TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Esa√Įe 49

    • 1

      1 à 13 Le serviteur de l'Eternel et sa mission.

      La premi√®re personne employ√©e dans ce passage (√©coutez-moi, ma bouche, etc...) a fait penser √† plusieurs que c'√©tait ici le proph√®te qui parlait de lui-m√™me. Mais le nom d'Isra√ęl, donn√© √† celui qui parle (voir verset 3), ne saurait convenir a un simple proph√®te¬†; encore moins le salut universel pourrait-il √™tre attribu√© √† Esa√Įe ou √† un proph√®te quelconque (voir versets 5 et 6). Du nom d'Isra√ęl, verset 3, d'autres concluent que le serviteur qui parle ici est, comme dans d'autres passages, le peuple d'Isra√ęl, en particulier la partie la plus pieuse, l'√©lite du peuple. Mais aux versets 4 et 5 le serviteur dit qu'il s'efforce inutilement de rassembler le peuple¬†; au verset 6, Dieu lui parle de sa mission qui consiste √† r√©tablir les tribus de Jacob¬†; au verset 8, il l'appelle l'alliance (le m√©diateur) du peuple. Isra√ęl devrait-il donc se rassembler lui-m√™me, devenir son propre m√©diateur¬†? Toutes ces expressions ne peuvent pas davantage s'appliquer √† l'√©lite du peuple, √† qui n'est jamais attribu√©e une mission semblable par rapport au reste de la nation. D'ailleurs le verset 9 exclut cette supposition¬†; car l'√©lite d'Isra√ęl fait √©videmment partie de ceux auxquels s'adresse le serviteur, quand il dit au peuple : Sortez¬†! Le personnage qui parle dans les sept premiers versets ne peut donc √™tre autre que celui que nous connaissons d√©j√† par le passage 42.1-7, et que nous retrouverons 50.4-11 et enfin au chapitre 53 : le Messie.

      C'est aux √ģles, c'est-√†-dire aux peuples pa√Įens, qu'il s'adresse¬†; car la r√©demption qu'il doit op√©rer et qui est le sujet des discours suivants n'est pas destin√©e √† un peuple seulement, comme la d√©livrance de la captivit√©, mais √† la terre enti√®re. Plusieurs passages comme 42.4,6,10-12, avaient d√©j√† annonc√© la destination universelle du salut apport√© par le Messie.

      L'Eternel m'a appel√©... m'a donn√© mon nom : avant qu'il f√Ľt n√©, il √©tait d√©j√† l'objet d'une √©lection sp√©ciale de la part de Dieu¬†; cela est dit aussi de plusieurs simples serviteurs de Dieu, comme J√©r√©mie, saint Paul (J√©r√©mie 1.5¬†; Galates 1.15).

      2

      Sa bouche, est semblable à une épée, sa personne à une flèche : ces images indiquent la puissance pénétrante de sa parole, capable à la fois de juger et de consoler (Hébreux 4.12 ; Apocalypse 1.16) ; c'est là sa seule arme dans le combat qu'il a à soutenir.

      L'ombre de sa main..., son carquois : emblèmes de la protection dont le serviteur jouira de la part de Dieu.

      3

      La traduction d'Ostervald et de Martin : Isra√ęl est celui en qui je me glorifierai par toi, ne peut se justifier grammaticalement.

      Isra√ęl n'est point employ√© ici comme nom de la nation, mais comme nom personnel du patriarche Jacob. Le Messie est appel√© ailleurs un nouveau David (par exemple J√©r√©mie 30.9), parce qu'il doit relever la royaut√© isra√©lite¬†; ailleurs encore, le second Adam (1Corinthiens 15.45), en tant qu'il est l'auteur d'une humanit√© nouvelle. De m√™me, il est pr√©sent√© ici comme le second Jacob, dont proc√®de le nouvel Isra√ęl spirituel.

      Ce nom d'Isra√ęl √©tait le titre d'honneur donn√© autrefois au patriarche par Dieu lui-m√™me, √† la suite de sa lutte avec l'Ange de l'Eternel (Gen√®se 32.28)¬†; le sens qu'il exprime convient bien √† la mission du serviteur, telle qu'elle est ici d√©peinte.

      4

      Le serviteur ne dit pas de qui proviennent les obstacles qu'il rencontre dans l'accomplissement de sa mission. Mais il r√©sulte des versets 5, 6, 8, que c'est aupr√®s d'Isra√ęl qu'il doit tout d'abord exercer son minist√®re. C'est donc certainement de ce peuple que vient l'opposition dont il parle ici. L'incr√©dulit√© d'Isra√ęl envers la personne du Messie est annonc√©e dans plusieurs autres passages de cette partie (voyez 50.6-10¬†; chapitre 53¬†; comparez aussi Zacharie 12.10). Aucun √©v√©nement cependant, au point de vue des promesses divines et des pr√©visions humaines, ne devait para√ģtre plus invraisemblable que ce rejet du Messie par son propre peuple.

