TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Juges 6

    • 1

      1 √† 6 Nouvelle infid√©lit√© et nouveau ch√Ętiment du peuple.

      Entre les mains de Madian. Ce peuple nomade habitait dans le d√©sert, √† l'est des Ammonites et des Moabites, et jusque dans les contr√©es du midi, aux environs du Sina√Į (Exode 2.15¬†; 3.1). Les tribus du d√©sert voisin de la Palestine s'√©taient relev√©es de la rude d√©faite que leur avait inflig√©e Isra√ęl vers la fin de la vie de Mo√Įse (Nombres 31.1-18)¬†; voir sur Madian Gen√®se 25.2, note.

      2

      Se firent les antres : non pas se les creusèrent, mais se les arrangèrent et les agrandirent pour servir d'habitations.

      Qui sont dans les montagnes. Au moment o√Ļ le r√©dacteur √©crivait, ils existaient encore et l'on y reconnaissait la main de l'homme.

      3

      Et quand Isra√ęl avait sem√©. Les bandes ennemies arrivaient au temps qui pr√©c√©dait la moisson.

      Avec Amalek : peuple également pillard venant du sud (Genèse 36.12).

      Et les fils de l'Orient : d√©signation g√©n√©rale des tribus du d√©sert √† l'est de la Palestine. Encore aujourd'hui les plaines de la Palestine sont expos√©es √† de semblables d√©pr√©dations. Il reste √† peine six endroits habit√©s dans la belle plaine d'Esdra√©lon¬†; les paysans pr√©f√®rent chercher des demeures plus s√Ľres dans les montagnes qui la dominent.

      4

      Ils passaient probablement au nord du pays des Ammonites et traversaient le Jourdain au-dessus de Beth-S√©an (verset 33) o√Ļ se trouve le plus important de tous les gu√©s du Jourdain¬†; de l√† ils montaient sur le plateau par le Wadi- El-Djalud et inondaient la plaine d'Esdra√©lon et les contr√©es environnantes, allant m√™me au sud jusqu'√† Gaza.

      Leur camp : un camp fortifi√© qui leur servait de centre et d'o√Ļ ils partaient, pour leurs razzias.

      7

      7 à 10 L'Eternel répond aux cris des Israélites par la bouche d'un prophète qui leur fait sentir la vraie cause du mal. Si le Dieu qui a déployé en leur faveur, à plusieurs reprises, une si grande puissance, les laisse aujourd'hui dans cet état, ce n'est pas que son bras soit raccourci : la faute en est à eux seuls.

      8

      Un proph√®te. Cette apparition, ainsi que celle de D√©bora, montre que depuis Mo√Įse et Marie, sa sŇďur, l'esprit proph√©tique n'avait pas cess√© d'agir en Isra√ęl.

      10

      Vous ne craindrez pas : vous n'adorerez pas.

      11

      6.11 à 8.35 Histoire de Gédéon.

      11 à 24 Apparition de l'ange de l'Eternel à Gédéon.

      L'appel est adressé à Gédéon par l'ange de l'Eternel, peut-être en sa qualité de chef des armées célestes, comme dans le cas de Josué (Josué 5.14), car il s'agit d'une guerre à entreprendre.

      Et il s'assit. Il arrivait sous la figure d'un voyageur fatigué ; comparez Genèse 18.2.

      Sous le t√©r√©binthe : celui sous lequel G√©d√©on √©leva l'autel qui subsistait encore au temps o√Ļ √©crivait l'auteur (verset 24).

      Ophra... Cette ville située en Manassé, à l'ouest du Jourdain, est différente de celle du même nom en Benjamin, Josué 18.23 ; sa situation n'est pas connue. Joas en était le chef ou cheik (verset 15).

      Et Gédéon, son fils. Gédéon (abatteur d'arbres) était rempli de haine contre les ennemis à cause du massacre de ses frères (8.18-19). Il était ainsi prédisposé à la mission à laquelle Dieu l'appelle.

      Battait du froment : avec le fléau et non, comme d'ordinaire, au moyen d'un chariot ou d'un attelage.

      Dans le pressoir : non dans un endroit d√©couvert, comme sont les aires en Orient, mais dans un de ces emplacements creus√©s dans le roc, √† plan inclin√©, d'o√Ļ le mo√Ľt descend dans un second creux plus petit, tels que Robinson en a trouv√© de tr√®s antiques en Palestine.

      Vaillant héros ! Cette parole se rapporte autant à ce que deviendra Gédéon qu'à ce qu'il est déjà.

      13

      Mon seigneur. Rien n'indique que Gédéon veuille donner par là à son interlocuteur un titre divin. Le terme hébreu adoni est un simple titre de politesse respectueuse.

      14

      Et l'Eternel... Le narrateur envisage l'Eternel comme un avec l'ange de l'Eternel, qui le représente ; comparez Genèse 18.1-33.

      Avec cette force que tu as. Elle te suffira du moment que c'est l'Eternel qui te choisit et qui t'envoie.

      Ne t'ai-je pas envoyé ? Ces mots font comprendre à Gédéon qui est celui qui lui parle.

      15

      Le texte h√©breu substitue maintenant au mot adoni celui d'Adona√Į qui ne s'applique qu'√† Dieu. G√©d√©on n'envisage plus la d√©livrance comme impossible¬†; mais, comme Mo√Įse, il est inquiet du moyen et voudrait, par d√©fiance de lui-m√™me, se soustraire √† une telle t√Ęche. La portion de sa tribu √† laquelle il appartient (mon millier) est priv√©e de toute influence sur la tribu, et lui-m√™me est le plus pauvre de sa famille.

