Matthieu 6.25

« C’est pourquoi je vous dis : ne vous faites pas de souci pour votre vie ni pour votre corps. Ne vous demandez pas : “Qu’est-ce que nous allons manger ? Avec quoi est-ce que nous allons nous habiller ?” Oui, votre vie est plus importante que la nourriture, et votre corps est plus important que les vĂȘtements.
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Ces pensĂ©es sont souvent un piĂšge pour le pauvre, comme d’ailleurs l'amour des richesses pour l’homme aisĂ©. MĂȘme si notre devoir nous incite Ă  observer une certaine dĂ©fiance vis-Ă -vis des biens temporels, nous ne devrions pas accorder trop d’importance Ă  ces soucis bien lĂ©gitimes. Ne soyez pas en tracas pour votre vie, en particulier sur sa durĂ©e ; laissez plutĂŽt le soin Ă  Dieu de l'allonger ou de la raccourcir comme Il Le dĂ©sire ; notre temps est dans Sa main, en une bonne main !

Ne vous souciez pas non plus de votre devenir ici-bas ; mais permettez Ă  Dieu de le rendre amer ou doux, selon Sa VolontĂ©. La nourriture et le vĂȘtement : Dieu nous les a promis, nous pouvons dons les attendre paisiblement. Ne vous souciez pas du lendemain, ni du temps Ă  venir. Ne soyez pas inquiet pour le futur, quelle sera votre vie l'an prochain, ou quand vous serez ĂągĂ©, ce que vous laisserez derriĂšre vous. De mĂȘme que nous ne devons pas nous « vanter » du lendemain, nous ne devons pas non plus nous en occuper outre mesure, quant aux alĂ©as qu’il peut comporter.

Dieu nous a donnĂ© la vie, ainsi qu’un corps : que ne pourrait Il faire encore pour nous, qui Lui soit impossible ? Si nous prenons soin de notre Ăąme et de notre Ă©ternitĂ©, ce qui reprĂ©sente plus que le corps et la vie, nous pouvons laisser Ă  Dieu le soin de pourvoir Ă  notre nourriture et Ă  notre vĂȘtement, Ă©lĂ©ments mineurs, en comparaison.

Que tout ce qui précÚde, puisse nous encourager à placer notre confiance en Dieu ! Nous devons nous adapter à notre état de personnes qui « vivent dans le monde », nous ne pouvons pas changer les dispositions de la Providence : nous ne pouvons que nous y soumettre et nous y résigner si elles ne nous conviennent pas !

La prévenance pour notre ùme est la meilleure « cure » ici-bas. Cherchez premiÚrement le royaume de Dieu, et faites de la piété votre priorité : ne considérez pas que c'est de la résignation ; cette ligne de conduite vous assurera bon nombre de bénédictions en ce monde.

La conclusion de tout ce texte indique que cet enseignement reprĂ©sente la VolontĂ© et le commandement du Seigneur JĂ©sus ; que par des priĂšres quotidiennes, nous puissions obtenir la force de supporter nos diffĂ©rents problĂšmes, et ĂȘtre armĂ©s contre les tentations qui peuvent en dĂ©couler, afin qu'aucune de ces Ă©preuves ne nous Ă©branle spirituellement !

Heureux sont ceux qui considĂšrent le Seigneur comme leur Dieu, en manifestant pleinement la confiance qu’ils Ă©prouvent en Ses sages ordonnances !

Par l'Esprit, soyons convaincu de la prĂ©sence du pĂ©chĂ© en nous, si nous n'avons pas cette disposition de cƓur, et dĂ©barrassons-nous de toute les mauvaises pensĂ©es de ce monde !

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
DĂ©couvrir sur TopMusic