TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Ezéchiel 3

    • 1

      Le prophète avait jusqu'ici contemplé le livre qui lui était tendu par la main divine. Le moment est maintenant venu d'exécuter l'ordre 2.8 : Mange !

      Ce que tu trouves là : ce que je mets devant toi, quoi que ce puisse être.

      L'acte de manger est l'emblème de l'assimilation la plus intime. Ezéchiel ne doit communiquer au peuple la révélation qu'après se l'être en quelque sorte incorporée et en avoir lui-même ressenti l'effet. Comparez Jérémie 15.16.

      3

      Doux comme du miel. Il est doux de recevoir une révélation et de se trouver sous l'action immédiate de l'Esprit divin, lors même que plus tard, lorsque le prophète s'appropriera le contenu menaçant du divin message, cette vive jouissance pourra se transformer en amertume (Apocalypse 10.9-10).

      4

      4 √† 15 Ce morceau cl√īt l'acte solennel de la vocation du proph√®te. Il renferme les directions et avertissements n√©cessaires qui lui sont donn√©s en vue de l'accomplissement futur de sa charge.

      Le verset 4 indique la direction générale pour tout le temps de son ministère.

      5

      Je t'envoie non vers un peuple qui nepeutpas, mais vers un peuple qui neveutpas te comprendre (Gerlach). La difficult√© particuli√®re de la t√Ęche ne tient pas √† des circonstances ext√©rieures qui ne cr√©eraient qu'un obstacle momentan√© et qu'on pourrait toujours surmonter, comme on surmonte, par exemple, la difficult√© d'apprendre une langue √©trang√®re. Les obstacles sont d'une nature int√©rieure, ce qui les rend plus graves et peut-√™tre irr√©m√©diables.

      6

      Ce n'est pas vers des peuples nombreux. Même pensée. En apparence, tout est facile : un peuple, une langue, et celle-ci bien connue. Mais en réalité la difficulté est immense, parce qu'elle est toute morale.

      7

      Ne voudra pas t'écouter, et cet obstacle moral provient lui-même d'une cause plus profonde : ils ne veulent pas m'écouter, moi.

      La traduction adopt√©e est la seule r√©ellement conforme au texte. Le pronom eux (verset 6) doit √™tre rapport√© aux Isra√©lites, non aux pa√Įens (comme chez Ostervald).

      8

      8 et 9 : Je te rendrai aussi obstin√© dans la fid√©lit√© √† ton mandat qu'ils sont obstin√©s dans leur r√©bellion. M√™me image Esa√Įe 50.7¬†; comparez J√©r√©mie 1.18.

      9

      J'ai rendu... dur, littéralement : fort : cheza. Il y a probablement là une allusion au nom hébreu d'Ezéchiel : Jechézekel : Dieu fortifie.

      Ne les crains point, car... Le serviteur de Dieu ne craint que la désobéissance, mais non les méchants (2.6), comparez Luc 12.4-5.

      10

      La docilit√© du cŇďur est la condition pour retenir fid√®lement la teneur des paroles divines, qui doivent √™tre reproduites (verset 11) exactement telles qu'elles ont √©t√© entendues.

      11

      Va. Cet ordre se rapporte √† tous les cas o√Ļ Ez√©chiel aura entendu une parole divine. C'est le programme de tout son minist√®re.

      Soit qu'ils écoutent... L'obéissance doit être indépendante des chances de succès.

      12

      12 à 15 Le prophète est ramené par la force divine au milieu de ceux auxquels il doit parler de la part de Dieu.

      Ezéchiel avait reçu cette vision dans un endroit solitaire sur les bords du fleuve (verset 23). Son état d'extase (1.3) ne cesse que lorsqu'il a été ramené auprès d'eux.

      M'enleva. Ce fait appartient encore à la vision, mais il est accompagné du déplacement local d'Ezéchiel (verset 15).

      B√©nie soit la gloire. Ces mots expriment le contraste entre la sph√®re sainte o√Ļ retentit cette voix d'adoration et o√Ļ vient de s√©journer le proph√®te, et le triste √©tat de ce peuple dans le sein duquel il doit maintenant rentrer.

      L'expression : au lieu de sa demeure, nous para√ģt se rapporter √† b√©nie, et non √† j'entendis¬†; comparez Luc 2.14 et Luc 19.38 : Gloire √† Dieu dans les lieux tr√®s hauts¬†! Il y a un puissant encouragement pour le proph√®te √† avoir √©t√© associ√© un moment au culte c√©leste (2Corinthiens 12.1 et suivants).

      14

      L'impression pénible du prophète provient de l'opposition entre ce qu'il vient de quitter et ce qu'il va retrouver.

      Etait ferme sur moi : ne me l√Ęchait pas. Ces mots expriment l'action √©nergique de Dieu, qui triomphait de la r√©pugnance de la chair, chez le proph√®te.

      15

      Et je demeurai là : après que la vision s'était évanouie.

      Les sept jours sont l'intervalle entre la vocation du proph√®te et le commencement de son Ňďuvre. Ils r√©pondent aux sept jours de cons√©cration des sacrificateurs (L√©vitique 8.33) et aux quarante jours de la tentation de J√©sus entre son bapt√™me et son entr√©e dans le minist√®re messianique.

      Dans la stupeur : l'esprit arrêté sur la vision qu'il avait reçue et se disposant avec une sorte d'angoisse à engager la lutte qui l'attendait.

      16

      3.16 à 5.17 Annonce de la ruine de Jérusalem et de la captivité.

      16 √† 22 Avant de confier au proph√®te un message particulier, Dieu lui fait conna√ģtre, ainsi qu'au peuple, la mesure de leur responsabilit√© respective, quant √† ce minist√®re qui va commencer (versets 16 et 17). Cette responsabilit√©, pour le proph√®te, ne se mesurera pas au r√©sultat, mais seulement √† la fid√©lit√©¬†; comparez 2.7.

      17

      Sentinelle : voir Esa√Įe 21.6¬†; 52.8¬†; Habakuk 2.1.

      18

      18 et 19 En n'avertissant pas celui qui court à la mort, le serviteur s'attire la mort.

      20

      20 et 21 En n'arrêtant pas le juste qui se détourne de la vie, le prophète se prive de la vie ; comparez Actes 20.26.

      Et que je mette un pi√®ge... Dieu veut que ce qui est cach√© au fond du cŇďur soit manifest√© au dehors¬†; comparez 2Chroniques 32.25-31. C'est pourquoi il fait survenir des circonstances dans lesquelles le juste qui nourrit en lui quelque penchant coupable, ou bien surmonte d√©finitivement ce p√©ch√© ou bien y succombe ostensiblement.

      22

      La main de l'Eternel : le prophète est de nouveau saisi par l'Esprit qui le conduit dans la solitude (Matthieu 4.1).

      La plaine : la campagne dans les environs de Tel-Abib.

      24

      Dans ta maison. Il s'agissait d'annoncer par certains actes symboliques la catastrophe prochaine, la ruine de Jérusalem.

      25

      Des cordes... Cette expression figurée désigne l'état de réclusion et d'immobilité auquel le prophète doit se réduire dans sa demeure.

      26

      La parole elle-m√™me lui sera √īt√©e, de sorte que pour un temps il ne pourra plus r√©primander le peuple, parce que celui-ci ne profite pas de ses paroles (comparez Actes 16.6-7). Le peuple ne comprendra le langage de l'Eternel qu'en visitant le proph√®te dans sa demeure et en observant ses actes.

      27

      Ce verset réserve les cas d'appel immédiat à élever la voix, même pendant ce temps de retraite et de silence.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.