DĂ©couvrez le nouveau TopMessages !

HĂ©breux 12.1

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carriÚre qui nous est ouverte,
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Les diffĂ©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Exhortation Ă  ĂȘtre constant dans nos voies et Ă  persĂ©vĂ©rer. L'exemple de Christ ; le dessein de la GrĂące de Dieu dans toutes les souffrances que les croyants ont endurĂ©es. (HĂ©breux 12:1-11)
La paix et la sainteté sont recommandées, avec des mises en garde contre le mépris des bénédictions spirituelles. (Hébreux 12:12-17)
La dispensation du Nouveau Testament est bien plus excellente que celle de l'Ancien. (HĂ©breux 12:18-29)

L'obĂ©issance et la persĂ©vĂ©rance dans la foi en Christ, voilĂ  « la course » que devaient effectuer les HĂ©breux, course par laquelle il est possible de gagner la « couronne de gloire », ou la misĂšre Ă©ternelle, en cas d’échec ; cette course nous concerne Ă©galement.

Dans l’expression, « le pĂ©chĂ© qui nous enveloppe si facilement », (premier verset de ce texte), nous devons comprendre : un pĂ©chĂ© auquel beaucoup d'entre nous sont prompts Ă  succomber, ou Ă  celui auquel nous sommes le plus exposĂ©s, que ce soit par habitude, par notre Ăąge, ou suivant les circonstances. Ce texte nous adresse une exhortation trĂšs importante : tant qu’un pĂ©chĂ© reste enracinĂ© dans le cƓur d’un homme, sans ĂȘtre combattu ni subjuguĂ©, il empĂȘchera celui-ci de « courir » dans sa course spirituelle chrĂ©tienne, en lui ĂŽtant toute motivation pour vaincre, et en laissant place Ă  tout dĂ©couragement.

Que ceux qui sont fatigués et faibles spirituellement, puissent se rappeler que Jésus, Celui qui est Saint, a souffert, pour les sauver de la ruine éternelle. Si de telles personnes portaient vraiment leur regard par Jésus, elles seraient fortifiées spirituellement, en toute sainteté, elles seraient gardées de toute chute provoquée leurs désirs charnels.

Recherchons le plus frĂ©quemment possible la prĂ©sence de JĂ©sus. Que sont nos petites Ă©preuves par rapport Ă  Son agonie Ă  la croix ? Que sont nos « dĂ©serts spirituels », face Ă  Ses souffrances ? Que reprĂ©sentent nos peines par rapport Ă  celles de beaucoup d'autres personnes ? On rencontre parfois chez les croyants une tendance Ă  dĂ©faillir dans leurs faiblesses, Ă  succomber facilement sous les Ă©preuves et les afflictions ; ceci est dĂ» Ă  l'imperfection de la grĂące qui est en leur cƓur et aux restes de la corruption qui subsistent en eux.

Les chrĂ©tiens ne doivent pas faiblir, face Ă  l’épreuve. Bien que leurs ennemis et leurs persĂ©cuteurs puissent leur infliger de dures souffrances, il s'agit cependant de chĂątiments que Dieu permet de leur voir supporter ; leur PĂšre cĂ©leste « supervise » tout, et Sa Sagesse aura rĂ©ponse Ă  tout. Face Ă  leurs afflictions, ces Ăąmes ne doivent pas faillir, ni perdre courage, car elles demeurent, malgrĂ© leurs pĂ©chĂ©s, dans « la main de Dieu et sous Sa houlette ». Elles ne doivent pas se dĂ©courager ni « crouler » sous les Ă©preuves, ni se tourmenter, mais doivent les supporter, avec foi et patience.

Dieu peut permettre aux impies de rester dans l’iniquitĂ©, mais Il corrigera le pĂ©chĂ© de Ses propres enfants. En tant que tel, Il agit comme un PĂšre. Nos parents ici-bas peuvent parfois nous chĂątier pour satisfaire un sentiment personnel plutĂŽt que pour rĂ©former nos maniĂšres. Mais notre PĂšre cĂ©leste ne veut jamais nous faire souffrir par plaisir, ni affliger en vain Ses enfants : Il le fait toujours pour notre bien.

Notre vie entiĂšre est en quelque sorte un long apprentissage, il reste bien imparfait quant Ă  notre exercice spirituel ; Ă  cause de notre Ă©tat pĂ©cheur, nous devons donc nous soumettre Ă  la discipline cĂ©leste. Quand nous serons parvenus Ă  la perfection, nous serons alors complĂštement rĂ©conciliĂ©s avec le ciel et le chĂątiment que Dieu peut parfois nous faire encore endurer, disparaĂźtra. Le chĂątiment de Dieu n'est pas synonyme de condamnation ; il peut ĂȘtre supportĂ© avec patience, pour nous conduire vers une saintetĂ© croissante.

Apprenons bien à considérer les afflictions que nous supportons ici-bas ; si elles semblent provenir des hommes, elles sont en fait des corrections envoyées par notre PÚre, plein de Grùce et de Sagesse, pour notre bien spirituel !

Favoris

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Partager

Si vous avez aimé l'article, partagez le autour de vous

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
DĂ©couvrir sur TopMusic
Jerry & Essentiel Gospel Singers Le Live
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptĂ©s Ă  vos centres d'intĂ©rĂȘts. En savoir plus...