Apocalypse 17.1

Καὶ ἦλθεν εἷς ἐκ τῶν ἑπτὰ ἀγγέλων τῶν ἐχόντων τὰς ἑπτὰ φιάλας, καὶ ἐλάλησεν μετ’ ἐμοῦ λέγων· Δεῦρο, δείξω σοι τὸ κρίμα τῆς πόρνης τῆς μεγάλης τῆς καθημένης ἐπὶ ὑδάτων πολλῶν,
  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Un des anges, qui avait les coupes, donne la signification de la vision précédente : la bête, ennemie des chrétiens, allait régner mille deux cent soixante ans, pour être finalement détruite. (Apocalypse 17:1-6)
L’ange interprète le mystère de la femme, et de la bête qui avait sept têtes et dix cornes. (Apocalypse 17:7-18)

Il apparaît que Rome soit clairement désignée dans ce chapitre : la Rome païenne, subjuguée et gouvernée par un pouvoir militaire, et non par l'art et les brillantes manifestations. Cette ville a généralement laissé aux nations conquises, leurs aniciens usages et leurs cultes. Mais il est bien connu que par une gestion et une politique astucieuses, avec toutes sortes de supercheries et de perversités, la Rome papale a acquis et conservé son emprise sur les rois et sur les nations.

On retrouve là, la séduction et les honneurs du monde : la richesse, le faste et l’arrogance, attributs convenant parfaitement aux esprits charnels et mondains. En effet, la prospérité, l’éclat et la splendeur alimentent la fierté et la convoitise du cœur humain, par contre ils n’offrent aucune sécurité à l’encontre de la vengeance divine.

La coupe d'or, verset Apocalypse 17:4*, représente la séduction et les folies, par laquelle cette Babylone mystique a obtenu et conservé son influence, tout en séduisant son entourage pour que les hommes se joignent à ses abominations. Elle est nommée, à cause de ses pratiques infâmes, « la grande prostituée », ce qui a pour effet d’entraîner les âmes vers l'idolâtrie et toutes sortes de méchancetés. Elle est remplie avec le sang des saints et des martyrs de Jésus. Elle s'est enivrée de ce sang ; cela lui paraissait si agréable qu'elle n’en n'était jamais satisfaite...

Nous ne pouvons qu’être étonnés, par ces océans de sang « chrétien », versé par des hommes se disant eux-mêmes soldats de Christ ; cependant, quand nous considérons ces prophéties, ces actes odieux témoignent de la vérité de l'évangile.

Méfions-nous d'une religiosité merveilleuse, flatteuse, ou à la mode. Évitons les mystères de l'iniquité, et étudions avec soin le grand mystère de la piété, pour que nous puissions apprendre l'humilité et la gratitude de l'exemple de Christ. Plus nous chercherons à Lui ressembler, moins nous serons susceptibles d'être trompés par l'antéchrist !

* Référence ajoutée par le traducteur, pour faciliter la compréhension du texte.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...