TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Proverbes 8

    • 1

      La Sagesse ne crie-t-elle pas ? Cette forme interrogative, est, en hébreu, un moyen d'affirmer fortement. La folie n'est pas la seule à appeler sur les rues. En face de la suprême erreur, qui plonge dans la mort, voici la suprême vérité, qui élève à la vie. Et la sagesse ne parle pas à voix basse et dans les ténèbres !

      2

      Eminences : non pas montagnes, mais, d'apr√®s 9.3,14, parties les plus √©lev√©es de la ville, o√Ļ l'on ne peut manquer de voir et d'entendre la sagesse.

      A l'endroit o√Ļ se croisent les chemins, litt√©ralement : A la maison des chemins, l√† o√Ļ ils semblent tendre comme √† leur demeure commune.

      4

      La Sagesse choisit les lieux les plus propices pour atteindre la foule, les principaux (hommes) et tout le peuple (fils des hommes), mais sp√©cialement les simples (verset 5), qui ont plus que tous les autres besoin de ses conseils, √† cause de leur na√Įvet√©, qui les rend accessibles √† toute influence, mauvaise et bonne, et les insens√©s (fin du verset 5) qui ont d√©j√† donn√© des preuves de dispositions f√Ęcheuses.

      6

      Des choses excellentes, capitales. Nous rendons ainsi le pluriel du substantif naguid, prince, chef.

      7

      Mon palais. Voyez déjà 5.3 et Job 6.30 le palais organe de la parole.

      Profère. Le verbe employé ici indique soit le fait de méditer (15.28 ; Psaumes 1.2), soit celui d'exprimer le résultat de cette méditation intérieure, comme ici et Psaumes 35.28, par exemple.

      8

      Tous les discours de ma bouche sont selon la justice, droits, vrais, exprimant d'une manière parfaitement adéquate ma pensée, laquelle à son tour (fin du verset) répond absolument à la vérité et ne s'en éloigne en rien.

      9

      Clairs, litt√©ralement : Allant droit devant eux, ou conduisant droit au but (Esa√Įe 57.2), ne laissant place √† aucun double sens, pour l'homme du moins qui poss√®de le discernement du vrai et du faux. Les esprits retors y d√©couvriront peut-√™tre des arri√®re-pens√©es et prendront cette droiture pour des artifices dont il faut se m√©fier.

      Pour ceux qui poss√®dent, litt√©ralement : qui trouvent ou qui ont trouv√© la connaissance. C'est avoir d√©j√† obtenu la sagesse que d'√™tre arriv√© √† en reconna√ģtre la haute valeur (Matthieu 11.19).

      11

      Corail. Voir 3.15.

      Trésor, littéralement : chose désirable.

      12

      Moi, la Sagesse... Littéralement : Moi, la Sagesse, j'ai fixé ma demeure dans la vraie finesse ; c'est là mon élément. Sagesse et prudence sont inséparables. Je ne suis pas une sagesse abstraite, mais pratique. De là le grand bénéfice qu'on trouve à m'écouter.

      Et je poss√®de la science... d√©veloppe la notion de la prudence : dans chaque cas particulier, je puis arriver √† conna√ģtre le meilleur conseil √† donner. Nous rendons ici par avis sens√©s le mot de mezimmoth, qui a toujours un sens favorable dans les neuf premiers chapitres de notre livre (1.4¬†; 3.21¬†; 5.2), et toujours un sens d√©favorable dans la suite (12.2, etc.).

      13

      Ha√Įr le mal. Nous sommes bien en pr√©sence d'une sagesse pratique, et non pas sp√©culative. Conna√ģtre Dieu, c'est poss√©der la sagesse et avoir pris vis-√†-vis de tout ce qui est mal une position nettement hostile. Il y a entre ces trois choses une relation √©troite, que le texte fait tr√®s bien saisir. La traduction par interjections : Craindre l'Eternel¬†! Ha√Įr le mal¬†! ne tient pas compte de cette relation.

      L'orgueil, l'arrogance : deux termes dérivant, dans l'original, de la même racine (gaah : être haut, hautain). Ce procédé est usité en hébreu quand il s'agit d'exprimer la totalité d'une notion et de la présenter sous toutes ses faces.

      14

      Ce qui est attribué à Dieu dans Job 12.13,16, l'est ici à la Sagesse.

      Le conseil, les sages d√©cisions¬†; le succ√®s, moyen de r√©ussir dans l'ex√©cution¬†; l'intelligence, dans l'administration¬†; la force, source de toute autorit√©. Trois de ces qualit√©s sont pr√©sent√©es dans Esa√Įe 11.2 comme l'apanage du rejeton d'Isa√Į.

      15

      La sagesse agit directement sur l'esprit des rois et des princes (grands dignitaires, diplomates ; Psaumes 2.2).

      17

      Ceux qui m'aiment. L'hébreu porte : Ceux qui l'aiment (la sagesse). La Sagesse personnifiée, qui parle ici, se distinguerait de la sagesse considérée comme qualité humaine. Il semble préférable de suivre les Massorètes, qui corrigent en qui m'aiment.

