TopFormation Voyagez au cŇďur de l'arch√©ologie biblique !

Lamentations 3

    • 1

      1 à 3 Littéralement : Je suis l'homme qui a vu ; pour dire : Si jamais quelqu'un a vu..., c'est moi !

      Le peuple √©lev√© plus que tous les autres a √©t√© ch√Ęti√© aussi plus s√©v√®rement qu'eux tous, et J√©r√©mie a √©t√© atteint plus que tout autre Isra√©lite par la douleur commune.

      2

      Ténèbres et non pas lumière : comparez Job 12.25, et Amos 5.18.

      4 à 6 Différentes images : le corps, brisé par la douleur, est comparé à un vêtement usé.

      5

      L'image d'une ville assiégée ; puis d'un empoisonnement et d'un marasme.

      Fiel : un poison étourdissant (comparez Jérémie 8.14 et Jérémie 9.15).

      6

      Le lieu des morts était au point de vue juif un lieu d'obscurité et d'oubli.

      7

      7 √† 9 Image d'une √©troite prison dans laquelle le captif est charg√© de cha√ģnes (comparez J√©r√©mie 37.16) et o√Ļ sa pri√®re elle-m√™me semble demeurer enferm√©e.

      9

      Deux nouvelles images celle d'une barricade formée de pierres de taille et celle d'une route défoncée, devenue impraticable.

      10

      10 à 12 Sur ce chemin sans issue, il est tout à coup surpris par des dangers imminents (l'ours, le lion).

      11

      Ainsi menacé, il cherche à échapper par une voie détournée, mais en vain.

      12

      Nouvelle allégorie : celle du gibier poursuivi par le chasseur.

      13

      13 à 15

      Les traits : littéralement : les fils de son carquois. L'image cesse au verset 14, qui montre de quelles flèches il s'agit. Ce sont les railleries de son propre peuple. Allusion à Jérémie 20.7. Le prophète parle toujours comme représentant des fidèles qui avaient souffert avec lui.

      16

      16 à 18 Image plus énergique encore.

      Il a fait broyer du gravier à mes dents : pour les briser ; on peut entendre aussi : il m'a donné des pierres pour pain.

      Enfonc√© dans la cendre. Dans les deuils ordinaires on se couvrait de cendre¬†; Esa√Įe 61.3¬†; dans un deuil extr√™me, comme celui-ci, on s'asseyait dans la cendre. Comparez Job 2.8.

      Est d√©go√Ľt√©e : proprement : a des naus√©es¬†; parce que depuis si longtemps la paix lui manque.

      18

      Expression du plus profond découragement.

      J'ai dit. Il fait entendre par. là que la parole qu'il avait prononcée alors, n'est plus l'expression de son sentiment actuel.

      Loin de l'Eternel. C'√©tait la pr√©sence de l'Eternel qui l'avait soutenu pr√©c√©demment¬†; d√®s le moment o√Ļ Dieu s'est retir√©, l'√©nergie et l'espoir lui ont enti√®rement fait d√©faut. Mais en m√™me temps, cette plainte d√©sesp√©r√©e le ram√®ne √† Dieu lui-m√™me. Jusqu'ici il n'avait parl√© de J√©hova qu'en disant Il, car l'amertume de son cŇďur semblait l'emp√™cher de le nommer. Mais pas plut√īt ce nom est sorti de ses l√®vres, qu'en d√©pit de ses assertions pr√©c√©dentes l'Eternel redevient l'appui de sa foi et qu'il se retourne vers lui pour l'implorer.

      19

      19 √† 21 L√† o√Ļ il lui semblait qu'il ne restait plus aucun sujet de joie, il d√©couvre tout √† coup, √† la clart√© du nom de J√©hova, des motifs de reconnaissance et d'espoir (verset 22 et suivants).

      Souviens-toi (verset 19) : car moi Je me souviens (verset 20). L'Eternel ne peut oublier ce qui remplit d'amertume le cŇďur de son enfant.

