Campagne collectif missionnaire

Matthieu 8.28

28 à 34 Les démoniaques de Gadara.

Comparer Marc 5.1-20,Luc 8.26-39.

- Le nom des habitants de cette localité varie dans les manuscrits et les Pères entre Gergéséniens Géraséniens et Gadaréniens. Le texte reçu a conservé ce dernier nom dans Marc et Luc, tandis que dans Matthieu il porte Gergéséniens. Tischendorf varie dans son texte d'un évangile à l'autre, et d'une édition à l'autre, consultant les manuscrits et non. la géographie, très obscure sur ce point. (voir M. F. Godet, Commentaire sur Luc 8.26 ; 3e édition.)

Gadara, l'une des villes de la Décapole, était située au sud-est du lac de Génézareth. Son territoire s'étendait jusqu'à ce lac. (Josèphe, Guerre des Juifs, IV, 7, 3.)

Gerasa était une grande ville à vingt lieues au sud-est du lac, vers les frontières de l'Arabie. Enfin les Pères mentionnent une ville de Gergesa qui topographiquement conviendrait à notre récit.

Ces malheureux, dont la maladie, quelle qu'en fut d'ailleurs la cause, parait avoir √©t√© une folie furieuse, se tenaient dans des s√©pulcres, c'est-√†-dire dans ces grottes creus√©es au flanc d'une montagne, et o√Ļ l'on ensevelissait les morts. Ils en sortaient quand la vue de quelque passant excitait leur fureur. De l√† le danger qui faisait √©viter ce chemin. Ils sont appel√©s ici et souvent ailleurs d√©moniaques (grec d√©monis√©s), c'est-√†-dire qu'ils √©taient sous l'influence d'√™tres myst√©rieux appel√©s esprits ou d√©mons. (Matthieu 8.16¬†; Luc 9.37 et suivants)

Bien qu'ils soient distincts du diable, l'Evangile les met dans une relation étroite avec le royaume des ténèbres et avec Satan qui en est le chef. (Matthieu 12.34-29 ; Luc 13.16) De là le caractère d'esprits impurs (Matthieu 10.1 ; Marc 1.23 ; Luc 4.33, etc.) ou méchants (Matthieu 12.45 ; Luc 8.2 ; Ephésiens 6.12 ; etc.) qui leur est attribué, indépendamment de l'état moral de ceux qui se trouvaient sous leur influence.

Souvent, en effet, ceux-ci étaient des êtres jeunes encore et irresponsables. (Matthieu 15.22 ; 17.15) Toutefois, bien que la méchanceté des démons ne soit jamais attribuée à leurs victimes, on peut supposer qu'en général c'était par leurs péchés et leur désordre moral que ces malheureux s'étaient livrés à l'influence des esprits impurs.

- Quels √©taient ces esprits¬†? L'Evangile ne le dit nulle part clairement. L'opinion de quelques P√®res de l'Eglise, qui se trouve d√©j√† dans l'historien Jos√®phe, est que c'√©taient les √Ęmes d'hommes impies et m√©chants, tomb√©es apr√®s la mort sous le pouvoir du prince des t√©n√®bres, et qui cherchaient √† nuire aux vivants. Mais la relation que les √©crivains du Nouveau Testament √©tablissent entre ces esprits et Satan, porte plut√īt √† croire qu'ils voyaient en eux des anges d√©chus comme lui.

- Plus importante est la consid√©ration des effets produits sur les malheureux qui se trouvaient sous cette t√©n√©breuse influence. Ces effets paraissent √™tre √† la fois physiques et psychologiques. Dans notre passage et ailleurs (Marc 5.3 et suivants, Luc 8.29), on ne peut m√©conna√ģtre les sympt√īmes de l'ali√©nation mentale port√©e jusqu'√† la fureur.

