Apocalypse 17.1

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint me parler et dit¬†: ¬ę¬†Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostitu√©e qui est assise sur les grandes eaux.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Les diff√©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Un des anges, qui avait les coupes, donne la signification de la vision précédente : la bête, ennemie des chrétiens, allait régner mille deux cent soixante ans, pour être finalement détruite. (Apocalypse 17:1-6)
L’ange interprète le mystère de la femme, et de la bête qui avait sept têtes et dix cornes. (Apocalypse 17:7-18)

Il appara√ģt que Rome soit clairement d√©sign√©e dans ce chapitre¬†: la Rome pa√Įenne, subjugu√©e et gouvern√©e par un pouvoir militaire, et non par l'art et les brillantes manifestations. Cette ville a g√©n√©ralement laiss√© aux nations conquises, leurs aniciens usages et leurs cultes. Mais il est bien connu que par une gestion et une politique astucieuses, avec toutes sortes de supercheries et de perversit√©s, la Rome papale a acquis et conserv√© son emprise sur les rois et sur les nations.

On retrouve l√†, la s√©duction et les honneurs du monde¬†: la richesse, le faste et l‚Äôarrogance, attributs convenant parfaitement aux esprits charnels et mondains. En effet, la prosp√©rit√©, l‚Äô√©clat et la splendeur alimentent la fiert√© et la convoitise du cŇďur humain, par contre ils n‚Äôoffrent aucune s√©curit√© √† l‚Äôencontre de la vengeance divine.

La coupe d'or, verset Apocalypse 17:4*, repr√©sente la s√©duction et les folies, par laquelle cette Babylone mystique a obtenu et conserv√© son influence, tout en s√©duisant son entourage pour que les hommes se joignent √† ses abominations. Elle est nomm√©e, √† cause de ses pratiques inf√Ęmes, ¬ę¬†la grande prostitu√©e¬†¬Ľ, ce qui a pour effet d‚Äôentra√ģner les √Ęmes vers l'idol√Ętrie et toutes sortes de m√©chancet√©s. Elle est remplie avec le sang des saints et des martyrs de J√©sus. Elle s'est enivr√©e de ce sang¬†; cela lui paraissait si agr√©able qu'elle n‚Äôen n'√©tait jamais satisfaite...

Nous ne pouvons qu‚Äô√™tre √©tonn√©s, par ces oc√©ans de sang ¬ę¬†chr√©tien¬†¬Ľ, vers√© par des hommes se disant eux-m√™mes soldats de Christ¬†; cependant, quand nous consid√©rons ces proph√©ties, ces actes odieux t√©moignent de la v√©rit√© de l'√©vangile.

M√©fions-nous d'une religiosit√© merveilleuse, flatteuse, ou √† la mode. √Čvitons les myst√®res de l'iniquit√©, et √©tudions avec soin le grand myst√®re de la pi√©t√©, pour que nous puissions apprendre l'humilit√© et la gratitude de l'exemple de Christ. Plus nous chercherons √† Lui ressembler, moins nous serons susceptibles d'√™tre tromp√©s par l'ant√©christ¬†!

* Référence ajoutée par le traducteur, pour faciliter la compréhension du texte.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Israel and New Breed Decade
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...