Matthieu 6.25

Cette partie du sermon sur la montagne, (versets 25-34) qui est dirigée contre les soucis de la vie matérielle, est la conséquence nécessaire (c'est pourquoi) de l'incompatibilité qu'il y a entre le service de Dieu et celui de Mammon. (verset 24) La recherche inquiète de notre subsistance comme la possession des richesses nous empêche d'être tout entiers à notre seul Maître légitime. Son service implique une confiance absolue aussi bien qu'un complet détachement. Cette idée se retrouve également dans Luc (Luc 12.16 et suivants verset 22 et suivants), bien qu'il ait assigné une autre place à ces paroles du Sauveur.

- Etre en souci ou s'inquiéter est la traduction d'un verbe grec qui signifie, par son étymologie, être partagé. Les inquiétudes qui tirent la pensée en sens contraire, sont l'effet d'un cœur partagé entre le ciel et la terre, troublé par le doute au jour de l'épreuve. Le remède à ce mal, c'est la confiance en Dieu que Jésus veut inspirer à ses disciples. C'est pour cela qu'il leur présente diverses considérations aussi élevées que puissantes.

Premier motif de confiance. Puisque la vie (grec l'âme comme principe de la vie, ainsi en) (Matthieu 25.10.39 ; 16.25,2.20) est plus que la nourriture qui l'entretient ; le corps plus que le vêtement qui le couvre ; celui qui a donné et conserve le plus, ne donnera-t-il pas le moins ? Paul emploie un raisonnement pareil Romains 8.32, qui pourrait aussi s'appliquer ici.


  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager