TopFormation Voyagez au cœur de l'archéologie biblique !

Marc 7

    • L'enseignement transmis par les ancĂŞtres

      1 Une délégation de pharisiens et d’interprètes de la loi, venue de Jérusalem, se rassembla autour de Jésus.

      2 Ils remarquèrent que certains de ses disciples prenaient leur repas avec des mains « impures » : ils ne les avaient pas lavées en suivant le rite usuel.

      3 En effet, les pharisiens, et les Juifs en général, ne se mettent jamais à table sans avoir pratiqué des ablutions minutieuses sur les mains et les poignets, en suivant la tradition de leurs ancêtres.

      4 Lorsqu’ils reviennent de la rue ou du marché, ils ne mangent pas sans avoir fait, auparavant, leurs aspersions rituelles. Ils observent encore quantité d’autres pratiques transmises par la coutume : ils plongent les verres dans l’eau ainsi que les bols, le pot et les plats en métal.

      5 Les pharisiens et les interprètes de la loi demandèrent donc à Jésus : — Pourquoi tes disciples ne respectent-ils pas les prescriptions établies par la tradition des anciens et prennent-ils leur repas avec des mains impures ? —

      6 Espèce d’hypocrites, leur répondit-il, comme Ésaïe a vu juste ! Il vous a fort bien caractérisés d’avance lorsqu’il écrivait : Ce peuple m’honore du bout des lèvres,
      mais au fond de son cœur, il est bien loin de moi.

      7 Le culte qu’il me rend n’a aucune valeur,
      car il prend pour dogmes
      des ordonnances imaginées par les hommes.

      8 Vous mettez de côté ce que Dieu a prescrit, pour vous attacher à la tradition des hommes !

      9 Puis il ajouta : — Ah ! vous vous entendez à merveille pour contourner et annuler la loi de Dieu au profit de votre tradition !

      10 Ainsi, par exemple, Moïse a dit : Honore ton père et ta mère et : Que celui qui injurie et maudit son père ou sa mère soit puni de mort.

      11 Mais vous, qu’est-ce que vous dites ? Que quelqu’un n’aurait qu’à déclarer ceci à son père ou à sa mère : « La part de mes biens avec laquelle j’aurais pu t’assister est corban, c’est-à-dire une offrande sacrée (autrement dit : ce que j’aurais pu, et dû, te donner pour ton entretien, j’en ai fait cadeau au temple) » ;

      12 et cette personne serait alors dégagée de ses obligations envers ses parents. Et vous ne lui permettez plus de rien faire, ni pour son père ni pour sa mère.

      13 Voilà comment vous annulez la parole de Dieu par une tradition que vous avez vous-mêmes établie et que vous vous transmettez les uns aux autres. Et vous faites bien d’autres choses du même genre.

      Les choses qui rendent un homme impur

      14 Puis Jésus appela de nouveau la foule et lui demanda d’approcher : — Écoutez-moi tous, leur dit-il, et comprenez-moi bien.

      15 Rien de ce qui vient du dehors et qui pénètre dans l’homme ne peut le rendre « impur ». Au contraire, c’est ce qui vient de l’homme lui-même qui le salit et le rend « impur » !

      16 Que celui qui est capable d’écouter s’efforce de bien comprendre ce que je viens de dire.

      17 Lorsque Jésus fut entré dans la maison, loin de la foule, ses disciples lui demandèrent de leur expliquer le sens de l’image qu’il venait d’employer.

      18 Il leur répondit : — Alors, vous aussi, vous n’êtes guère plus intelligents ? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui pénètre de l’extérieur dans le corps d’un homme ne peut le rendre impur ?

      19 En effet, cela n’entre pas dans son cœur : c’est digéré dans son ventre, puis rejeté par voie naturelle (il voulait dire par là que tous les aliments sont également purs).

      20 Car, continua-t-il, c’est ce qui provient de l’homme lui-même qui le rend impur.

      21 C’est du cœur des hommes que viennent les mauvaises pensées : l’envie de donner libre cours aux instincts sexuels, de voler, de tuer,

      22 de commettre des adultères, de dépouiller les autres, de les tromper, de se laisser aller sans pudeur à des actes immoraux, de s’approprier les biens d’autrui, de dire du mal d’eux et de se croire meilleur que tous ; bref, de céder à toutes les folies (que conçoit un cœur déréglé).

      23 Toutes ces vilenies viennent de l’intérieur, ce sont elles qui souillent l’homme et le rendent impur.

      Une femme étrangère croit en Jésus

      24 En partant de là, Jésus se rendit dans la région de Tyr. Il entra dans une maison et ne voulut pas qu’on sache qu’il était là, mais il ne réussit pas à cacher sa présence.

      25 En effet, à peine était-il arrivé qu’une femme qui avait entendu parler de lui, et dont la fillette était sous l’emprise d’un mauvais esprit, vint se jeter à ses pieds.

      26 C’était une femme étrangère née dans la Syro-Phénicie. Elle le supplia de chasser le démon qui tourmentait sa fille.

      27 Jésus répondit : — Il faut permettre aux enfants de la maison de se rassasier d’abord : ce n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. —

      28 Sans doute, Seigneur, répliqua-t-elle, pourtant, les petits chiens peuvent manger sous la table quelques miettes de pain que les enfants laissent tomber.

      29 Et Jésus de répondre : — À cause de cette réponse, va, retourne chez toi, le démon vient de quitter ta fille.

      30 Elle rentra chez elle et trouva effectivement l’enfant reposant calmement sur son lit : le démon était parti.

      Jésus guérit un homme sourd et muet

      31 Jésus quitta la région de Tyr et, passant par Sidon, il regagna le lac de Galilée en traversant le territoire des dix villes.

      32 En chemin, on lui amena un sourd qui parlait difficilement et on le pria de lui imposer les mains.

      33 Jésus l’emmena seul avec lui loin de la foule, il lui mit ses doigts dans les oreilles et, après les avoir humectés avec sa propre salive, il lui toucha la langue.

      34 Puis il leva les yeux au ciel, poussa un profond soupir et dit : — Ephphatha, ce qui veut dire : ouvre-toi.

      35 Aussitôt, les oreilles de cet homme s’ouvrirent, sa langue se délia et il se mit à parler distinctement comme tout le monde.

      36 Jésus recommanda aux assistants de n’en rien dire à personne, mais plus il le leur défendait, plus ils en parlaient.

      37 Remplis d’une admiration sans bornes, ils s’écriaient : — Tout ce qu’il fait est magnifique. Il fait même entendre les sourds et parler les muets !
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.