TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Psaumes 118

    • 1

      1 à 4 Invitation à louer l'Eternel.

      2

      2 à 4

      Isra√ęl..., maison d'Aaron..., ceux qui craignent l'Eternel : voir Psaumes 115.9-11, note. Sans doute, ces diff√©rentes parties du peuple r√©pondaient √† l'appel qui leur √©tait adress√© en pronon√ßant le refrain : Oui, sa mis√©ricorde... Le oui que nous mettons en t√™te de ce refrain, est, en h√©breu, le m√™me mot que le car du verset 1¬†; il a essentiellement ici une valeur affirmative.

      5

      5 à 7 Chant du peuple : L'Eternel m'a délivré !

      Du sein de la détresse. Ce n'est pas une détresse quelconque, mais, ainsi que l'indique l'article, celle à laquelle chacun pense, la captivité de Babylone.

      6

      L'Eternel..., l'homme. Ces deux mots, l'un commen√ßant, l'autre terminant le verset, forment opposition l'un avec l'autre. Si puissant que soit l'homme, combien il est peu de chose √† c√īt√© de l'Eternel¬†! On comprend quel encouragement une telle parole donnait √† Luther, qui, dans sa retraite de la Wartbourg, savait que le pape et l'empereur unissaient leurs pouvoirs pour l'an√©antir.

      Le psalmiste, en écrivant ce verset avait évidemment à l'esprit les paroles de David dans Psaumes 56.5,10,12. Comparez Romains 8.31.

      7

      Il est de ceux qui m'aident. Voir Psaumes 54.6, note. Une autre r√©miniscence de ce m√™me psaume appara√ģt dans la seconde partie du verset : Je me r√©jouis √† la vue... (voir Psaumes 54.9, note. Comparez aussi Psaumes 92.12, note). Les d√©tresses et les d√©livrances du peuple sont en quelque sorte la reproduction de celles de David. De l√†, dans notre psaume, ces fr√©quents √©chos de paroles du roi-proph√®te. Le livre d'Esdras (chapitres 1 √† 6) raconte combien d'entraves furent apport√©es √† la construction du temple par les voisins d'Isra√ęl, irrit√©s de son retour. Plus les difficult√©s avaient √©t√© grandes, plus le peuple jouissait du r√©sultat obtenu et de l'impuissance des envieux.

      8

      8 et 9 ChŇďur des pr√™tres.

      9

      Les grands. On sait combien l'appui même du roi de Perse était vacillant et peu durable.

      10

      10 à 14 Chant du peuple, qui se sent plus que vainqueur, puisque sa force est en l'Eternel.

      Les nations m'ont environné. C'est à la fois une allusion à un fait qui a réellement eu lieu et une sorte de défi jeté à ces mêmes nations pour l'avenir. Aussi plusieurs traduisent-ils : Que les nations m'environnent... Elles l'ont fait ; qu'elles le fassent encore, je les détruirai.

      12

      Comme des abeilles : en aussi grand nombre et avec le même acharnement (Deutéronome 1.44).

      Comme un feu d'épines, qui brille un instant, mais pour s'éteindre subitement.

      13

      Tu m'avais poussé... Ici le peuple s'adresse au plus redoutable de ses ennemis, la puissance babylonienne, qui semblait lui avoir donné le coup de mort.

      14

      Ma force et mon chant de louange : citation textuelle du cantique de Mo√Įse, apr√®s le passage de la mer Rouge (Exode 15.2).

      15

      15 et 16 ChŇďur des pr√™tres.

      Dans les tentes des justes : allusion aux chants qui s'√©lev√®rent du camp d'Isra√ęl, apr√®s la grande d√©livrance que vient de rappeler le verset 14¬†; les m√™mes chants continuent √† s'√©lever du sein du peuple, qui peut √™tre appel√© juste, tant qu'il marche dans la voie que Dieu lui trace.

      17

      17 à 19 Chant du peuple : Ouvrez-moi les portes de la justice !

      Je ne mourrai pas. Au milieu de sa joie, Isra√ęl n'oublie pas qu'il a √©t√© tout pr√®s de la mort, que m√™me maintenant tout danger n'est pas √©cart√©¬†; mais il sait que Dieu le fera vivre, comme un t√©moin de ses Ňďuvres. La note de l'humiliation se fait entendre dans la mention du ch√Ętiment (verset 18).

      19

      Les portes de la justice : les portes du sanctuaire, qui donnent acc√®s aupr√®s du Dieu de justice, en pr√©sence duquel Isra√ęl apprend √† conna√ģtre et √† pratiquer ce qui est juste. Il s'agit √©videmment pour le peuple des portes du parvis, la seule partie du sanctuaire o√Ļ il p√Ľt p√©n√©trer.

