DĂ©couvrez Elisabeth - Campagne missionnaires 2017

Ephésiens 6.11

RevĂȘtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Les diffĂ©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Ceux qui sont convaincus de possĂ©der la GrĂące vĂ©ritable, doivent viser Ă  en obtenir toute l’entité : revĂȘtir l'armure de Dieu, celle qu'Il nous a prĂ©parĂ©e et mise Ă  notre disposition. L'armure chrĂ©tienne est faite pour ĂȘtre portĂ©e ; nous ne devons pas ĂŽter cette armure tant que notre combat n’a pas cessĂ©, ni achever notre course spirituelle. Ce combat ne consiste pas Ă  s’opposer Ă  des ennemis humains, ni Ă  notre propre nature corrompue : nous avons en fait, affaire Ă  un ennemi qui possĂšde mille maniĂšres pour dĂ©stabiliser les Ăąmes vulnĂ©rables. Les dĂ©mons nous attaquent dans le domaine qui appartient Ă  notre Ăąme, ils opĂšrent pour dĂ©praver « l'image » cĂ©leste qui rĂ©side en notre cƓur. Nous devons, par la grĂące de Dieu, prendre la rĂ©solution de ne pas cĂ©der Ă  Satan. RĂ©sistez-lui, et il s'enfuira. Si nous lui « ouvrons la voie », il gagnera immanquablement du terrain...

Si nous doutons de notre état spirituel, de notre Chef, ou de la solidité de notre armure spirituelle, nous donnons l'avantage à Satan.

Ce texte dĂ©crit les diffĂ©rentes parties de l'armure des soldats bien armĂ©s, capables de soutenir les assauts les plus violents. rien n’est prĂ©vu pour protĂ©ger le dos : il n’y a rien pour dĂ©fendre ceux qui tournent le dos au combat chrĂ©tien.

La vĂ©ritĂ©, (ou la sincĂ©ritĂ©), reprĂ©sente la ceinture. Celle-ci entoure tous les autres constituants de notre armure, elle est d’ailleurs mentionnĂ©e en premier lieu. Il ne peut pas y avoir de religion sans authenticitĂ©. La justice de Christ, dont nous pouvons disposer, est une vĂ©ritable cuirasse, elle nous protĂšge des flĂšches du courroux divin. La justice de Christ, implantĂ©e en nous, fortifie notre cƓur, contre les attaques de Satan.

Une ferme rĂ©solution de lutter, ressemble Ă  des guĂȘtres, destinĂ©es Ă  protĂ©ger nos jambes ; elle sert Ă  tenir ferme dans notre marche ; dans les sentiers accidentĂ©s, les pieds doivent ĂȘtre chaussĂ©s avec la « prĂ©paration de l'Évangile de paix ».

L'obĂ©issance, lors de l’épreuve, doit ĂȘtre accompagnĂ©e d'une solide connaissance de l'Évangile.

La foi est un tout, à l'heure de la tentation. Elle est basée sur des éléments invisibles ; elle reçoit Christ et les bienfaits de Sa rédemption : elle est un véritable bouclier, une défense efficace.

Le diable est le « mĂ©chant ». Les tentations virulentes, par lesquelles l'Ăąme est confrontĂ©e au « feu de l'enfer », sont de vĂ©ritables flĂšches que Satan dĂ©coche contre nous. Elles peuvent consister Ă©galement dans de mauvaises pensĂ©es Ă  l’égard de Dieu, voire dĂ©faitistes contre nous-mĂȘmes. La foi, qui se base sur la Parole de Dieu et la GrĂące de Christ, Ă©teint les flĂšches enflammĂ©es de la tentation.

Le salut doit reprĂ©senter notre casque. Une solide espĂ©rance du salut et une attente scripturaire de la victoire spirituelle, purifieront l'Ăąme et lui Ă©viteront d'ĂȘtre souillĂ©e par Satan.

Au chrĂ©tien revĂȘtu d’une telle armure, pour sa protection dans le combat, l'apĂŽtre recommande une seule arme offensive ; elle est toutefois suffisante : c'est l'Ă©pĂ©e de l'Esprit, la Parole de Dieu. Elle subjugue et mortifie les mauvais dĂ©sirs et les pensĂ©es blasphĂ©matoires qui peuvent s'Ă©veiller en nous ; elle rĂ©pond Ă  l'incrĂ©dulitĂ© et aux diffĂ©rentes dĂ©viations qui peuvent nous assaillir de l’extĂ©rieur. Un texte biblique, relativement simple, bien compris et appliquĂ© en toute droiture, dĂ©truit immĂ©diatement toute tentation ou une objection nĂ©gative, il subjugue l'adversaire le plus redoutable.

La priĂšre doit fixer toutes les parties de notre armure chrĂ©tienne. DiffĂ©rents devoirs existent dans l’exercice de la piĂ©té ; dans notre situation ici-bas, nous devons rĂ©server un temps de priĂšre. Une priĂšre « artificielle » n’est guĂšre efficace, cependant celle qui est sobre et fervente apporte toujours un bienfait.

Nous devons avoir de saintes pensĂ©es dans notre cheminement spirituel. Un cƓur vain sera inefficace dans la priĂšre. Nous devons intercĂ©der par toutes sortes de priĂšres, en public, comme en privĂ©, dans le secret ; en sociĂ©tĂ© ou seul ; solennellement ou spontanĂ©ment ; une priĂšre doit comporter : - La confession du pĂ©ché ; - L'appel Ă  la MisĂ©ricorde ; - Des actions de grĂąces pour les bĂ©nĂ©dictions reçues.

Nous devons prier par la GrĂące de Dieu, avec le Saint-Esprit, dans Sa dĂ©pendance et d'aprĂšs Son enseignement. Nous devons persĂ©vĂ©rer dans nos demandes spĂ©cifiques, sans nous dĂ©courager. Nous devons prier, non seulement pour nous-mĂȘmes, mais pour tous les saints.

Nos ennemis spirituels sont puissants, et nous disposons de peu de force, mais notre Rédempteur est tout-puissant, et grùce à Lui, nous sommes capables de vaincre ! Nous devons donc réagir ! N'avons-nous pas souvent négligé de répondre aux appels divins ?

MĂ©ditons les paroles de ce texte et persĂ©vĂ©rons dans l’exercice de la priĂšre !

Favoris

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Partager

Si vous avez aimé l'article, partagez le autour de vous

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptĂ©s Ă  vos centres d'intĂ©rĂȘts. En savoir plus...