TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Genèse 24

    • 1

      1-9 Abraham charge son serviteur de chercher une femme pour Isaac.

      Abraham près de sa fin, comblé des bénédictions de Dieu, n'a plus qu'une chose à désirer, c'est de voir Isaac marié, de manière à assurer la transmission des promesses divines.

      2

      L'intendant, litt√©ralement l'ancien¬†; ce qui ne signifie pas n√©cessairement le plus √Ęg√©, mais le plus √©lev√© en dignit√©. On identifie g√©n√©ralement ce serviteur privil√©gi√©, dont le nom n'est nulle part indiqu√©, avec Eli√©zer, mentionn√© 15.2

      Comme il s'agit d'un acte très important, Abraham exige de lui un serment. L'acte symbolique, mentionné à la fin du verset, signifie que la mort même de celui à qui le serment est prêté, ne déliera pas celui qui l'a prêté ; celui-ci demeure responsable en face des descendants du premier. On trouve encore des traces de cet usage en Egypte et chez les Cafres.

      3

      Eternel, Dieu des cieux et Dieu de la terre. Cette énumération solennelle des noms de Dieu fait ressortir la gravité du serment.

      4

      Lieu de ma naissance: d'après la suite du récit, Charan, qu'Abraham s'était accoutumé à appeler ainsi, parce que toute sa famille s'y était fixée. Comparez 12.4, note.

      5

      5-9

      Garde-toi bien de ramener là mon fils. C'est uniquement la question du serviteur qui amène Abraham à formuler ce second point. Quant à lui, il croit au succès de la démarche, parce que l'ange de l'Eternel accompagnera son serviteur.

      Pour les faits rappelés au verset 7, comparez 12.1, 7 ; 13.15 ; 15.1 8 ; 22.16-18

      10

      10-14 Voyage et arrivée du serviteur

      Dix chameaux. C'est une caravane, comme il convient à l'ambassadeur d'un grand chef, chargé d'une mission aussi importante.

      Or il disposait..., litt√©ralement : Et tous les biens de son ma√ģtre √©taient en sa main. Lors m√™me que ces mots se trouvent apr√®s : il s'en alla, il ne faut pas les appliquer uniquement aux pr√©sents qu'emporte le serviteur¬†; l'expression serait trop forte dans ce sens. Cette remarque est destin√©e √† expliquer l'enti√®re libert√© avec laquelle le serviteur avait dispos√© des biens de son ma√ģtre dans l'ex√©cution de la mission √† lui confi√©e.

      M√©sopotamie¬†; en h√©breu, Aram nahara√Įm : Syrie des deux fleuves. L'√©lohiste emploie le terme : Paddan-Aram, Plaine d'Aram. Ces deux noms d√©signaient la contr√©e qui s'√©tend entre l'Euphrate et le Tigre, et plus sp√©cialement la partie septentrionale de cette contr√©e, qui est born√©e √† l'Est par le fleuve Chaboras, affluent de l'Euphrate.

      Le nom Naharina, qu'on rencontre tr√®s souvent dans les r√©cits √©gyptiens des 18¬į et 19¬į dynasties, semble d√©signer ce m√™me pays. Il est possible que le mot Paddan-Aram ait d√©sign√© primitivement une partie seulement d'Aram-Nahara√Įm et ait √©t√© appliqu√© plus tard √† toute cette contr√©e.

      Ville de Nachor : Charan, d'apr√®s 27.43¬†; 28.10. Voir sur cette localit√© 11.31, note. Conform√©ment √† l'ordre d'Abraham (verset 4 ), le serviteur est all√©, directement √† la ville d'o√Ļ son ma√ģtre √©tait sorti, et il est d√©cid√© √† s'y arr√™ter.

      11

      Fit ployer les genoux : comme lorsqu'on se propose de faire un arrêt prolongé.

      12

      12-14. Le serviteur remet à Dieu le choix de celle qui doit être la femme d'Isaac. Le signe demandé n'est pas arbitraire ; il est propre à révéler le caractère de la jeune fille.

      15

      15-27 Rencontre du serviteur avec Rébecca

      Fils de Milca. Milca est peut-√™tre mentionn√©e ici √† c√īt√© de son mari pour faire ressortir le fait frappant que R√©becca n'a pas de sang √©tranger √† la famille d'Abraham, Milca √©tait ni√®ce de Nachor. Comparez 11.29

      18

      Abaisser sa cruche sur sa main. La cruche étant sur l'épaule, elle la penche en la soutenant de la main.

      21

      Avait fait réussir son voyage ou non. Le signe demandé s'étant réalisé, il ne reste plus qu'à savoir si cette jeune fille appartient réellement à la parenté d'Abraham. De là la première question qu'il lui posera (verset 23): De qui es-tu fille ?

      22

      Le présent qu'il lui fait n'est pas encore celui des fiançailles (verset 53), mais une récompense du service rendu ; cependant la valeur de ce cadeau montre qu'il commençait à espérer que cette jeune fille était bien celle qu'il cherchait. D'après le verset 47, il l'orne lui-même de ces bijoux.

      26

      26-27. Apr√®s la r√©ponse de la jeune fille, il n'y a plus de doute possible¬†; il ne reste plus qu'√† rendre gr√Ęce.

