EsaĂŻe 9

    • 1 Le peuple qui vivait dans les tĂ©nèbres
      verra briller une grande lumière :
      la lumière resplendira
      sur ceux qui habitaient le pays dominé par d’épaisses ténèbres.

      2 O Eternel, tu fais abonder l’allégresse,
      tu fais jaillir une très grande joie
      et l’on se réjouit devant toi tout comme au temps de la moisson,
      ou comme on crie de joie lors du partage d’un butin.

      3 Car le joug qui pesait sur lui,
      le bâton qui frappait son dos,
      le gourdin de son oppresseur,
      toi, tu les as brisés tout comme au jour de la défaite de Madian.

      4 Toute chaussure de guerrier qui martèle le sol,
      et tout manteau que l’on a roulé dans le sang
      seront livrés aux flammes,
      pour être consumés.

      5 Car pour nous un enfant est né,
      un fils nous est donné.
      Et il exercera l’autorité royale,
      il sera appelé
      Merveilleux Conseiller, Dieu fort,
      Père à jamais et Prince de la Paix.

      6 Il étendra sans fin la souveraineté
      et donnera la paix qui durera toujours
      au trĂ´ne de David et Ă  tout son royaume.
      Sa royauté sera solidement fondée
      sur le droit et sur la justice,
      dès à présent et pour l’éternité.
      Voilà ce que fera le Seigneur des *armées célestes dans son ardent amour.

      Le poing menaçant du Seigneur

      7 Le Seigneur a lancé un message contre Jacob,
      et il s’abat sur Israël.

      8 Le peuple tout entier en aura connaissance,
      le peuple d’Ephraïm, les habitants de Samarie
      qui disent, pleins d’orgueil et le cœur arrogant :

      9 « Les briques sont tombées,
      mais nous reconstruirons en pierres bien taillées ;
      les sycomores ont été abattus,
      nous les remplacerons par des forêts de cèdres. »

      10 L’Eternel a dressé contre eux
      les adversaires de Retsîn
      et il a excité leurs ennemis :

      11 les Syriens qui sont à l’orient, les Philistins à l’occident ;
      ils dévoreront Israël à belles dents.
      Mais malgré tout cela, son courroux ne s’apaise pas,
      sa main reste levée.

      12 Le peuple n’est pas revenu à l’Eternel qui le frappait,
      il ne s’est pas tourné vers l’Eternel, le Seigneur des armées célestes.

      13 C’est pourquoi l’Eternel ôtera d’Israël la tête avec la queue,
      la palme et le roseau
      en un seul jour.

      14 Le responsable et le notable sont la tĂŞte du peuple,
      et le prophète enseignant le mensonge en est la queue.

      15 Les guides de ce peuple l’égarent,
      et ceux qui sont guidés cheminent vers la ruine.

      16 C’est pourquoi le Seigneur ne sera pas clément envers ses jeunes gens,
      il n’aura pas pitié des orphelins, des veuves.
      Car tous méprisent Dieu et font le mal,
      tous ils profèrent des propos *insensés.
      Mais, malgré tout cela, son courroux ne s’apaise pas,
      sa main reste levée.

      17 Car la méchanceté brûle comme le feu,
      elle consume les ronces, les Ă©pines,
      et elle embrase les buissons des forĂŞts.
      La fumée s’en élève vers le ciel en volutes.

      18 Par la fureur de l’Eternel, le Seigneur des armées célestes,
      le pays est en flammes
      et le peuple devient la proie du feu.
      Nul n’a pitié de son prochain.

      19 On grappille à sa droite et l’on reste affamé,
      on dévore à sa gauche, sans être rassasié.
      On va jusqu’à manger la chair de ses enfants.

      20 Manassé dévore Ephraïm,
      et Ephraïm dévore Manassé,
      tous les deux vont ensemble se jeter sur Juda.
      Mais, malgré tout cela, son courroux ne s’apaise pas,
      sa main reste levée.

    • 1 Le peuple qui marche dans la nuit voit une grande lumière. Sur ceux qui vivent au pays des tĂ©nèbres, une lumière se met Ă  luire.

      2 Seigneur, tu fais grandir la nation, tu rends sa joie immense. On se réjouit en ta présence comme on se réjouit à la moisson, comme on crie de joie en partageant le butin.

      3 Ainsi que tu le fis autrefois, quand tu mis les Madianites en déroute, tu brises aujourd’hui le joug de l’oppression qui pèse sur ton peuple, la barre qui écrase ses épaules, le gourdin dont on le frappe.

      4 Et toute botte ennemie martelant le sol, tout manteau roulé taché de sang s’enflamment et deviennent la proie du feu.

      5 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné. Dieu lui a confié l’autorité. On lui donne ces titres : Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père pour toujours, Prince de la paix.

      6 Il doit étendre son autorité et assurer une paix sans fin. Il occupera le siège royal de David et régnera sur son empire, pour l’affermir et le maintenir en établissant le droit et l’ordre de Dieu, dès à présent et pour toujours. Voilà ce que fera le Seigneur de l’univers dans son ardent amour.

      Le poing menaçant du Seigneur

      7 Le Seigneur a lancé une parole contre les descendants de Jacob, elle est tombée sur le royaume d’Israël.

      8 Tout le monde est au courant, tout le royaume d’Éfraïm et la population de Samarie. Le cœur gonflé d’orgueil, ces gens disaient :

      9 « Les murs de briques sont tombés, mais nous les rebâtirons en pierres de taille ! Les poutres en bois de sycomore ont été abattues, mais nous les remplacerons par des poutres de cèdre ! »

      10 Alors, contre Israël, le Seigneur a donné l’avantage aux ennemis de Ressin ; il a excité leurs adversaires,

      11 les Syriens par-devant, les Philistins par-derrière. Et ceux-ci ont dévoré Israël à belles dents. Mais la colère du Seigneur ne cesse pas pour autant, et son poing reste menaçant.

