Esa√Įe 34

    • 1

      1 à 8 Le jugement du monde et celui d'Edom.

      Comparez le verset 1 et 1.2, note.

      Ce qu'elle renferme, ce qu'il produit : non seulement les hommes, mais les animaux et les plantes ; la nature entière doit être attentive aux paroles du prophète, car c'est un jugement universel qu'il annonce.

      2

      Leur armée. Il ne s'agit pas d'armées proprement dites, mais de toute la multitude des humains. Voyez 1.9, note.

      3

      Comparez 14.19.

      4

      L'armée des cieux : les astres, identifiés par le paganisme avec les divinités (voir 24.21, note) ; l'auteur en attend la destruction, qui sera suivie de la création de nouveaux cieux et d'une nouvelle terre (65.17).

      Roul√©s comme un livre. Cette image s'explique par la forme des livres antiques, qui n'√©taient pas des volumes, mais des parchemins enroul√©s sur un cylindre. Le ciel est repr√©sent√© par l'auteur comme une √©tendue solide √† laquelle seraient fix√©s les astres¬†; √† mesure qu'on enroule la premi√®re, ceux-ci tombent √† terre. Comparez Apocalypse 6.14, et l'image analogue employ√©e par Esa√Įe 40.22.

      Toute leur armée tombera. Comparez Matthieu 24.29.

      5

      L'√©p√©e de J√©hova, symbole de son jugement (27.1¬†; Deut√©ronome 32.41-42), est personnifi√©e ici¬†; elle s'est enivr√©e dans le ciel : par le ch√Ętiment des puissances c√©lestes (verset 4), et, ayant achev√© son Ňďuvre l√†-haut, elle descend maintenant sur la terre et va commencer par le jugement d'Edom. Ce peuple, avec Moab le plus d√©test√© des voisins d'Isra√ęl, est choisi par le proph√®te comme repr√©sentant des ennemis de Dieu. Fils d'Esa√ľ, fr√®re d'Isra√ęl, il avait toujours √©t√© anim√© d'une haine jalouse contre son cadet, le pr√©f√©r√© de Dieu. Comparez 63.1 et suivants¬†; Amos 1.11-12¬†; Abdias 1.10 et suivants. Les proph√®tes plus r√©cents le traitent avec la m√™me s√©v√©rit√©¬†; par exemple : J√©r√©mie 49.7-22¬†; Ez√©chiel 25.12-14¬†; 35.1-15.

      6

      Au chapitre 63, l'Eternel est comparé à un pressureur et les peuples à des raisins que l'on foule ; ici les peuples sont des victimes que l'on égorge, et Jéhova celui qui offre le sacrifice.

      Botsra (63.1) : l'une des principales villes des Edomites, mentionnée déjà Genèse 36.33, et dont les ruines se trouvent près du petit village de Busêra, dans le district de Djébal, à 60 km au nord de Pétra (ne pas la confondre avec le Botsra situé dans le Hauran, beaucoup plus au nord).

      7

      Les animaux mentionnés au verset 6 représentent le menu peuple, ceux du verset 7 les grands d'Edom. Ceux-ci aussi tombent sous le glaive de l'Eternel. Le peuple tout entier périt, et le carnage est tel que la poussière du sol est abreuvée de sang et de graisse.

      8

      8 à 17. Le pays d'Edom réduit à toujours en une solitude hantée par les bêtes sauvages et les démons.

      Comparez Deutéronome 32.35-36, 41-43 ; Jérémie 46.10.

      Vengeance, revanche... : pour les violences et la trahison dont Edom s'est rendu coupable envers Isra√ęl, son fr√®re. Nous ignorons √† quel fait pr√©cis fait allusion le proph√®te¬†; voyez cependant celui que rapporte 2Chroniques 28.17¬†; et comparez Psaumes 137.7.