En d'autres cas, on reconna√ģt les sympt√īmes √©vidents de diverses maladies¬†: l'√©pilepsie, (Matthieu 17.15,Luc 9.39,Marc 9.22) le mutisme (Matthieu 9.32, comparez Marc 9.17)¬†; la paralysie Luc 13.11 la c√©cit√© jointe au mutisme. (Matthieu 12.22) Aussi l'action lib√©ratrice du Sauveur sur ces malades est-elle exprim√©e, tant√īt par chasser (grec jeter dehors) les esprits (verset 16) etc., tant√īt par le mot gu√©rir, qui se rapporte √† la maladie. (Matthieu 15.28¬†; Luc 6.18)

- Tels sont les faits que les évangélistes nous présentent. Quelle idée pouvons-nous nous en faire aujourd'hui ?

Ce n'est pas seulement le rationalisme qui cherche à expliquer ces faits d'une manière toute naturelle, des interprètes pleins de foi et de piété, ne veulent voir dans les démoniaques du temps de Jésus que des malades ordinaires, malades d'esprit ou de corps, qu'il guérissait par sa parole puissante, et dont la croyance populaire du temps attribuait les souffrances à une influence satanique.

Ils fondent cette opinion sur les raisons suivantes (voir Meyer sur Matthieu 4.24) :

1¬į l'absence de d√©moniaques dans l'Ancien Testament¬†;

2¬į la pratique de l'exorcisme chez les Juifs, (Matthieu 12.27)

3¬į l'absence de d√©moniaques constat√©e de nos jours,

4¬į le silence absolu de l'Evangile de Jean sur ces Gu√©risons, bien que cet ap√ītre reconnaisse clairement l'action de Satan sur les m√©chants (Jean 13.2,27¬†; 8.44) et les id√©es de son temps sur les d√©moniaques¬†; (Jean 7.20)

5¬į le fait que ces d√©moniaques ne manifestent aucune des dispositions diaboliques que ferait attendre leur possession par un esprit impur et m√©chant.

Quelques-unes de ces raisons ne sont pas sans poids, d'autres ont peu de valeur. Mais là n'est pas la question En présence de faits psychologiques qui appartiennent à ce domaine si obscur du monde des esprits, la seule chose qu'ait à se demander l'exégèse est celle-ci : Qu'est-ce que les évangélistes ont voulu raconter ? et surtout quelle est, au sujet des démoniaques, la pensée du Sauveur qui les guérissait ? A la première de ces questions, il ne peut y avoir qu'une seule réponse : évidemment les écrivains du Nouveau Testament ont rapporté des faits, à leurs yeux d'une parfaite réalité.

Les th√©ologiens dont on vient de citer l'opinion l'admettent sans h√©siter¬†; seulement ils supposent que ces disciples de J√©sus ont √©crit sous l'empire des id√©es universellement r√©pandues en leur temps, et sans les discuter. Mais ces id√©es, Si elles eussent √©t√© fausses, n'auraient-elles pas √©t√© rectifi√©es par les paroles et par l'action de leur Ma√ģtre dans les nombreuses gu√©risons de ce genre qu'il op√©rait¬†? Or qu'ont ils pu apprendre de lui¬†? Le voici¬†: J√©sus d√©clare publiquement qu'il "chasse les d√©mons par l'Esprit de Dieu." (Matthieu 12.28¬†; Luc 11.20, comparez Matthieu 13.32)

Il donne solennellement à ses disciples l'ordre et le pouvoir de chasser les esprits impurs. (Matthieu 10.1,8 ; Marc 3.15) Il leur explique pourquoi ils n'ont pu le faire en un certain cas. (Matthieu 17.21 ; Marc 9.29)

Il leur donne un enseignement sur l'action de tel esprit impur. (Matthieu 12.43 et suivants ; Luc 11.24) Quand les démons sont soumis aux disciples, il voit Satan, leur chef, précipité de son pouvoir. (Luc 10.17,18)

En présence de ces affirmations, il ne reste plus que cette alternative : Jésus s'est permis une accommodation, indigne de lui, aux erreurs de son temps, ou il a été lui-même dans l'erreur. De telles conséquences décident la question pour tous ceux qui croient au Fils de Dieu.