      20

      ChŇďur des pr√™tres.

      Les justes voir versets 15 et 19, notes.

      21

      21 à 25 Chant de louange du peuple, admis dans le parvis. C'est ici que s'exprime la pensée principale du psaume.

      22

      La pierre qu'avaient rejet√©e... A la vue de l'√©difice termin√©, le peuple rappelle le d√©couragement qu'avaient √©prouv√© plusieurs de ses chefs, au d√©but de l'entreprise, en comparant les modestes mat√©riaux du nouveau temple aux assises grandioses du temple de Salomon (Esdras 3.12). Ces mat√©riaux m√©pris√©s n'en sont pas moins devenus les pierres angulaires d'un temple de l'Eternel. Cette remarque cependant n'a de valeur qu'en tant que le peuple voit dans ce fait une image de ce qui s'est pass√© pour lui-m√™me. Il a pass√© pour la plus m√©prisable d'entre les nations, la moins capable de jouer un r√īle dans le monde¬†; Dieu n'en a pas moins fait de lui le peuple auquel, un jour, l'humanit√© tout enti√®re devra le salut. Nous ne pensons pas que, dans cette application de l'image, il faille donner une importance sp√©ciale aux mots ceux qui b√Ętissaient. D'une mani√®re g√©n√©rale, on peut y voir une d√©signation des ma√ģtres du monde, √† cette √©poque-l√†. Mais tout l'accent est ici sur le fait que ce qui semblait devoir √™tre mis au rebut occupe la place d'honneur. Il est d'autant plus remarquable que les moindres d√©tails de la comparaison trouvent une application frappante dans le rejet et l'√©l√©vation du Seigneur, ainsi qu'il l'a fait ressortir lui-m√™me, √† la suite de la parabole des vignerons (Matthieu 21.42-44). Rejet√© par ceux qui b√Ętissaient (les chefs religieux du peuple) il est devenu la pierre de l'angle de l'√©difice que Dieu construit, pour le remplir de sa pr√©sence (Eph√©siens 2.20-21¬†; Actes 4.11¬†; 1Pierre 2.7. Comparez Esa√Įe 28.16).

      La ma√ģtresse pierre de l'angle, h√©breu : la t√™te de l'angle.

      24

      La journ√©e que l'Eternel a faite. Le rel√®vement du temple, image du rel√®vement d'un peuple qui semblait √† jamais perdu, est un tel miracle, que la journ√©e mise √† part pour c√©l√©brer cet √©v√©nement porte au plus haut degr√© le sceau divin. Ce qui est dit ici peut √™tre √† plus forte raison du jour de la r√©surrection du Seigneur, o√Ļ l'on put voir relev√© en trois jours le vrai temple de Dieu, d√©truit par les hommes (Jean 2.19-21), c'est avec raison que, dans l'Eglise anglicane, ce psaume est envisag√© comme un cantique de P√Ęques.

      25

      26 et 27 ChŇďur des pr√™tres.

      26

      B√©ni soit. C'est ici la r√©ponse des sacrificateurs au peuple qui adore l'Eternel. Ces mots devinrent plus tard la salutation que les habitants de J√©rusalem adressaient aux p√®lerins qui venaient aux grandes f√™tes. Le peuple, au jour des Rameaux, joignit tout naturellement cette salutation aux cris de : Hosanna¬†! et c'est par ces mots que l'Isra√ęl converti des derniers temps accueillera son Messie (Matthieu 23.39).

      De la maison de l'Eternel. On peut se repr√©senter le peuple remplissant le parvis et les sacrificateurs se tenant √† l'entr√©e du Lieu saint. C'est de ce sanctuaire, o√Ļ Dieu r√©side, que d√©coule pour Isra√ęl toute b√©n√©diction. Comparez 1Rois 8.30.

      27

      L'Eternel est Dieu, dans le plein sens du mot, et, au milieu de la profonde obscurit√© qui emp√™che les nations de le conna√ģtre comme tel, il a daign√© √©clairer Isra√ęl, en se r√©v√©lant √† lui. Le mot √©clairer ne fait pas allusion seulement, comme on l'a cru, √† la colonne de nu√©e, mais bien plut√īt √† tout l'ensemble des r√©v√©lations, en Ňďuvres et en paroles, accord√©es √† Isra√ęl.

      La victime de fête. Esdras énumère le nombre des victimes qui furent immolées le jour de la dédicace du second temple (Esdras 6.17).

      Les cornes de l'autel sont mentionnées, parce que c'était sur elles que qu'on faisait aspersion du sang des victimes (Exode 29.12 ; Lévitique 8.15).

      28

      28 et 29

      Derni√®re parole de louange, chant√©e peut-√™tre par les deux chŇďurs r√©unis.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.