TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Jérémie 13

    • 1

      Une ceinture de lin¬†; c'est une ceinture de luxe, comme celle que portaient les pr√™tres (L√©vitique 16.4)¬†; la ceinture ordinaire √©tait faite de cuir (2Rois 1.8). D'apr√®s le verset 11, cette ceinture repr√©sente le peuple d'Isra√ęl, choisi par l'Eternel pour √™tre sa gloire.

      Sur tes reins : image de l'union étroite entre l'Eternel et son peuple.

      Ne la mets pas dans l'eau : afin qu'elle demeure neuve et fra√ģche comme au premier jour¬†; un v√™tement lav√© perd de son lustre et de sa valeur. Isra√ęl aurait d√Ľ demeurer fid√®le √† l'alliance et conserver ainsi dans toute sa puret√© son √©tat de cons√©cration primitif (2.2).

      Des symboles de ce genre sont fr√©quents chez les proph√®tes, et l'on peut en chaque cas particulier se demander s'il faut les envisager comme des actes mat√©riellement accomplis, ou comme des faits appartenant au domaine de la vision. Si l'on ne tient compte que de l'achat de la ceinture, la question peut ici para√ģtre douteuse. Mais comme il est parl√© ensuite de deux voyages du proph√®te jusqu'√† l'Euphrate, il est peu probable que ces actes symboliques aient √©t√© accomplis en r√©alit√©. Du reste, la signification des embl√®mes reste la m√™me dans les deux cas.

      4

      Va vers l'Euphrate. Ce nouvel acte symbolique impos√© au proph√®te repr√©sente non point ce que Dieu a fait √† l'√©gard du peuple, mais ce que le peuple est devenu par sa propre faute et contrairement √† la destination que Dieu lui avait assign√©e. Il nous montre Isra√ęl infid√®le √† Dieu et c√©dant √† l'attrait des religions √©trang√®res. Isra√ęl a m√©pris√© les eaux de Silo√© (Esa√Įe 8.6)¬†; il est all√© boire les eaux du Nil et de l'Euphrate (J√©r√©mie 2.18). Il ne saurait √™tre ici question de la captivit√© de Babylone, comme plusieurs l'ont cru¬†; car ce ch√Ętiment, bien loin d'√™tre fatal au peuple (comparez verset 7), a √©t√© pour lui une √©preuve salutaire, d'o√Ļ il est sorti purifi√©.

      Dans une fente de rocher. La ceinture doit être exposée à l'action des eaux du fleuve, mais non de manière à être emportée, car le prophète doit pouvoir la retrouver plus tard.

      7

      Je creusai : pour retrouver la ceinture sous le limon et le gravier dont l'Euphrate l'avait couverte.

      Plus bonne √† rien : image de la corruption morale produite en Isra√ęl par l'invasion des idol√Ętries √©trang√®res. Comparez Matthieu 5.23, le sel qui a perdu sa saveur. Chaque peuple a sa mission¬†; d√®s qu'Isra√ęl abandonnait Dieu, il √©tait infid√®le √† la sienne et perdait sa raison d√™tre dans l'humanit√©.

      9

      Le grand orgueil de Jérusalem. L'orgueil du peuple atteint son plus haut point chez les habitants de la capitale.

      11

      Isra√ęl ne devait pas √™tre seulement l'auxiliaire de Dieu¬†; il devait lui servir d'ornement au milieu des autres peuples. Allusion √† Deut√©ronome 26.19.

      12

      12 √† 14. Le premier symbole se rapportait plut√īt √† la corruption morale du peuple¬†; le second annonce la dissolution sociale qui en sera la cons√©quence¬†; livr√©s √† leur propre aveuglement, ils seront punis les uns par les autres en m√™me temps que par l'Eternel.

      Toute cruche... Cette expression est probablement proverbiale : les cruches sont faites pour être remplies ; le prophète sait bien que l'énoncé de cette vérité banale provoquera les moqueries de ses auditeurs, qui ne prévoient pas quelle application terrible il en va faire.

      13

      D'ivresse : l'√©garement dont Dieu frappe les m√©chants et dans lequel ils s'entre-d√©truisent, comme les cruches se brisent les unes contre les autres. Comparez Esa√Įe 19.2,1,11-14.

      Les pères et les fils : ceux que la nature appelle le plus directement à s'entr'aider. Dans la première comme dans la seconde ruine de Jérusalem, les discordes intestines concoururent, avec l'ennemi étranger, à l'extermination du peuple. Dieu veut que les méchants eux-mêmes lui servent d'instruments dans les jugements qu'il exécute contre eux.