- Seulement il faut se garder d'abuser de ces faits pour nourrir une dangereuse superstition. Un pouvoir t√©n√©breux a pu r√©gner √† l'√©poque de d√©gradation religieuse et morale o√Ļ parut le Sauveur, mais ce pouvoir, il venait le briser, comme le prouve le dernier passage cit√©, Luc 10.18 et plus encore 1Jean 3.8. (Comparer la dissertation de M. F. Godet, Commentaire sur Luc 4.33-37, tome 1, p. 335 de la troisi√®me √©dition.)


  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Gen√®se 10

      16 ainsi que les Jébusiens, les Amoréens, les Guirgasiens,

      Genèse 15

      21 des Amor√©ens, des Canan√©ens, des Guirgasiens et des J√©busiens.¬†¬Ľ

      Deutéronome 7

      1 ¬Ľ Lorsque l'Eternel, ton Dieu, t'aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession et qu'il aura chass√© devant toi beaucoup de nations ‚Äď les Hittites, les Guirgasiens, les Amor√©ens, les Canan√©ens, les Ph√©r√©ziens, les H√©viens et les J√©busiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi ‚Äď

      Juges 5

      6 ¬Ľ A l‚Äô√©poque de Shamgar, fils d'Anath, #√† l‚Äô√©poque de Ja√ęl, les routes √©taient abandonn√©es, #et ceux qui voyageaient prenaient des chemins d√©tourn√©s. #

      Matthieu 4

      24 Sa réputation gagna toute la Syrie et on lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des démoniaques, des épileptiques, des paralysés ; et il les guérissait.

      Matthieu 8

      28 Lorsqu'il fut arrivé sur l'autre rive, dans le pays des Gadaréniens, deux démoniaques qui sortaient des tombeaux vinrent à sa rencontre. Ils étaient si dangereux que personne n'osait passer par là.

      Marc 5

      1 Ils arrivèrent sur l'autre rive du lac, dans le pays des Gadaréniens.
      2 Dès que Jésus fut hors de la barque, un homme vint à sa rencontre ; il sortait des tombeaux et il était animé par un esprit impur.
      3 Cet homme habitait dans les tombeaux, et personne ne pouvait plus l'attacher, m√™me avec une cha√ģne.
      4 En effet, souvent on l‚Äôavait attach√© avec des fers aux pieds et des cha√ģnes, mais il avait cass√© les cha√ģnes et bris√© les fers, et personne n'avait la force de le ma√ģtriser.
      5 Il était sans cesse, nuit et jour, dans les tombeaux et sur les montagnes ; il criait et se blessait lui-même avec des pierres.
      6 Il vit Jésus de loin, accourut, se prosterna devant lui
      7 et s'√©cria d'une voix forte¬†: ¬ę¬†Que me veux-tu, J√©sus, Fils du Dieu tr√®s-haut¬†? Je t'en supplie au nom de Dieu, ne me tourmente pas.¬†¬Ľ
      8 En effet, J√©sus lui disait¬†: ¬ę¬†Sors de cet homme, esprit impur¬†!¬†¬Ľ
      9 Il lui demanda¬†: ¬ę¬†Quel est ton nom¬†?¬†¬Ľ ¬ę¬†Mon nom est l√©gion, car nous sommes nombreux¬†¬Ľ, r√©pondit-il.
      10 Et il le suppliait avec insistance de ne pas les envoyer hors du pays.
      11 Il y avait là, vers la montagne, un grand troupeau de porcs en train de chercher à manger.
      12 Tous les d√©mons le suppli√®rent¬†: ¬ę¬†Envoie-nous dans ces porcs afin que nous entrions en eux.¬†¬Ľ
      13 Il le leur permit [aussit√īt]. Les esprits impurs sortirent de l'homme, entr√®rent dans les porcs, et le troupeau se pr√©cipita du haut de la falaise dans le lac¬†; il y avait environ 2000 porcs, et ils se noy√®rent dans le lac.
      14 Les gardiens du troupeau s'enfuirent et allèrent le raconter dans la ville et dans les campagnes. Les gens allèrent voir ce qui était arrivé.
      15 Ils vinrent vers Jésus et virent le démoniaque, celui qui avait eu la légion de démons, assis, habillé et dans son bon sens ; et ils furent saisis de frayeur.
      16 Ceux qui avaient été témoins de la scène leur racontèrent ce qui était arrivé au démoniaque et aux porcs.
      17 Alors ils se mirent à supplier Jésus de quitter leur territoire.
      18 Comme il montait dans la barque, celui qui avait été démoniaque le suppliait, demandant à l’accompagner.
      19 J√©sus ne le lui permit pas mais lui dit¬†: ¬ę¬†Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi, comment il a eu piti√© de toi.¬†¬Ľ
      20 Il s'en alla et se mit à proclamer dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous étaient dans l'étonnement.