      16

      Comme un seul homme : d'un seul coup, comme on tue un homme.

      17

      Après cette promesse Gédéon ne peut plus douter que son visiteur ne lui parle au nom de Dieu ; seulement il demande un signe qui lui prouve que cette apparition n'est pas une illusion, mais une divine réalité.

      18

      Mon offrande : le repas qu'il veut offrir √† son h√īte, conform√©ment √† la loi de l'hospitalit√©. Il l'appelle une offrande (mincha) parce qu'il a reconnu en lui un h√īte divin.

      19

      Epha. Sur cette mesure de capacit√©, voir √† Esa√Įe 5.10¬†; Exode 29.40.

      Tous ces détails conviennent à un repas, non à un sacrifice proprement dit.

      20

      20 et 21 L'ange fait de ce repas un sacrifice. Un rocher voisin servira d'autel, les pains sans levain d'oblation¬†; la viande sera la victime, le jus la libation, et le feu qu'il allume du bout de son b√Ęton repr√©sentera le feu qui sur l'autel consume les victimes.

      21

      Le feu monta du rocher. C'est là le signe demandé au verset 17. Mais il remplit Gédéon de crainte.

      Disparut à ses yeux : disparition subite, différente de celle racontée 13.20.

      22

      Comparez Exode 20.19.

      23

      L'Eternel lui dit : soit par une révélation intérieure, soit par une voix qui se fit entendre.

      24

      G√©d√©on b√Ętit l√† un autel : en souvenir de cette manifestation, gage de la d√©livrance pour lui et pour tout le peuple¬†; il n'est pas parl√© de sacrifice, pas plus que dans le cas analogue Exode 17.15.

      25

      25 à 32 Consécration de Gédéon pour sa mission. L'accomplissement d'une mission aussi sainte que celle qui vient de lui être confiée doit commencer par la purification de sa propre maison, qui est encore celle de son père.

      Dans cette nuit-là : la nuit qui suivit l'apparition de l'ange de l'Eternel.

      Deux taureaux : sans doute pour former un attelage et transporter les mat√©riaux qu'exigera le double acte qu'il va accomplir. L'un est le taureau principal, destin√© aux f√™tes par son p√®re, le veau gras (Luc 15.23)¬†; l'autre un second taureau, dont l'√Ęge est sp√©cialement indiqu√©, soit √† cause du caract√®re sacr√© du nombre sept, soit par allusion aux sept ann√©es qu'avait d√©j√† dur√© l'invasion madianite. Ce dernier devait servir au sacrifice d'expiation.

      L'autel de Baal, qui est à ton père : sur lequel Joas offrait des sacrifices pour sa famille et pour sa ville.

      L'aschère : voir Exode 34.13, note, L'aschère était un tronc d'arbre dressé près d'un autel, une idole informe.

      26

      Sur le haut de ce lieu fort : au sommet de la colline sur laquelle √©tait b√Ętie Ophra.

      Que tu auras abattue. La d√©livrance doit √™tre pr√©c√©d√©e d'un acte de rupture avec l'idol√Ętrie et de restauration solennelle du culte de l'Eternel.

      27

      De nuit : la nuit suivante.

      28

      Le second taureau : qui n'était pas encore entièrement consumé.

      30

      Fais sortir... Ce trait montre à quel degré d'abaissement religieux le peuple était arrivé.

      31

      Joas agit ici comme cheik et juge. Le courage de son fils a ranimé en lui l'esprit théocratique.

      Si Baal est Dieu. Un Dieu n'a pas besoin d'autre défenseur que lui-même.

      32

      Jérubbaal : Que Baal se venge ; nom donné à Gédéon en souvenir de la parole de son père. Nom de malheur si Baal était vraiment Dieu, mais d'honneur, si Baal se montrait impuissant.

      33

      33 à 40 Préparation de la guerre.

      L'armée ennemie était campée dans la plaine sous ses deux chefs principaux, les rois madianites Zébach et Tsalmunna (8.5).

      34

      Les Abi√©z√©rites. G√©d√©on s'assure avant tout des gens de sa ville¬†; ils avaient reconnu en lui le lib√©rateur d'Isra√ęl.

      35

      Puis il s'adresse à sa tribu, Manassé et enfin aux tribus du nord les plus voisines d'Esdraélon.

      A leur rencontre : à la rencontre des gens de Manassé, qui venaient du sud.

      36

      36 à 40 Avant d'entrer en campagne, Gédéon éprouve surtout le besoin de s'assurer du secours de Dieu. Car sa foi, quoique réelle, est faible encore ; elle réclame un appui nouveau. Il pourrrait dire, comme le père de l'enfant malade : Je crois ! aide-moi dans mon incrédulité ! (Marc 9.24).

      37

      La rosée est extrêmement abondante en Palestine.
      Nous avions autant de peine, dit un voyageur, à nous protéger contre la rosée durant la nuit que contre la chaleur pendant le jour. Au matin, la couverture de nos tentes était aussi mouillée que si nous l'eussions plongée dans l'eau.
      Elle se dépose naturellement sur toutes les surfaces qui lui sont offertes ; sa concentration exclusive sur la toison ne pouvait être que le résultat d'une volonté divine particulière.

      39

      Gédéon pouvait néanmoins penser que, comme la laine attire et absorbe particulièrement l'humidité, le signe précédent n'avait pas une valeur décisive. Tout en comprenant qu'il y a beaucoup de hardiesse à demander une nouvelle épreuve, il le fait cependant ; comparez Genèse 18.32.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.