CDD22 _ Live 2 David (invité Nico)

Matthieu 6.25

Cette partie du sermon sur la montagne, (versets 25-34) qui est dirig√©e contre les soucis de la vie mat√©rielle, est la cons√©quence n√©cessaire (c'est pourquoi) de l'incompatibilit√© qu'il y a entre le service de Dieu et celui de Mammon. (verset 24) La recherche inqui√®te de notre subsistance comme la possession des richesses nous emp√™che d'√™tre tout entiers √† notre seul Ma√ģtre l√©gitime. Son service implique une confiance absolue aussi bien qu'un complet d√©tachement. Cette id√©e se retrouve √©galement dans Luc (Luc 12.16 et suivants verset 22 et suivants), bien qu'il ait assign√© une autre place √† ces paroles du Sauveur.

- Etre en souci ou s'inqui√©ter est la traduction d'un verbe grec qui signifie, par son √©tymologie, √™tre partag√©. Les inqui√©tudes qui tirent la pens√©e en sens contraire, sont l'effet d'un cŇďur partag√© entre le ciel et la terre, troubl√© par le doute au jour de l'√©preuve. Le rem√®de √† ce mal, c'est la confiance en Dieu que J√©sus veut inspirer √† ses disciples. C'est pour cela qu'il leur pr√©sente diverses consid√©rations aussi √©lev√©es que puissantes.

Premier motif de confiance. Puisque la vie (grec l'√Ęme comme principe de la vie, ainsi en) (Matthieu 25.10.39¬†; 16.25,2.20) est plus que la nourriture qui l'entretient¬†; le corps plus que le v√™tement qui le couvre¬†; celui qui a donn√© et conserve le plus, ne donnera-t-il pas le moins¬†? Paul emploie un raisonnement pareil Romains 8.32, qui pourrait aussi s'appliquer ici.


  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Psaumes 55

      22 Sa bouche est plus douce que la cr√®me, mais la guerre est dans son cŇďur¬†; ses paroles sont plus onctueuses que l‚Äôhuile, mais ce sont des √©p√©es d√©gain√©es.

      Matthieu 5

      22 Mais moi je vous dis : Tout homme qui se met [sans raison] en colère contre son frère mérite de passer en jugement ; celui qui traite son frère d’imbécile mérite d'être puni par le tribunal, et celui qui le traite de fou mérite d'être puni par le feu de l'enfer.