      21

      Ce que je me rappelle : tout ce qui est énoncé dans les versets suivants.

      22

      Le proph√®te rappelle le r√īle de la mis√©ricorde et de la providence divine dans la destin√©e humaine, et se fortifie, lui et ses fr√®res, par cette contemplation.

      C'est une gr√Ęce : litt√©ralement : ce sont des gr√Ęces. Il y a d'abord, en effet, la gr√Ęce d'exister encore. La survivance d'un reste en Isra√ęl est un premier effet de la mis√©ricorde divine (Esa√Įe 1.9). A cette premi√®re gr√Ęce s'en ajoute une seconde : celle de pouvoir esp√©rer encore de redevenir l'objet des in√©puisables compassions de Dieu.

      A dit mon √Ęme. C'est ici comme la r√©ponse au : J'ai dit, du verset 18, qui √©tait la parole du mauvais jour.

      Ma part. C'est l'opposé du : loin de l'Eternel, verset 18.

      Je m'attendrai : l'opposé de : mon attente a pris fin.

      25

      25 √† 27 Ces trois versets sont comme le cŇďur du po√®me. Le Seigneur veut le bien des hommes, m√™me quand il les frappe, et il ne demande de leur part, pour le r√©aliser, que l'abandon de la soumission et de la foi (Psaumes 34.9).

      26

      En silence : sans murmurer, comme il a été sur le point de le faire dans la première partie du poème.

      Attendre en silence est souvent l'acte de foi le plus √©nergique¬†; car l'instinct naturel pousse √† agir par soi-m√™me. Comparez Esa√Įe 30.15¬†; Psaumes 37.7.

      27

      Aussi est-ce un avantage d'avoir √©t√© exerc√© √† la soumission et au sacrifice de la volont√© propre, dans l'√Ęge o√Ļ l'apprentissage est possible.

      28

      28 à 30 Gradation du devoir plus aisé au plus difficile. S'asseoir solitaire (verset 28) ; comparez Jérémie 15.17 ; se prosterner dans une entière et confiante soumission (verset 29), accepter l'opprobre des hommes (verset 30).

      29

      En Orient on se prosterne jusqu'à terre devant un supérieur.

      Le silence de la soumission n'exclut pas une voix d'esp√©rance an fond du cŇďur.

      30

      Se rassasier, c'est plus que subir, c'est accepter avec une sorte de satisfaction¬†; comparez Esa√Įe 50.6¬†; Matthieu 5.39.

      31

      31 à 33 Trois motifs de consolation : l'affliction n'est que pour un temps (verset 31) ; elle est adoucie au moment même par la compassion de celui qui l'envoie (verset 32), et il ne l'envoie qu'à regret et parce que le bien de l'homme l'exige (verset 33).

      32

      34 √† 36 Allusion aux souffrances qu'Isra√ęl a d√Ľ subir de la part des pa√Įens (verset 34) et √† celles dont le proph√®te et les fid√®les ont √©t√© les objets de la part de leurs compatriotes.

      Les injustices les plus révoltantes qui se commettent sur la terre sont connues de Dieu et réservées à son jugement ; nouveau motif de patience pour le fidèle.

      37

      37 à 39 Aucun dessein humain ne peut s'accomplir si Dieu ne le ratifie (verset 37).

      Les maux, le bien, d√©signent ici non le bien ou le mal moral, mais la destin√©e heureuse ou malheureuse (Esa√Įe 45.7¬†; Amos 3.3-6).

      De son péché. Ces derniers mots forment la transition au morceau suivant.

      40

      40 à 54 Le prophète invite ses frères à la conversion et prononce la confession de leurs fautes : tel doit être, en effet, le fruit du renouvellement de la confiance en Dieu, tel qu'il a été décrit dans le morceau précédent.