      12 Ainsi Dieu a frappé son peuple. Malgré cela Israël n’est pas revenu à son Dieu, il ne s’est pas tourné vers le Seigneur de l’univers.

      13 Alors, en un seul jour, le Seigneur a tranché dans le vif du haut en bas d’Israël,

      14 fauchant les conseillers, les dignitaires – c’est le haut – et les faux prophètes – le bas –.

      15 Les dirigeants ont égaré ce peuple, et ceux qu’ils dirigeaient ont pris le mauvais chemin.

      16 C’est pourquoi le Seigneur n’épargne pas leurs jeunes gens, il reste sans pitié pour leurs orphelins et leurs veuves. Car ce sont tous des infidèles, des gens qui font le mal ; tout ce qu’ils disent est infâme. Mais la colère du Seigneur ne cesse pas pour autant, et son poing reste menaçant.

      17 Oui, la méchanceté flambe comme un feu d’épines et de ronces, qui communique l’incendie aux fourrés de la forêt, et fait monter vers le ciel des tourbillons de fumée.

      18 Sous l’effet de la colère du Seigneur de l’univers, le pays est en flammes ; on dirait que son peuple devient la proie du feu. Personne n’épargne son prochain :

      19 on taille un morceau à droite, sans cesser d’avoir faim ; on en dévore un autre à gauche, sans pouvoir se rassasier. Chacun s’attaque à son prochain :

      20 la tribu de Manassé s’en prend à celle d’Éfraïm, celle-ci à Manassé, et tous deux ensemble à Juda. Mais la colère du Seigneur ne cesse pas pour autant, et son poing reste menaçant.

    • 1 Le peuple qui marche dans la nuit voit une grande lumière. Pour ceux qui vivent dans le pays de l’obscuritĂ©, une lumière se met Ă  briller.

      2 SEIGNEUR, tu les inondes de bonheur, tu fais grandir leur joie. Ils se réjouissent devant toi comme on se réjouit en faisant les récoltes, comme on crie de joie en partageant les richesses des ennemis vaincus.

      3 Oui, tu arraches ton peuple au pouvoir qui pèse sur lui. Le bâton qui blesse ses épaules, le fouet qui le frappe, tu les brises comme tu l’as fait le jour où tu as vaincu les Madianites.

      4 Toutes les chaussures des ennemis qui font trembler le sol, tous les habits couverts de sang sont dévorés par le feu.

      5 Un enfant est né pour nous, un fils nous est donné. Il a reçu l’autorité d’un roi. On lui donne pour nom : Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père pour toujours, Prince de la paix.

      6 Il étendra son autorité et assurera une paix sans fin. Il occupera le siège royal de David et dirigera son royaume. Il l’établira et le rendra solide en faisant respecter le droit et la justice, dès maintenant et pour toujours. Voilà ce que le SEIGNEUR de l’univers fera à cause de son brûlant amour.

      Le poing menaçant du Seigneur

      7 Le Seigneur lance sa parole contre le peuple de Jacob, oui, elle est tombée sur le royaume d’Israël.

      8 Tout le monde le sait, tout Éfraïm et les habitants de Samarie le savent. Le cœur plein d’orgueil, ces gens disaient :

      9 « Les murs de briques sont tombés, nous les reconstruirons avec des pierres taillées. Les poutres en bois ordinaire sont tombées, nous les remplacerons par des poutres de cèdre. »

      10 Alors le SEIGNEUR a dressé contre Israël les ennemis assyriens de Ressin et il a encouragé leurs adversaires :

      11 les Syriens à l’est, les Philistins à l’ouest. Ceux-ci ont dévoré le royaume d’Israël avec appétit. Malgré cela, la colère du SEIGNEUR ne se calme pas, son poing reste levé.

      12 Le SEIGNEUR a frappé son peuple, mais Israël n’est pas revenu vers lui, il ne s’est pas tourné vers le SEIGNEUR de l’univers.

      13 Alors, en un jour, le SEIGNEUR a coupé en Israël la tête et la queue, la branche de palmier et le roseau.

      14 Les anciens et les notables, c’est la tête, les prophètes qui enseignent des mensonges, c’est la queue.

      15 Les dirigeants ont trompé ce peuple, et ceux qu’ils dirigeaient ont pris un mauvais chemin.

      16 C’est pourquoi le Seigneur est sévère avec leurs jeunes gens, il n’a pas pitié de leurs orphelins et de leurs veuves. En effet, ce sont tous des gens mauvais qui font le mal, et tout ce qu’ils disent est horrible. Malgré cela, la colère du Seigneur ne se calme pas, son poing reste levé.

      17 Oui, la méchanceté brûle comme un feu qui dévore les épines de toutes sortes. Il gagne les buissons de la forêt et fait monter vers le ciel des colonnes de fumée.

      18 À cause de la colère du SEIGNEUR de l’univers, le pays est en flammes. On dirait que le feu dévore le peuple. Personne n’a pitié de son frère.

      19 Les gens déchirent à droite et ils ont encore faim. Ils dévorent à gauche et il ne sont pas rassasiés. Chacun s’attaque à son prochain :

      20 la tribu de Manassé attaque celle d’Éfraïm, la tribu d’Éfraïm attaque celle de Manassé, et toutes les deux sont contre la tribu de Juda. Malgré cela, la colère du SEIGNEUR ne se calme pas, son poing reste levé.

  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.