      15

      Ne soyez pas orgueilleux. Il y a l'orgueil de la prosp√©rit√© o√Ļ l'homme se glorifie de son bonheur, et l'orgueil du malheur o√Ļ l'on refuse de s'accuser soi-m√™me et d'aller chercher la d√©livrance √† la seule source d'o√Ļ elle proc√®de.

      16

      Rendez gloire. Comparez Josué 7.19.

      Montagnes de la nuit : des obstacles qu'on peut éviter de jour, mais qui la nuit se dressent imprévus, et contre lesquels on se heurte soudain.

      La lumière, emblème du salut. Au lieu de la délivrance qu'ils ont attendue arrivera la ruine complète.

      17

      La partie la plus f√©conde de la carri√®re des hommes de Dieu a toujours √©t√© leurs larmes et leurs pri√®res secr√®tes¬†; comparez l'exemple de l'ap√ītre Paul.

      18

      Les paroles adressées au roi et à la reine s'étendent, selon nous, jusqu'à la fin du verset 22.

      La reine : la reine-m√®re, qui, dans les cours de l'Orient o√Ļ r√®gne la polygamie, a toujours jou√© un r√īle pr√©pond√©rant. Dans le livre des Rois, la reine-m√®re est nomm√©e √† l'occasion de chaque av√®nement, sauf deux fois. Il n'est pas possible de mettre des noms propres sous les indications de notre texte. Nous savons seulement que la m√®re du roi J√©hojachin (J√©chonias) fut emmen√©e √† Babylone avec son fils (2Rois 24.12,15). Si les menaces des versets 18 √† 22 se rapportent √† elle, elles se sont sans doute accomplies √† la lettre.

      19

      Les villes du midi. Ces villes sont spécialement nommées, parce que l'ennemi qui vient du nord est censé traverser le pays dans toute sa longueur. Les villes du midi seront donc le dernier refuge.

      Sont fermées : non à cause du siége, puisque les habitants sont déjà déportés, mais par les décombres amoncelés devant toutes les issues et que personne ne déblaie.

      20

      Le troupeau : ce peuple que le roi et la reine-mère étaient, appelés à conduire. Le discours adressé au roi et à la reine continue.

      21

      D'apr√®s la traduction que nous avons adopt√©e, les Chald√©ens et leurs rois sont ceux qu'a recherch√©s Isra√ęl. Objets des amours adult√®res de Juda, ces idol√Ętres deviennent maintenant ses ma√ģtres. La reine-m√®re ici d√©sign√©e avait certainement jou√© son r√īle dans cette politique n√©faste¬†; c'est donc √† elle en premier lieu que s'adressent les paroles suivantes : Les douleurs, etc.

      22

      Les pans de ta robe... : ignominie inflig√©e aux captives, et m√™me sans doute √† celles du plus haut rang. Comparez Nahum 3.5¬†; Esa√Įe 47.3.

      Les talons meurtris. On peut appliquer cette expression soit aux entraves mises aux pieds, soit aux fatigues d'une longue marche faite pieds nus, soit enfin au supplice de la bastonnade sur les talons, qui est encore usité en Orient.

      23

      Un Maure, probablement un Ethiopien. Jérémie se sert sans doute d'une expression proverbiale servant à désigner une chose impossible : Quand un noir changera sa peau, vous pourrez aussi faire par votre seule force quelque bien.
      Le fait de la corruption naturelle et inv√©t√©r√©e de l'homme ne d√©truit pas, selon l'Ecriture, la culpabilit√© du p√©cheur. Car dans toutes les √©conomies l'homme est en possession de certaines gr√Ęces au moyen desquelles il peut r√©agir contre sa nature corrompue¬†; et J√©sus d√©clare que ce qui est impossible aux hommes, est possible √† Dieu.

      Vous qui êtes appris... cette expression correspond à celle du verset 21 auxquels tu avais appris.

      25

      Ta portion mesurée. L'image est celle d'une portion abondante dont on remplit le large pli que le vêtement oriental forme sur la poitrine ; comparez Matthieu 7.2. Il y a de l'ironie dans cette expression : une portion mesurée qui se trouve être une dispersion (verset 24) !

      Au mensonge : aux idoles.

      26

      Et moi aussi... Moi, ton Dieu, j'aurai aussi ma main dans ces traitements que te feront subir tes ennemis. Cette menace, répétition aggravée de celle du verset 22 qui s'adressait à la reine mère, s'applique ici à Jérusalem tout entière.

      27

      Tes hennissements ; comparez les images analogues 2.23-24.

      J'ai vu tes abominations. Etre vu dans l'accomplissement de telles Ňďuvres serait d√©j√† une peine suffisante.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.