Lévitique 13.1

L'Eternel dit √† Mo√Įse et √† Aaron¬†:
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Les ordonnances données aux sacrificateurs, au sujet du jugement des lépreux. (Lévitique 13:1-17)
Directives diverses. (Lévitique 13:18-44)
Les lois que doivent observer les lépreux. (Lévitique 13:45,46)
La lèpre qui souille les vêtements. (Lévitique 13:47-59)

Le fl√©au de la l√®pre √©tait vraiment une chose impure, plus grave que la maladie en elle-m√™me. Christ n'a pas gu√©ri les l√©preux, Il les a purifi√©s. La l√®pre √©tait une maladie commune chez les H√©breux, pendant qu'ils √©taient en √Čgypte et m√™me plus tard. Nous n'avons aucune raison de penser que ce fl√©au existait auparavant parmi ce peuple. Leur d√©tresse et la nature de leur t√Ęche d'esclavage ont favoris√© l'apparition de cette maladie. En fait, ce fut un fl√©au inflig√© directement par la main de Dieu. La l√®pre envoy√©e sur Miriam, Gu√©hazi et Uzza, √©tait une punition √† cause de leur p√©ch√© respectif¬†; il n'existait pas, √† cette √©poque, de ¬ę¬†produit miracle¬†¬Ľ pour distinguer une plaie ordinaire de la l√®pre. Seuls les sacrificateurs √©taient aptes √† en juger la nature.

Ceci est une image des pollutions morales, de l'esprit, que les hommes engendrent par leurs p√©ch√©s. Ces derniers sont en effet la ¬ę¬†l√®pre de l'√Ęme¬†¬Ľ, la souillure de la conscience, que seul Christ est capable de nettoyer. Le sacrificateur pouvait seulement d√©clarer s'il s'agissait, ou non, de la l√®pre (par la loi il est possible de discerner le p√©ch√©), mais Christ, quant √† Lui, peut gu√©rir le p√©cheur et le purifier de tout p√©ch√©. Il est √† la fois important et difficile de juger notre √©tat spirituel. Nous avons tous de bonnes raisons de suspecter notre ¬ę¬†sant√©¬†¬Ľ morale, √©tant bien conscients de la pr√©sence possible de ¬ę¬†plaies spirituelles¬†¬Ľ qui pourraient nous souiller¬†; la v√©ritable question consiste √† savoir si nous sommes purs ou impurs. Certains indices permettaient √† l'√©poque de d√©celer si la l√®pre √©tait pr√©sente¬†; en ce qui nous concerne, nous devons √™tre capables de discerner la ¬ę¬†gale¬†¬Ľ de l'amertume de notre √Ęme.

Le sacrificateur devait prendre du temps avant de rendre son jugement. Cela nous enseigne √† tous, en tant que responsables, ou m√™me en tant que simples fid√®les d'une assembl√©e, √† ne pas nous h√Ęter de faire des r√©primandes, ou √† ne pas juger avec pr√©cipitation. Si les fautes de certaines personnes am√®nent ces derni√®res √† √™tre jug√©es, il ne faut pas oublier que ¬ę¬†tous ont p√©ch√©¬†¬Ľ.

Dans ce texte cité, si la personne incriminée s'avérait être pure, ses vêtements devaient être lavés, car il y avait eu suspicion de présence de lèpre.

Nous avons besoin d'√™tre lav√©s de nos iniquit√©s, par le sang de Christ¬†; car qui peut pr√©tendre¬†: ¬ę¬†je suis pur de tout p√©ch√©¬†¬Ľ¬†?

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...