      9

      Le pays d'Edom est voisin de la mer Morte. Dans la description suivante, le proph√®te a en vue un jugement semblable √† celui que rapporte la Gen√®se (chapitre 19) et qui a donn√© √† toute cette contr√©e le caract√®re qu'elle a actuellement. Les fleuves √©tant chang√©s en poix, le sol en soufre br√Ľlant (30.33) qui allume la poix, tout le pays n'est plus qu'un immense brasier.

      Le pays d'Edom offre partout aujourd'hui les traces de ph√©nom√®nes volcaniques : sources de soufre et de poix¬†; c√īnes d'√©ruption et laves.

      10

      Il s'agit ici du jugement final, dont les conséquences sont irrévocables. Comparez Genèse 19.28 ; Jérémie 49.17-18 (Apocalypse 19.3).

      11

      Comparez 13.19-22 ; 14.23, sur Babel.

      Cordeau, niveau. Les instruments dont on se sert pour bien b√Ętir sont employ√©s ici pour d√©truire syst√©matiquement, en sorte que tout soit ras√© au niveau du sol. M√™me image Amos 7.7-9.

      12

      La royaut√© en Edom n'√©tait pas h√©r√©ditaire, mais √©lective¬†; les descendants d'Esa√ľ formaient une aristocratie dont les membres choisissaient parmi eux le roi (voir Gen√®se 36.15 et suivants).

      13

      Les ronces et les bêtes sauvages remplacent les anciens habitants des palais, qui ont péri. Comparez 13.21-22.

      14

      Les interpr√®tes ne sont pas d'accord sur le sens qu'a ici le mot tsiim, que nous rendons par chats sauvages. A c√īt√© des ijim, chacals, chiens sauvages, il d√©signe certainement une esp√®ce d√©termin√©e, et non, comme souvent, les b√™tes du d√©sert en g√©n√©ral.

      Satyres : voir 13.21, note.

      Le spectre des nuits : en hébreu Lilith, nom qui signifie la nocturne. L'imagination populaire désignait sous ce nom un démon féminin, ailé, à figure d'homme ou d'oiseau, qui errait la nuit et ravissait les petits eniants pour sucer leur sang. Nulle part cet être inquiet ne trouve un endroit mieux approprié pour y faire sa demeure.

      15

      Le serpent-dard. Le mot hébreu parait désigner une espèce de serpent commune en Asie et en Afrique (l'eryx jaculus).

      Sous son ombre : à l'ombre formée par son corps.

      Le serpent et le vautour : deux animaux impurs, dont la présence achève d'inspirer l'horreur d'un tel lieu.

      16

      Le proph√®te se transporte en esprit dans l'avenir, au moment o√Ļ sa proph√©tie s'accomplira, et il invite les t√©moins du fait accompli √† y comparer la description que lui-m√™me en donne ici. Tant il est s√Ľr que l'honneur de Dieu est engag√© √† ce qu'aucune de ses paroles ne reste inaccomplie¬†! Le livre de l'Eternel o√Ļ l'on doit lire, est donc le livre qui renferme notre proph√©tie et d'autres encore, sans doute, du m√™me auteur. Comparez 30.8.

      Sa bouche, son souffle : c'est-à-dire la bouche de l'Eternel. Ce que sa bouche a prononcé, il l'accomplit ; son souffle puissant parcourt la terre et rassemble au moment voulu tous les éléments nécessaires à l'exécution de ses desseins.

      17

      Jeté le sort : pour leur partager le pays d'Edom (comme Canaan fut distribué par le sort entre les tribus) et le leur donner en possession perpétuelle ; comparez Malachie 1.3.

      L'Idumée est aujourd'hui une contrée déserte, inculte, riche en animaux sauvages et en serpents. Mais la destruction de ce peuple, prédite ici et réalisée maintenant, n'est qu'un exemple du sort qui doit frapper toutes les nations qui partagent les sentiments de haine qu'Edom nourrissait à l'égard de Dieu et de son peuple. Par l'exemple d'un peuple, le prophète a voulu montrer ce qui doit arriver à tous les peuples.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.