      Pour pleurer son p√©ch√©, il faut commencer par le conna√ģtre (verset 40)¬†; une fois qu'il est connu, il faut le confesser (versets 41 √† 42).

      41

      Litt√©ralement : Elevons nos cŇďurs vers nos mains. Les mains sont d√©j√† lev√©es pour prier¬†; mais le cŇďur doit se joindre √† elles.

      Tu n'as pas pardonn√©. Ces derniers mots forment la transition √† la description du ch√Ętiment dans les versets suivants.

      43

      La colère de Dieu est comparée à une nuée dans laquelle il s'enveloppe pour ne pas laisser la prière de son peuple pénétrer jusqu'à lui ; comparez verset 8.

      45
      46

      46 à 48 Comparez 2.16 et Jérémie 48.43.

      La frayeur désigne tous les moyens par lesquels on effraie le gibier, et la fosse le piège dans lequel il va tomber.

      48

      Comparez 1.16 ; 2.11.

      49

      49 à 51

      Mon Ňďil me fait mal √† force de pleurer la ruine de mon peuple¬†; comparez 1.4¬†; 2.10.

      52

      52 à 54 Le prophète fait ici allusion à ses souffrances bien connues dans les temps qui ont précédé la ruine, comparez entre autres Jérémie chapitre 38. Mais ce tableau est poétique et l'on ne doit pas prendre tous les détails à la lettre.

      Comparez Psaumes 11.4.

      Mes ennemis : ses compatriotes acharnés à sa perte.

      53

      Jeté une pierre sur moi : pour fermer sur lui l'ouverture de la fosse. Il devait être désormais un homme oublié.

      54

      Les eaux : sans doute les eaux qui montent dans le puits o√Ļ on l'a enferm√©. Les eaux sont fr√©quemment, dans l'Ancien Testament, l'image d'un danger de mort imminent (Psaumes 42.8¬†; 18.17, etc.).

      55

      55 à 66 Le prophète se fortifie, en vue de ses souffrances actuelles, par le souvenir de l'exaucement et de la délivrance qu'il avait obtenus dans ce moment d'extrême détresse.

      55 à 57

      La fosse des enfers : litt√©ralement : la fosse des lieux bas. Il veut parler du lieu des morts, qu'on se repr√©sentait plac√© dans le sein de la terre et o√Ļ il se croyait pr√™t √† descendre. Comparez Psaumes 88.7.

      58

      58 √† 60 Dieu a pris alors la d√©fense du proph√®te et l'a merveilleusement d√©livr√© (verset 58). Mais il est encore en proie aux mauvais traitements de ses compatriotes (versets 59 et 60). Il s'agit sans doute dans ce passage de ce qu'il a eu √† souffrir de leur part apr√®s la ruine de J√©rusalem et jusqu'en Egypte (comparez J√©r√©mie chapitres 43 √† 45). Mais encore ici il ne voit dans son sort personnel que l'exemple des souffrances d'Isra√ęl tout entier¬†; par cons√©quent le ch√Ętiment qu'il attend pour ses ennemis, doit frapper √† plus forte raison ceux de son peuple.

      61

      61 à 63.

      Leur chanson : comparez verset 14.

      64

      64 à 66

      Tu les rétribueras... Comparez Romains 11.8-10.

      Endurcissement : litt√©ralement : couverture. L'image est celle d'un voile qui emp√™che de voir¬†; comparez 2Corinthiens 3.15. Il vient un moment o√Ļ ceux qui ont volontairement et obstin√©ment repouss√© la lumi√®re, sont rendus incapables de la discerner et abandonn√©s √† l'esprit de mensonge auquel ils se sont livr√©s¬†; comparez Esa√Įe 6.9-10¬†; 2Thessaloniciens 2.11-12.

      Les cieux de l'Eternel. Il e√Ľt pu dire : tes cieux. Mais cette expression doit rappeler que les cieux d'un √™tre tel que le Dieu saint, ne doivent abriter rien d'impur. Psaumes 104.35.

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.