      Repouss√©, le serviteur se fortifie dans sa foi¬†; il sait que son droit messianique, m√©connu d'Isra√ęl, n'en subsiste pas moins aupr√®s de Dieu, et il attend avec confiance la r√©compense de son fid√®le travail, des mains de celui pour qui il l'a accompli (comparez verset 5 et 50.8). On croit entendre ici quelque chose des entretiens de J√©sus avec son P√®re, pendant ses longues nuits de veille et de pri√®res (Luc 6.12¬†; 9.28 etc.).

      5

      Et maintenant... L'Eternel r√©pond √† l'acte de foi que vient d'accomplir le serviteur en l'assurant de succ√®s bien plus grands que ceux qu'il e√Ľt pu obtenir en Isra√ęl (voyez verset 6).

      La mission du Messie aupr√®s d'Isra√ęl e√Ľt √©t√© d'achever l'Ňďuvre commenc√©e par le retour (partiel) de l'exil, en ramenant ce peuple √† Dieu et en op√©rant le r√©tablissement complet et glorieux qui lui est promis dans tant de passages. Ce rassemblement final de tout Isra√ęl par le Messie appara√ģt ici aux regards du proph√®te comme le couronnement de l'Ňďuvre si merveilleusement inaugur√©e par Cyrus (comparez versets 8 √† 12).

      6

      Le Messie raconte la r√©ponse qu'il vient de recevoir de l'Eternel : sa t√Ęche aupr√®s d'Isra√ęl n'est que la moindre partie de sa mission. Si elle √©choue, l'Ňďuvre qui lui est confi√©e n'en subsiste pas moins. Car il a de plus grandes choses √† accomplir envers le monde. Les Gentils vont s'ouvrir au salut qu'il leur apporte.

      La lumière des nations : voir 42.6 et le cantique de Siméon (Luc 2.32).

      A un moment donn√©, Paul et Barnabas (√† Antioche de Pisidie) justifient par cette parole la d√©termination qu'ils prennent d'abandonner les Juifs incr√©dules pour se tourner vers les pa√Įens (Actes 13.46-47).

      7

      C'est le proph√®te qui prend maintenant. la parole et proclame les promesses qui garantissent le succ√®s de l'Ňďuvre du serviteur (versets 7 √† 13).

      A celui qui est méprisé... Comparez 50.6-7 ; 52.14 ; 53.1-12 et le tableau du juste humilié Psaumes 22.6-7.

      Le verront... lorsque Dieu l'aura glorifié ; comparez 52.13,15 ; 11.10.

      A cause de l'Eternel : à la vue des marques évidentes que Dieu lui aura données de sa faveur.

      8

      Comparez 2Corinthiens 6.2.

      Sauvé, le serviteur devient Sauveur.

      L'alliance du peuple : voir la note 42.6.

      Partager les h√©ritages... : le pays de Canaan, d√©vast√© par les pa√Įens. Le Messie appara√ģt ici comme un nouveau Josu√© (Josu√© 13.7-8).

      9

      Comparez les m√™mes images destin√©es √† peindre la mis√®re d'Isra√ęl dispers√©, 42.22.

      Ils pa√ģtront... L'image d'un troupeau continue au verset 10¬†; voir 40.11.

      10

      Ce tableau des b√©n√©dictions d'Isra√ęl restaur√© en rappelle un grand nombre d'autres du m√™me proph√®te (35.5-10¬†; 41.17-19¬†; 42.16¬†; 43.19-20¬†; comparez Apocalypse 7.16-17¬†; Psaumes 121.6).

      Le mirage (35.7, note) n'est pas mentionné ici, comme au chapitre 35, sous le rapport de la déception qui en résulte. Il s'agit de la réverbération malfaisante, et parfois mortelle, dans les climats chauds, des rayons solaires.

      12

      Le proph√®te voit revenir de tous c√īt√©s les exil√©s. Il est √©vident qu'il ne s'agit pas seulement du retour de Babylone, mais de la restauration finale du peuple juif tout entier. Comparez 43.5-6.

      Le pays des Siniens : probablement la Chine (Tsin), qui repr√©senterait ici l'extr√™me Orient. Les Babyloniens et les Ph√©niciens ont eu d√®s les temps les plus anciens des relations de commerce avec l'Inde¬†; le nom et les produits de la Chine ont pu parvenir par cette voie de tr√®s bonne heure √† Babylone et en Palestine. Esa√Įe voit des Isra√©lites exil√©s jusques dans ces contr√©es lointaines. Il y a eu en effet une √©migration juive en Chine, qui a commenc√© avant l'√®re chr√©tienne.

