Cantique 4

    • Lui

      1 Que tu es belle, ma tendre amie, que tu es belle ! Derrière ton voile tes yeux ont le charme des colombes. Tes cheveux évoquent un troupeau de chèvres dévalant du mont Galaad.

      2 Tes dents me font penser √† un troupeau de brebis fra√ģchement tondues, qui remontent du point d‚Äôeau. Chacune a sa sŇďur jumelle, aucune ne manque √† l‚Äôappel.

      3 Un ruban rouge : ce sont tes lèvres ; ta bouche est ravissante. Derrière ton voile tes pommettes ont la rougeur d’une tranche de grenade.

      4 Ton cou a l‚Äôaspect de la Tour-de-David, b√Ętie toute ronde. Mille boucliers y sont suspendus, les boucliers ronds de tous les h√©ros.

      5 Tes deux seins sont comme deux cabris, comme les jumeaux d’une gazelle, qui broutent parmi les anémones.

      6 A la fra√ģcheur du soir, quand les ombres s‚Äôallongeront, je compte bien venir √† ta montagne de myrrhe et √† ta colline d‚Äôencens.

      7 Tout en toi est beauté, ma tendre amie, et sans aucun défaut.

      8 Viens avec moi, ma promise, quitte les monts du Liban et viens avec moi ; descends des sommets de l’Amana, du Senir et de l’Hermon. Fuis ces repaires de lions, ces montagnes pour panthères.

      9 Par un seul de tes regards tu me fais battre le cŇďur, petite sŇďur, ma promise, par un seul mouvement de ton cou gracieux.

      10 Comme ton amour me ravit, petite sŇďur, ma promise¬†! Je le trouve plus enivrant que le vin, et ton huile parfum√©e m‚Äôenchante plus que tous les baumes odorants.

      11 Ma promise, sur tes lèvres mon baiser recueille un suc de fleurs, et ta langue cache un lait parfumé de miel. Les vêtements que tu portes ont l’odeur des bois du Liban.

      12 Tu es mon jardin priv√©, petite sŇďur, ma promise, ma source personnelle, ma fontaine r√©serv√©e.

      13 Tu as la fra√ģcheur d‚Äôun verger de paradis plant√© de grenadiers aux fruits exquis. S‚Äôy croisent les parfums du henn√© et du nard,

      14 du nard et du safran, du laurier et de la cannelle avec ceux de tous les bois odorants ; et aussi les senteurs de myrrhe et d’aloès avec celles des baumes les plus fins.

      15 Le jardin a une source, une fontaine d’eau courante dévalant les pentes du Liban.

      Elle

      16 Réveillez-vous, venez, vents du nord et du midi, répandez les parfums de mon jardin, pour qu’il exhale ses senteurs ! Et toi, mon amour, viens à ton jardin pour en manger les fruits exquis.
Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.