      Luc 8

      26 Ils abordèrent dans le pays des Gadaréniens, qui est vis-à-vis de la Galilée.
      27 Lorsque Jésus fut descendu à terre, un homme de la ville vint à sa rencontre ; il avait des démons depuis assez longtemps. Il ne portait pas de vêtement et n’habitait pas dans une maison, mais dans les tombeaux.
      28 Quand il vit J√©sus, il poussa un cri, se jeta √† ses pieds et dit d'une voix forte¬†: ¬ę¬†Que me veux-tu, J√©sus, Fils du Dieu tr√®s-haut¬†? Je t'en supplie, ne me tourmente pas.¬†¬Ľ
      29 J√©sus ordonnait en effet √† l'esprit impur de sortir de cet homme, car il s'√©tait empar√© de lui depuis longtemps. On attachait le d√©moniaque avec des cha√ģnes et on lui mettait les fers aux pieds pour le garder, mais il rompait les liens et il √©tait entra√ģn√© par le d√©mon dans les endroits d√©serts.
      30 J√©sus lui demanda¬†: ¬ę¬†Quel est ton nom¬†?¬†¬Ľ ¬ę¬†L√©gion¬†¬Ľ, r√©pondit-il, car de nombreux d√©mons √©taient entr√©s en lui.
      31 Ils suppliaient J√©sus de ne pas leur ordonner d'aller dans l'ab√ģme.
      32 Il y avait là, sur la montagne, un grand troupeau de porcs en train de chercher à manger. Les démons supplièrent Jésus de leur permettre d'entrer dans ces porcs. Il le leur permit.
      33 Les démons sortirent de cet homme, entrèrent dans les porcs, et le troupeau se précipita du haut de la falaise dans le lac et se noya.
      34 Quand les gardiens du troupeau virent ce qui était arrivé, ils s'enfuirent et rapportèrent la nouvelle dans la ville et dans les campagnes.
      35 Les gens allèrent voir ce qui était arrivé. Ils vinrent vers Jésus et trouvèrent assis à ses pieds l'homme dont les démons étaient sortis ; il était habillé et dans son bon sens. Ils furent saisis de frayeur.
      36 Ceux qui avaient été témoins de la scène leur racontèrent comment le démoniaque avait été guéri.
      37 Alors tous les habitants du pays des Gadaréniens demandèrent à Jésus de s’en aller de chez eux, car ils étaient saisis d'une grande crainte. Jésus monta dans la barque pour repartir.
      38 L'homme dont les démons étaient sortis le priait de le laisser rester avec lui, mais Jésus le renvoya en disant :
      39 ¬ę¬†Retourne dans ta maison et raconte tout ce que Dieu a fait pour toi.¬†¬Ľ Il s'en alla et proclama dans toute la ville tout ce que J√©sus avait fait pour lui.

      Actes 10

      38 Vous savez comment Dieu a déversé une onction de Saint-Esprit et de puissance sur Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu en faisant le bien et en guérissant tous ceux qui étaient sous la domination du diable, parce que Dieu était avec lui.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Fermer
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.