      13

      Comparez l'hymne pareil 44.23.

      14

      49.14 √† 50.3 Apr√®s avoir d√©peint la personne et l'Ňďuvre de celui qui doit rassembler Isra√ęl, le proph√®te reporte sp√©cialement sa pens√©e sur le peuple, objet de cette Ňďuvre. Il contemple Sion dans le plus profond abaissement, doutant m√™me de son Dieu, et il lui promet un salut dont elle-m√™me s'√©tonnera (versets 14 √† 21). Il le lui garantit par trois paroles divines (versets 22,25 et 50.1).

      Sion est compar√©e √† une femme abandonn√©e par son mari (50.1¬†; 54.5-6). Comparez la plainte d'Isra√ęl 40.27.

      15

      L'amour d'une m√®re quoiqu'√©tant le sentiment le plus instinctif et le plus fort, peut se trouver en d√©faut¬†; mais non celui de l'Eternel pour son peuple. Comparez 66.13 o√Ļ l'amour de Dieu est aussi compar√© √† l'amour maternel.

      16

      Je t'ai gravée sur la paume des mains : cette image est empruntée à l'usage de se marquer la main d'un nom on d'un signe qui rappelle ce qu'on aime (44.5).

      17

      Tableau de la restauration dont la sollicitude de Dieu pour Sion (verset 16) est le gage.

      18

      Comparez 60.4. Ce qui est promis ici est tellement merveilleux, que Dieu confirme la promesse par un serment (voir à 45.23).

      21

      Sion avait perdu (par l'exil) tous ses fils¬†; n'ayant as eu d'enfants pendant son veuvage, elle ne peut comprendre d'o√Ļ lui vient cette multitude de fils. Ces fils ne sont pas des isra√©lites seulement. Comment seraient-ils si nombreux que la Palestine f√Ľt trop √©troite pour les recevoir¬†? Ce sont aussi les pa√Įens convertis, qui, selon l'intuition constante de l'Ancien Testament, sont envisag√©s comme incorpor√©s √† la nation juive. On comprend que Sion ignore elle-m√™me comment ils lui ont √©t√© enfant√©s. Ils l'ont √©t√© sans sa participation, pendant qu'elle √©tait s√©par√©e de son Dieu (son mari) par le rejet du Messie. Comparez 66.7-8 une image dont le sens a quelque analogie avec celui de notre passage (Sion enfantant sans avoir √©t√© en travail).

      22

      Réponse à la question du verset 21 : L'Eternel a le pouvoir aussi bien que le droit de racheter son peuple (49.22-50.3).

      Comparez 14.2 : Les peuples les prendront et les ram√®neront dans leur pays. Les peuples pa√Įens prendront une part active et joyeuse √† ce rassemblement final du peuple de Dieu. Les deux images : faire signe de la main et dresser un √©tendard, sont famili√®res √† Esa√Įe, (13.2¬†; 5.26¬†; 11.12¬†; 62.10, etc.).

      23

      Isra√ęl sera trait√© comme le serviteur m√™me de l'Eternel (verset 7). Il partagera sa gloire comme il a √©t√© associ√© √† son abaissement (comparez 45.14). Toute la puissance et toutes les richesses de ce monde doivent un jour √™tre mises au service de Dieu, de son r√®gne et de son peuple (comparez 23.18¬†; 60.1-22).

      24

      Expression d'un doute : Isra√ęl pourra-t-il r√©ellement √™tre arrach√© √† ses oppresseurs¬†? J√©sus fait probablement allusion √† ce passage d'Esa√Įe, quand il parle de l'homme fort auquel son butin est enlev√© par l'homme plus fort (Luc 11.21).

      25

      Oui, r√©pond l'Eternel, et m√™me sans qu'Isra√ęl ait besoin d'y mettre lui-m√™me la main. Car ses ennemis se d√©chireront entre eux et s'√©puiseront eux-m√™mes par des r√©volutions et des guerres intestines (comparez 9.19-20). Ce jugement n'est pas encore accompli, pas plus que le r√©tablissement complet d'Isra√ęl qu'il doit pr√©c√©der.

      26

      Esa√Įe proclame, en terminant, le but de toutes ces dispensations de Dieu envers son peuple : l'adoration du Puissant de Jacob par toute chair (40.5¬†; 45.23).

      Sur les proph√©ties du r√©tablissement final d'Isra√ęl et leur rapport √† l'Eglise, voir la conclusion, √† la fin du livre.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.