      27

      Et moi oppose le serviteur à Abraham ; c'est en conduisant le serviteur que l'Eternel a montré sa bonté et sa fidélité envers Abraham.

      Par le chemin ; soit : dans mon voyage ; soit : par le chemin qui menait droit au but. Comparez verset 48.

      28

      28-61 Le serviteur d'Abraham chez Béthuel

      Chez sa mère : dans la partie de la maison réservée aux femmes.

      30

      L'auteur revient en arri√®re sur ce qui avait √©t√© dit au verset 29, √©videmment dans le but d'expliquer l'empressement de Laban. Celui-ci est pr√©sent√© d√®s le premier moment comme un homme fort int√©ress√©¬†; cependant il est m√Ľ aussi par le d√©sir de voir cet homme qui dit venir de chez un parent (verset 27).

      31

      Béni de l'Eternel. Laban voit sans doute une preuve manifeste de la bénédiction de Dieu dans cette richesse dont témoignent les présents du serviteur puis aussi dans sa relation étroite avec un serviteur de Dieu tel que son parent Abraham.

      33

      La politesse orientale interdit d'interroger les h√ītes que l'on re√ßoit avant qu'ils soient restaur√©s. Mais le serviteur juge son message trop important pour qu'il diff√®re m√™me un moment de s'en acquitter.

      34

      34-48. Ce récit du serviteur a pour but d'appuyer sa demande : il laisse parler les faits ; car ceux-ci montrent suffisamment comme tout a été providentiellement conduit.

      49

      Je me tournerai à droite ou à gauche : En cas de refus, il s'adressera à d'autres membres de la famille d'Abraham.

      50

      Laban et B√©thuel. On est √©tonn√© de voir Laban jouer le r√īle pr√©pond√©rant quand son p√®re est encore vivant. Mais partout o√Ļ r√®gne la polygamie, le fr√®re est le protecteur naturel de sa sŇďur. Comparez des traces de cette m√™me coutume dans 34.5, 31¬†; 2Samuel 13.20, et suivants.

      51

      Devant toi : à ta disposition. Selon la coutume du temps, l'affaire est réglée sans qu'on ait consulté la jeune fille.

      L'a dit : par les faits.

      56

      Ne me retardez point. Le serviteur ne veut pas laisser se prolonger l'inqui√©tude de son ma√ģtre un moment de plus qu'il n'est n√©cessaire.

      58

      Veux-tu partir ?... D'après ce qui précède, ces mots ne peuvent signifier que : Veux-tu partir tout de suite avec lui ?

      59

      Leur sŇďur. Laban est toujours le personnage principal.

      Sa nourrice : elle s'appelait D√©bora, d'apr√®s 35.8. Les nourrices √©taient chez les anciens des domestiques d'un ordre sup√©rieur¬†; elles demeuraient jusqu'√† leur mort attach√©es √† leur ma√ģtresse.

      60

      Comme ils n'assisteront pas au mariage, ils lui donnent maintenant leur bénédiction, en lui souhaitant une nombreuse et puissante postérité. Comparez 22.17.

      62

      62-67 Rencontre d'Isaac et de Rébecca

      Le texte h√©breu pr√©sente ici un mot presque inintelligible. La traduction litt√©rale la plus probable est : Etait venu d'aller au puits, c'est-√†-dire : d'une excursion qu'il avait faite au puits. D'autres pensent que ce mot difficile doit √™tre retranch√©, et ils arrivent ainsi √† un sens oppos√© au n√ītre : Isaac √©tait venu au puits...

      Lacha√Į-Ro√Į : le puits d'Hagar, situ√© bien loin vers le Sud. Comparez 16.14.

      Dans le pays du Midi. Notre chapitre ne donne aucune indication précise sur le lieu d'habitation d'Abraham et d'Isaac en ce moment-là. Ce peut être encore Hébron ou Béerséba ; car ces localités sont toutes deux dans le pays du Midi. Voir 12.9, note.

      Il est tout naturel que ce soit d'abord √† Isaac que le serviteur rende compte de sa mission, puis c'est lui qu'il rencontre le premier. C'est donc √† tort qu'on a vu ici la trace d'un document diff√©rent de celui d'o√Ļ est tir√© le commencement du chapitre.

      63

      Pour m√©diter. Le mot h√©breu (siach) ne se retrouve nulle part ailleurs¬†; il a √©t√© traduit de bien des mani√®res diff√©rentes : se lamenter (de la mort de sa m√®re)¬†; prier¬†; se parler √† soi-m√™me¬†; se promener¬†; ramasser du bois. Notre sens, qui est celui de la plupart des versions et des commentateurs, nous para√ģt √™tre le plus naturel dans le contexte.

      64

      Sauta à bas du chameau. On descend de chameau pour saluer, en se prosternant, les personnes de haute condition que l'on rencontre. Rébecca discerne, à l'extérieur d'Isaac, qu'elle a affaire à un personnage considérable, et peut-être a-t-elle déjà le pressentiment que c'est là son futur époux.

      65

      Se couvrit. Encore aujourd'hui, chez les Arabes, la fiancée doit être présentée voilée à son fiancé.

      67

      Se consola de la mort de sa mère : littéralement : se consola après sa mère. Si l'on compare les données chronologiques de 17.17 ; 23.1 ; 25.20, on voit qu'en ce moment Sara devait être morte depuis trois ans.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.