TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

2 Samuel 20

    • 1

      1 et 2 Cette sc√®ne se passa sans doute √† Guilgal (verset 2). Le personnage de S√©ba est inconnu¬†; il occupait certainement une position influente en Isra√ęl.

      Chacun à sa tente, c'est-à-dire chez soi, en abandonnant David.

      Benjamite. C'est en Benjamin, la tribu de Sa√ľl, que se trouvait toujours l'esprit de r√©volte contre David (Abner¬†; Sim√©i).

      3

      Comparez 16.21 et suivants.

      4

      La commission que David donne ici √† Amasa n'√©tait pas encore son √©l√©vation effective au commandement de l'arm√©e (19.13)¬†; elle n'en √©tait que l'acheminement. Cette commission n'ayant pu s'ex√©cuter aussi promptement que l'esp√©rait David, il envoie le corps des troupes permanentes qui se trouvait √† J√©rusalem, les hommes de Joab, avec sa propre garde-du-corps, et l'√©lite des vaillants hommes (probablement ceux dont il est parl√© 1Rois 1.8 et 1Chroniques 11.11), contre S√©ba, avant que celui-ci se soit rendu ma√ģtre de quelques places fortes propres √† servir de point d'appui √† la r√©volte. D'apr√®s le verset 6, David confia le commandement de cette troupe √† Abisa√Į¬†; son ressentiment contre Joab √©tant encore trop vif pourqu'il p√Ľt se r√©soudre √† recourir √† lui. Mais Joab n'en accompagne pas moins l'exp√©dition et en prend de plus en plus la direction.

      8

      8 à 13 Meurtre d'Amasa.

      A Gabaon. Amasa revenait du nord il ne s'était pas contenté de convoquer les milices de Juda. Joab, jaloux d'Amasa, veut à tout prix se débarrasser de lui.

      Un manteau : sous lequel était cachée l'épée dont il comptait se servir (verset 10).

      Sur ce manteau √©tait ceinte une √©p√©e. Cette √©p√©e ostensible, Joab la laisse tomber √† dessein, sans la ramasser, et c'est ainsi qu'il s'avance vers Amasa, apr√®s lui avoir √īt√© tout sujet de crainte.

      9

      La barbe. Saisir la barbe de quelqu'un est en Orient une marque de politesse.

      10

      Joab l'en frappa. Tandis que de la droite il prend la barbe d'Amasa, de la gauche il tire l'autre épée de dessous le manteau et l'enfonce dans son ventre.

      11

      Cet homme était posté là par Joab pour empêcher que les gens ne s'attroupassent autour du corps et pour les stimuler à la poursuite.

      14

      14 à 22 Défaite de Séba.

      Et [Joab] passa. Le sujet du verbe n'est pas nommé en hébreu et plusieurs pensent qu'il s'agit de Séba. La suite montre le contraire.

      Abel (prairies) et Beth-Maaca (endroit d'oppression), deux endroits tout à fait voisins, envisagés comme un seul au verset 15 ; c'était très probablement une localité située tout au nord de la Palestine, au pied sud-est du Hermon, entre Panéas et Damas.

      Les Bériens. Ce mot inconnu a été interprété au moyen d'un léger changement de lettres dans le sens de hommes d'élite, ou bien, en suppléant la lettre C dans le sens de Bicrites, les parents de Séba (verset 1).

      16

      Une femme bien avisée. Joab avait conclu précipitamment du fait que la ville avait reçu Séba, qu'elle favorisait la rébellion, et l'avait attaquée sans les pourparlers préalables ordonnés par la loi (Deutéronome 20.10). La ville s'était mise immédiatement en défense. Cette femme sage et énergique, sachant qu'il y a là un malentendu, ne craint pas de se mettre en avant pour le dissiper.

      18

      Cette ville para√ģt avoir poss√©d√© des hommes c√©l√®bres pour leur justice et leur savoir-faire, de sorte qu'on allait volontiers y prendre conseil dans les cas difficiles. Comme l'indiquent les mots suivants, elle jouait ainsi, au milieu des localit√©s voisines, le r√īle d'arbitre et de conciliatrice.

      19

      Je suis. Elle parle au. nom de la ville entière, dont elle est en ce moment la personnification.

      M√®re en Isra√ęl : une ville importante, exer√ßant autour d'elle une influence bienfaisante.

      23

      23 à 26 Les principaux fonctionnaires de David.

      Cette liste, qui termine la seconde partie de notre livre, ne fait pas double emploi avec celle de 8.16-18 ; elle s'applique à une période plus avancée, comme le montrent les différences qui l'en distinguent.

      24

      Sont ajoutés ici Adoram et Ira. Adoram (forme abrégée de Adoniram) était préposé aux travaux publics. Il se retrouve encore comme tel au temps de Salomon (1Rois 4.6) et même au commencement du règne de Roboam (1Rois 12.18). Il était donc fort jeune sous le règne de David, ce qui s'accorde avec le fait qu'il n'est pas nommé au chapitre 8. Il n'était entré en fonctions que vers la fin du règne de David.

      25

      S√©√Įa, voir 8.17, note.

      26

      Ira, originaire de la tribu de Manassé, à l'est du Jourdain, était conseiller intime ; littéralement : sacrificateur, mais non dans le sens absolu du mot. Le texte ajoute expressément ici : de David ; ce qui le distingue clairement des sacrificateurs de l'Eternel ; voir à 8.18. Les fils de David ne sont plus nommés ici comme possesseurs de cette charge. Cela s'explique par la conduite et la disparition d'Amnon et d'Absalom. Ira parait avoir été appelé à leur place comme premier conseiller du roi.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.