié des richesses matérielles en fasse part généreusement ; qu’il donne en toute simplicité, sans calcul ni arrière-pensée ; que celui qui est chargé de distribuer les secours soit impartial. Que celui qui sait diriger le fasse avec autorité et zèle ; que celui qui préside les réunions, y mette tout son cœur. Si vous visitez les malades, apportez-leur la joie. Si vous exercez la bienfaisance, faites-le avec le sourire.

      9 L’amour ne supporte pas les masques : que le vôtre soit donc authentique et sans affectation ; aimez en toute sincérité. Haïssez le mal ; ayez-le en horreur et détournez-vous-en. Laissez-vous attirer par le bien ; attachez-vous-y fortement.

      10 Comme les membres d’une même famille, aimez-vous en frères, d’une affection vraie et profonde. Estimez-vous mutuellement. Placez toujours l’autre au-dessus de vous et honorez-le comme vous étant supérieur. Soyez les premiers à témoigner des égards.

      11 Ne devenez pas nonchalants dans votre travail, faites-le avec énergie et zèle. Ne laissez jamais votre ardeur se refroidir, maintenez vive et claire la flamme que l’Esprit a allumée en vous. Servez le Seigneur.

      12 Que votre joie découle de votre espérance. Si l’affliction survient, portez avec patience les fardeaux qui vous sont imposés. Exercez-vous à maintenir votre esprit dans une attitude de prière constante. Priez avec régularité et persévérance.

      13 Considérez-vous comme solidaires des chrétiens dans le besoin. Soutenez-les de vos dons. Prenez l’habitude d’être hospitaliers. Exercez vos devoirs d’hôtes avec empressement et bonne grâce.

      14 S’il y a des gens qui vous rendent la vie impossible, gardez-vous de proférer des malédictions contre eux : demandez plutôt à Dieu de les bénir.

      15 Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent. Pleurez avec ceux qui pleurent.

      16 Que vos sentiments vous rapprochent les uns des autres. Vivez ensemble en bonne harmonie. Ne frayez pas seulement avec les gens importants ; complaisez-vous dans la compagnie des humbles. Méfiez-vous de l’orgueil et de l’ambition. N’aspirez pas à réaliser de grandes choses ; adonnez-vous aux tâches modestes. Ne vous surestimez pas ; ne soyez pas de ceux qui savent tout mieux que les autres. Ne vous croyez ni meilleurs ni plus sages que vous ne l’êtes et n’ayez pas l’outrecuidance de penser que vous avez déjà tout compris.

      17 Si l’on vous fait du mal, ne le rendez pas. Cherchez, au contraire, à faire du bien à tous. Quel que soit l’autre, trouvez ce qui serait bon pour lui. Ayez le souci de mener une vie honorable aux yeux de tout le monde : que votre comportement soit au-dessus de toute critique.

      18 Autant que possible, et dans la mesure où cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes.

      19 Mes amis, ne vous faites point justice vous-mêmes, ne prenez jamais votre revanche. Laissez à Dieu le soin de faire peser son courroux sur qui il veut, car il est écrit : C’est à moi qu’appartient la vengeance,
      c’est moi qui rendrai à chacun son dû.

      20 Pour vous, agissez suivant cet autre texte : Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger.
      S’il a soif, donne-lui à boire.
      Par là, tu l’aideras à prendre conscience
      de sa manière d’agir envers toi
      et Ă  trouver le moyen de changer.

      21 Ne laissez jamais les rênes de votre conduite entre les mains du mal ; au contraire, prenez l’offensive et triomphez de lui par le bien.
Seuls les Évangiles sont disponibles en vidéo pour le moment.
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.