TopCartes x PLM collab

Lamentations 2

    • 1

      Le nuage est l'emblème du malheur dans lequel Dieu a plongé son peuple.

      La magnificence. Ce mot est expliqué par l'énumération suivante :

      • l'arche, verset 1
      • les remparts, verset 2
      • la royaut√©, verset 2
      • les forteresses, verset 3
      • J√©rusalem, verset 4
      • les palais, verset 5
      • le sanctuaire, verset 6
      • les rois et les sacrificateurs, verset 6
      • l'autel, verset 7
      • les portes, la loi, verset 9

      Des cieux en terre : image de la chute la plus profonde succ√©dant √† l'√©l√©vation la plus glorieuse (Esa√Įe 14.12¬†; Matthieu 11.23).

      Son marchepied : l'arche de l'alliance, √† laquelle Dieu avait rattach√© la gr√Ęce de sa pr√©sence (1Chroniques 27.2¬†; Psaumes 99.5).

      3

      Toute force : littéralement, toute corne. La corne est chez les Hébreux l'emblème de la force. Cette expression désigne toutes les forteresses de Juda qui étaient successivement tombées aux mains de l'ennemi.

      Retiré sa droite : pour laisser l'ennemi avancer.

      Un feu : l'incendie est ici l'emblème de la destruction qui s'étend.

      4

      Tout ce qui charmait les yeux : femmes, enfants, jeunes hommes, jeunes filles.

      La tente : Jérusalem.

      6

      Son enclos : la terrasse sacrée sur laquelle s'élevait le temple.

      Lieu d'assignation : le temple lui-même ; le tabernacle construit au désert est appelé de ce nom.

      7

      Ses palais : le temple et les édifices environnants.

      Des cris, comme en un jour de fête : des cris aussi, mais d'une autre sorte ; cris de détresse de Sion et de triomphe de l'ennemi.

      8

      Le cordeau : pour niveler jusqu'au sol.

      9

      Enfoncées en terre : ensevelies sous les décombres.

      Plus de loi, plus de vision. Ces deux témoignages de l'habitation de Dieu au milieu de son peuple ont disparu. L'accomplissement des prescriptions légales supposait l'existence du sanctuaire. Quant à la prophétie, il y avait bien encore des prophètes ; mais au moment de la ruine il ne leur fut accordé aucune révélation propre à encourager le euple ; comparez Psaumes 74.9. Dieu semblait à ce moment avoir abandonné son peuple.

      10

      Sont assis. Comparez Job 2.8,13.

      Poussière. Comparez Jérémie 6.26, note ; Job 2.12.

      De sacs. Le sac ou cilice √©tait un v√™tement de toile grossi√®re, fait de poils de couleur sombre, qu'on ceignait autour des reins par une corde¬†; comparez Gen√®se 37.34¬†; 2Rois 6.30¬†; Esa√Įe 3.24, etc.

      11

      Le prophète termine cette première moitié du cantique par l'expression de sa propre douleur.

      Mon foie s'épanche... Le foie est envisagé comme le siège des émotions violentes, ici comme celui de la douleur.

      A la vue des enfants... L'auteur se reporte aux derniers temps du siège et décrit, comme s'il les voyait encore, les horreurs de cette crise suprême.

      13

      Pour te consoler... C'est une consolation pour nous de savoir que d'autres ont pass√© par des douleurs semblables aux n√ītres.

      Qui te guérirait ? Comparez Jérémie 8.21-22.

      14

      Tes prophètes : les faux prophètes que Jérémie a combattus durant tout son ministère (Jérémie 2.8 ; 6.13 ; 14.14 ; 23.16,32.

      Des oracles de réjection : l'effet de leurs mensonges a été de faire aller le peuple en captivité. Voir Jérémie 27.10,15.

      15

      Comparez Jérémie 50.13.

      Parfaite en beauté : comparez les expressions semblables appliquées à Sion Psaumes 50.2 et à Tyr Ezéchiel 27.3.

      La joie de toute la terre : expression tirée de Psaumes 48.3.

      17

      La corne : voir verset 3. Elever la corne signifie : renforcer la puissance, donner la victoire.

      18

      Leur cŇďur : celui des Isra√©lites survivants.

      O muraille... Le proph√®te interpelle la muraille de Sion, qu'il personnifie, et l'invite √† demander gr√Ęce au Seigneur pour le peuple exil√©.

      19

      La muraille de Jérusalem devient ici la ville elle-même.

      Au commencement de chaque veille. La nuit, chez les anciens Hébreux, était divisée en trois veilles, de quatre heures chacune, au commencement desquelles retentissait sur les remparts ou dans les camps la voix des sentinelles qui se relevaient. Sion est invitée à se réveiller aussi à chaque veille, pour crier à l'Eternel.

      20

      C'est ici le cri de Sion, qui monte à l'Eternel en réponse à l'invitation que vient de lui adresser le prophète (verset 19).

      Qui as-tu ainsi traité ? Comparez verset 13.

      Des femmes... Jérémie fait allusion à des faits qui se sont passés pendant le siége. Des atrocités semblables s'étaient déjà produites au siège de Samarie (2Rois 6.28) et devaient se répéter plus tard lors de la ruine de Jérusalem par les Romains (Josèphe, Guerre des Juifs, Livre VI, chapitre 21) ; comparez 2Rois 25.3 et les prédictions Lévitique 26.29 ; Deutéronome 28.53,56.

      Dans le sanctuaire. Le meurtre des sacrificateurs dans le temple est un autre fait contre nature.

      22

      Mes terreurs de toutes parts : expression familière à Jérémie (Jérémie 6.25 ; 20.3,10 ; 46.5, etc.).

Seuls les √Čvangiles sont disponibles en vid√©o pour le moment.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.