TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Osée 5

    • 1

      1 à 7

      Entendez ceci... Avant d'annoncer le ch√Ętiment, le proph√®te r√©sume les consid√©rants d√©j√† √©nonc√©s en partie au chapitre 4¬†; il s'adresse sp√©cialement aux sacrificateurs et √† la famille royale, qui ont entra√ģn√© le peuple.

      Un pi√®ge √† Mitspa. Comme cette localit√© est mise en parall√®le avec le Thabor, il para√ģt que le proph√®te pense √† Mitspa de Galaad (Ramath-Mitspa ou Ramoth de Galaad, Josu√© 13.26¬†; 20.8¬†; Juges 10.17¬†; 11.11,29¬†; 2Rois 9.1,4,14), qui √©tait le point le plus √©lev√© le plateau √† l'orient du Jourdain, de m√™me que le Thabor √©tait le plus haut sommet sur le plateau d'Ephra√Įm, √† l'occident de ce fleuve. Le pi√®ge et le filet tendus sur ces hauteurs repr√©sentent les cultes idol√Ętres qui y avaient √©t√© √©tablis et auxquels prenaient part, aux yeux de tout Isra√ęl, les chefs religieux et politiques du peuple.

      2

      Leurs sacrifices... littéralement : leurs tueries. Bien loin de procurer le pardon an peuple, comme le ferait certainement un vrai sacrifice, ce culte coupable comble, la mesure de leurs crimes, n'est plus qu'une tuerie.

      Je vais vous reprendre tous : vous dire votre fait à tous.

      3

      Voici le jugement que ma toute science porte sur vous.

      4

      Triste situation¬†; ils sont tellement corrompus qu'ils ne peuvent plus revenir √† Dieu¬†! D'un c√īt√©, le souffle d'impuret√© les emporte, et de l'autre, la connaissance de Dieu est d√©truite. Ce ne sera qu'apr√®s un ch√Ętiment d√©cisif qu'un retour r√©el pourra avoir lieu (verset 15).

      5

      Contre lui, littéralement : contre sa face, car c'est dans l'expression du visage que se montrent l'orgueil et l'impudence. Leur figure suffit pour les condamner.

      Juda aussi est tomb√©... Le peuple rest√© fid√®le √† David sera aussi envelopp√© dans le ch√Ętiment, parce qu'il s'associe aux p√©ch√©s d'Isra√ęl son fr√®re.

      6

      Tous les sacrifices qu'ils pourraient offrir n'y changeront rien ; Dieu a, pour un temps, rompu avec eux.

      7

      Ils ont trompé l'Eternel... : comme une femme infidèle trompe son mari.

      Enfant√© des fils √©trangers. C'est un Isra√ęl qui porte trop la livr√©e de l'√©tranger pour que l'Eternel puisse le reconna√ģtre pour sien.

      La prochaine lune : expression qui signifie : la ruine est imminente.

      8

      8 √† 15 Un jugement est exerc√© sur le royaume d'Ephra√Įm par le moyen de Juda¬†; puis tous deux tombent ensemble sous les coups de l'ennemi pa√Įen (comparez verset 5 : Juda aussi est tomb√©).

      Annonce d'une invasion. Chose √©trange¬†! L'ennemi para√ģt cette fois venir, non du nord, comme d'ordinaire, mais du sud¬†; car les trois endroits nomm√©s, Guib√©a, Rama, B√©thel, sont sur une ligne droite allant du sud au nord en partant de J√©rusalem, Guib√©a √† 5 km environ¬†; Rama √† 10 km, et B√©thel √† 25 ou 30 km de cette capitale. L'ennemi, s'avan√ßant du sud, est donc cens√© venir de Juda. Ce fait exceptionnel s'explique peut-√™tre par le verset 10, qui semble parler d'une exp√©dition partie de Juda pour d√©placer la limite entre les deux Etats, c'est-√†-dire pour s'emparer de la partie m√©ridionale du royaume des dix tribus. Aussi nous croyons-nous autoris√©s √† supposer que les diff√©rentes localit√©s ici nomm√©es, situ√©es en partie sur le territoire de la tribu de Benjamin, avaient pr√©c√©demment √©t√© enlev√©es √† Juda et r√©unies au royaume du nord. De l√† cette invasion de Juda (6.11, note), qui profitait d'un moment favorable pour les reconqu√©rir et m√™me s'agrandir aux d√©pens d'Isra√ęl (verset 10). Cette invasion fut accompagn√©e de pillage et de meurtres (versets 9 et 11). Voil√† pourquoi l'alarme est donn√©e d'abord √† Guib√©a, puis parvient enfin au nord jusqu'√† Beth-Aven (B√©thel). On comprend aussi par l√† ces derniers mots, autrement inintelligibles : Garde √† toi, Benjamin¬†!

      10

      Qui d√©placent les bornes. Juda imite le crime de ceux qui d√©placent √† leur profit la borne entre leur champ et celui de leur voisin. Juda est en cela, il est vrai, l'instrument de la punition d'Ephra√Įm¬†; mais il ne s'ensuit pas que sa conduite soit approuv√©e.

      11

      Des r√®glements... invent√©s par les hommes¬†; ce sont les statuts qu'il se donne √† lui-m√™me ou que lui donnent ses rois, comme le devoir d'adorer les veaux d'or √† Dan et √† B√©thel, la d√©fense d'aller √† J√©rusalem, et en g√©n√©ral toutes les institutions politiques et religieuses contraires √† celles que Dieu avait donn√©es √† son peuple. R√®glements, m√™me terme en h√©breu qu'Esa√Įe 28.10,13.

      12

      Teigne... vermoulure... Images tir√©es de la destruction progressive d'un v√™tement, d'une maison. Au premier coup d'Ňďil, ces images paraissent peu dignes de la majest√© de Dieu, mais le point de comparaison est la marche incessante et infaillible du jugement divin (comparez Esa√Įe 50.9¬†; 51.8, etc.).

      13

      Quand Ephra√Įm a vu... : lorsque les rois des deux petits Etats d'Ephra√Įm et de Juda se sont trouv√©s dans la d√©tresse¬†; ainsi M√©nahem, roi d'Isra√ęl, quand il fut menac√© par une r√©volte (2Rois 15.19), ou Achaz, roi de Juda, quand il fut expos√© √† l'invasion r√©unie d'Ephra√Įm et des Svriens (Esa√Įe chapitre 7). Ils se mirent alors √† implorer le secours de leur puissant voisin, le monarque assyrien. Os√©e parle ici sp√©cialement d'Ephra√Įm qui lui importe plus directement.

      Vers un roi qui prit son parti. Il y a en hébreu : le roi Jareb, mot qui n'est certainement pas un nom propre, et qui signifie littéralement : le roi, il vengera, c'est-à-dire le roi qui se fait le champion d'une cause. Le secours du monarque assyrien, acheté à prix d'argent, n'aura aucun effet salutaire ni pour l'un, ni pour l'autre des deux Etats israélites.

      14

      Ce secours étranger n'apportera pas un salut réel, parce que l'Eternel est décidé à détruire, et que nul ne peut détourner l'exécution de son conseil.

      15

      L'image est celle d'une personne qui tourne le dos √† une autre pour rentrer chez elle. Cependant Dieu fait entrevoir un avenir de r√©conciliation, lorsqu'Isra√ęl reviendra sinc√®rement √† lui. Les derniers mots : dans leur d√©tresse..., sont la transition au chapitre suivant dont ils forment en quelque sorte le titre.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.