      18

      Auprès de moi, à ma libre disposition (verset 14 ; 3.16). Voir 1Rois 3.13.

      19

      Mon fruit. La sagesse a été appelée un arbre de vie (3.18). L'image du fruit est donc naturelle pour indiquer les avantages qui en découlent.

      21

      Ab√ģmes : r√©servoirs d'eau √† l'int√©rieur de la terre, qui communiquent avec la surface, par des sources abondantes (3.20¬†; Gen√®se 7.11).

      22

      L'Eternel m'a poss√©d√©e. Nous avons rendu le verbe kana tant√īt par fonder (Gen√®se 14.19), tant√īt par √©tablir (Deut√©ronome 32.6), tant√īt par acqu√©rir (Proverbes 4.7¬†; Gen√®se 47.22¬†; Esa√Įe 11.14)¬†; par donner l'√™tre (Gen√®se 4.1), on enfin par acheter (Gen√®se 25.10)¬†; mais jamais par cr√©er. Si l'auteur avait voulu parler de la cr√©ation de la Sagesse, il aurait employ√© le verbe bara. Cependant le verbe poss√©der, auquel nous avons eu recours, doit √™tre entendu en ce sens que cette possession √† √©t√© pr√©c√©d√©e par une acquisition : Dieu m'a pr√©par√©e, m'a mise et m'a eue √† sa disposition.

      Comme prémices de ses voies, ou plus exactement : de sa voie, c'est-à-dire de son activité.

      Comme premi√®re de ses Ňďuvres, proprement : comme ant√©rieure √† ses Ňďuvres.

      Dès les temps anciens. Cette notion va être développée par le verset 23.

      23

      J'ai été établie : installée par Dieu pour gouverner le monde et faire régner l'ordre dans ce qui venait d'être créé.

      Dès les temps éternels. Ceci transporte la pensée dans les temps qui ont précédé la création de toutes choses.

      Dès le commencement. A l'aurore de la création j'étais là.

      Ce verset rappellent Colossiens 1.15 et Apocalypse 3.14, sans que pour cela nous devions identifier la Sagesse avec la seconde personne de la Trinité.

      26

      La terre et les campagnes : les lieux habités et les vastes étendues désertes.

      L'ensemble de la poussière du monde, de la matière première.

      27

      Quand il tra√ßa un cercle... Nous avons ici une allusion √† la conception populaire des anciens, qui se repr√©sentaient la terre entour√©e d'eau comme d'une ceinture, et la vo√Ľte c√©leste reposant sur le bord extr√™me des continents, limite au-del√† de laquelle il n'y avait plus qu'eau et t√©n√®bres, les astres fix√©s √† la vo√Ľte c√©leste brillant tous au-dedans de cette limite. Job, qui savait pourtant que la terre gravite librement dans l'espace, ne se fait pas scrupule de parler tout √† fait comme notre auteur (Job 26.7,10).

      28

      Fixa les nuages : leur assigna pour demeure les hauteurs de l'atmosphère.

      Les sources de l'ab√ģme. Voir verset 24.

      30

      Son ouvrière, littéralement : ouvrière, tout court. Ce mot ne se retrouve plus que Jérémie 52.15 et signifie d'après son étymologie chef de métier, artisan habile. La sagesse serait représentée ici comme l'architecte de l'univers (Sapience 7.2). Comparez déjà 3.19.

      J'√©tais toute all√©gresse. Rapprochez de cette expression Psaumes 109.4 : Je suis pri√®re, je suis tout entier √† la pri√®re. Ici la Sagesse veut dire, non pas qu'elle faisait la joie de Dieu, mais qu'elle √©tait tout enti√®re √† la joie de l'Ňďuvre accomplie. Nul effort mais satisfaction chaque jour renouvel√©e, ce qui revient aussi √† dire que l'Ňďuvre accomplie √©tait bonne (Gen√®se 1.31).

      Trouvant ma joie dans les fils des hommes. Cette terre n'√©tait pas seulement belle en elle-m√™me et richement dot√©e de tous les biens d√©sirables, mais encore et surtout elle √©tait le s√©jour de l'homme, et, √† ce titre, elle rev√™tait un prix particulier aux yeux de la Sagesse qui allait exercer sur l'esprit et le cŇďur de l'homme son action bienfaisante, (Jean 1.4).

      32

      32 à 36 Appel à tous ceux qui aspirent au vrai bonheur.

      33

      Et devenez sages. Il y a ici une promesse : Et vous deviendrez sages. Voir une tournure pareille dans 4.4.

      34

      Le seuil de ma maison, littéralement : les poteaux de mes portes. Ces pluriels amplificatifs donnent quelque chose de plus imposant à l'image employée : la Sagesse habite un palais princier.

      36

      Mais qui me manque. Le verbe employ√© ici (chata) a pour sens premier celui de manquer un but (Juges 20.16). Il en est venu √† d√©signer le fait de p√©cher, de s'√©carter du but propos√© √† l'homme par Dieu. Celui qui passe √† c√īt√© de la sagesse sans l'atteindre, sans l'acqu√©rir, se condamne lui-m√™me par sa propre faute √† la ruine, car sagesse et vie sont une seule et m√™me chose (3.18).

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.